WRC. REUNION DE CRISE CHEZ CITROEN…

 

Il fallait s’y attendre !

La réaction n’a pas tardé.

La haute direction de la Maison Citroën, n’a visiblement et on la comprend, pas aimé,  mais alors pas du tout, la polémique qui a fait rage, trois jours durant, lors du récent Rallye d’Allemagne qui s’est terminé dimanche soir et ce dans une ambiance délétère, au sein de l’équipe de la firme aux chevrons

Hélas et comme on pouvait logiquement l’imaginer, s’en est suivi dans la foulée toute la journée de lundi, une succession de déclarations des différents protagonistes (Loeb et Ogier) et de leurs équipiers respectifs (Elena et Ingrassia)

Sans compter toutes celles pas toujours très  » tendres » provenant du monde de l’automobile et de nombreux anciens Rallymen comme l’ancien Champion du monde Didier Auriol, sacré en 1994 avec Toyota.

Bref, autant de propos, de paroles pas toujours très agréables et complétement négatives pour l’image de Citroën !

C’est la raison pour laquelle, tant et si bien que dans l’urgence, une réunion dite de crise a été programmée ce mercredi.

Et, on peut parfaitement imaginer que Jean Marc Galles, le patron et présent sur le terrain à Trêves, va expliquer à Ogier, qu’il a un contrat parfaitement clair ou il est stipulé que  » LOEB  » est bien le… Number ONE!

Il se dit car tout est ‘’ secret ‘’ que Sébastien Ogier serait le seul à être convoqué…

Ce qui sous-entendrait qu’on va lui dire des choses surement pas très agréables à entendre.

Et , notamment que chez Citroën, le NUMÉRO 1, ‘’ l’Ambassadeur ‘’ de la marque se nomme bien Sébastien, certes mais … Seb Loeb

Actuellement, Sébastien Ogier constitue en interne aux yeux des responsables de Citroen, plus un obstacle qu’un soutien pour Sébastien Loeb.

Cette situation, non cautionnée par la direction et qui provoque de sérieuses frictions, semblait pourtant inéluctable.

L »erreur car erreur, il y a, a été de les réunir.

La faute  » professionnelle  » est de les avoir associé

Aujourd’hui, l’ennemi, l’adversaire Numéro 1, n’est pas en face,chez les adversaires (MINI,FORD), il est là, dans la maison, et il s’avère nettement plus redoutable que les Hirvonen, Latvala et autres Sordo, pour ne citer que les plus en vus

Il fallait pour le futur, l’après Loeb, conserver bien  » au chaud  » Ogier dans la structure  » Junior  » Ou auparavant, il progressait et faisait ses gammes !!!

Comme Georges Pompidou, s’était lui, visant l’Élysée, mis en 1968, en réserve de la République…

En Mai… 1969, il devenait à son tour … PRÉSIDENT

 

SEB OGIER AVEC LA GRANDE MICHÈLE MOUTON A TREVES

Cela signifie que le Gapençais va très certainement répliquer qu’il n’ira pas au bout de son contrat et qu’il va demander à ses boss de lui rendre sa liberté.

On sait par les indiscrétions que des offres lui auraient déjà été faites au cours des dernières heures par les patrons de toutes les équipes : MINI, FORD et VW

Ravis de l’aubaine…

Affaire à suivre…

Gilles Gaignault

Photos : Jo Lillini

WRC

About Author

gilles