RALLYE D’ALLEMAGNE : OGIER DIGNE SUCCESSEUR DU KAYSER LOEB. DOUBLE DES DS3 IMPERIALES !!!

Magistral !

Ce Rallye d’Allemagne a été véritablement exceptionnel.

Jamais depuis l’arrivée de cet ADAC Rally, Sébastien Loeb n’y avait été battu. Depuis 2002, cette épreuve était devenu sa course fétiche ou année, après année, il la gagnait.

Eh bien, toutes les plus belles histoires d’amour ayant hélas toujours une fin, l’inamovible vainqueur, le ‘’ Kayser ‘’ Loeb, a pour la toute 1ère fois été battu.

Détroné !

Et, on peut l’affirmer à la régulière.

Car même si samedi il a perdu ‘’ SON ‘’ rallye, à la suite d’une crevaison , synonyme de précieuses secondes perdues (1’15 »1) on ne peut dire que son vainqueur ne mérite pas SA victoire

En effet, depuis jeudi, les deux Seb n’ont cessés de se partager les temps scratch dans les spéciales en laissant que quelques ragotons à la concurrence, archi dominé

Qu’on en juge sur les 18 spéciales, les Citroen’s boys, les siamois Seb, ont en en tout et pour tout lâchés… seulement QUATRE !

Trois à Latvala (ES 1-7-16) et une pour Hirvonen (ES 15)

Loeb en survolant huit ((ES 3-5-6-9-12-13-17-18) et Ogier remportant les six autres (ES 2-4-8-10-11-14)

Le ‘’ tombeur ‘’ méritait par conséquent parfaitement de monter sur la plus haute marche du podium et de succéder à son partenaire, ayant fait ‘’ jeu égal ‘’.

Et si des instructions, des consignes, bref appelons cela des ordres n’avaient  finalement été et ‘’ officiellement ‘’  donnés samedi par leur boss, Olivier Quesnel et ce sur …recommandation de la haute direction de la Maison Citroën, cette dernière souhaitant, vu les écarts avec la concurrence larguée, éviter que l’affrontement entre ses deux Seb, ne conduise à une débâcle, une déroute, les deux pilotes des DS3 pouvant finir à la faute !

 »L’objectif N°1 », pour Jean Marc Galles le patron du groupe PSA, étant d’obtenir un nouveau titre (photo) de Champion du monde des Constructeurs, LA priorité pour ses équipes marketing et commerciales.

Seb Ogier n’a donc plus eu à s’employer pour s’en allé la chercher cette 6ème victoire en mondial, la 4ème cette année après celles obtenues au Portugal, en Jordanie puis en Gréce, le destin s’étant chargé de la faire à sa place, en éliminant Loeb pour la victoire finale samedi soir.

La toute 1ère remontant au Portugal, le dimanche 30 mai 2010, suivi de celle, au lointain Japon (photo)

Mais revenons au déroulement de cette 3ème et dernière journée de ce Rallye d’Allemagne 2011

La victoire semblant acquise pour Ogier, vu l’écart important qui le sécurise d’une remontée de Loeb (1’11’3) toute l’attention ce dimanche allait donc se reporter sur deux duels.

Tout d’abord, sur celui de la lutte pour accompagner les deux pilotes Citroën sur le podium et opposant Sordo (photo) et sa MINI, à Hirvonen et sa Ford. 33’’1, séparant les deux pilotes au départ ce matin et à l’avantage de l’Espagnol

Puis, celle pour la  5ème place mettant aux prises l’autre MINI, celle du britannique Kris Meeke et la DS3 de Petter Solberg. Avec 9’’1 de retard, l’ancien Champion du monde en 2003, a une belle carte à jouer

 

Dés l’ES 15 de Dronthal, doublé des pilotes Ford. Meilleur temps pour la Ford de Miko Hirvonen, en 12’7 »2. La seconde Ford, de Latvala est à 2 ». Les DS3 de Seb Loeb et Petter Solberg, réalisent  ex-aequo, 12’20 »8, à 3 »6. Les MINI de Kris Meeke et Dani Sordo, finissent  à 4 »7 et 6 »4. Ogier, lui qui assure, termine à 8 »3. Kimi Raikkonen, lâche 12 »7.

Au général, Ogier qui gère son avance, conserve 1’06 »6 d’avance sur Loeb

Ogier :

‘’  La météo va jouer un rôle. Des éclairs ? Oui, j’ai vu mais il ne pleuvait pas. Quelques parties étaient un peu humides, c’est tout. Je n’ai pas pris de risques, j’ai piloté au milieu de la route. J’ai monté des ‘tendre’ car ce genre de pneus convient s’il pleut. »

Loeb, lui ajoute :

‘’J’ai les mêmes pneus qu’Ogier, ça ne changera donc rien s’il pleut. Sur cette spéciale, on est juste en usure des pneus, j’ai fait attention. Que puis-je faire ? L’écart est trop important. Je n’ai rien à espérer. »

Derrière, l’attention se porte donc sur la bataille pour les accompagner sur le podium. Celle qui oppose Sordo et Hirvonen (photo)!

Le Finlandais reprend déjà 6’’4 à l’Espagnol :

‘’ J’essaie de mettre la pression sur Dani. On ne sait jamais.’’

 


Meeke (photo), lui a crevé à l’arrière droit.

‘’Je ne sais pas comment c’est arrivé. Pourtant, nous avons pourtant  les bons pneus.’’

Petter Solberg  explique:

‘’ J’ai pris des ‘dur’, je suis donc ravi de mon chrono.’’

Dans la suivante, l’ES16, Moselwein et ses 15,12km, scratch pour la Ford de Latvala, en 9’16 »5.

Suivent Seb Loeb, en 9’19 »5. Puis l’autre Ford d’Hirvonen et la MINI, de Sordo, en pleine bagarre pour la 3ème place du podium, à 3 »1 et 3 »9.

Petter Solberg, finit à 5 »1 et le leader Ogier  » cool  » à 8 »3. Raikkonen et sa DS3 sont à 17 »7 devant la seconde MINI de Kris Meeke, à 18 »3.

Au général, Loeb est à 1’01 »3 de son équipier. Et, 25 »9 séparent Sordo d’Hirvonen.

Latvala :

« J’attaque pour tenter de réaliser de bons chronos. Je ne sais pas si les autres sont eux à fond mais personnellement je m’impose de bien faire pour me racheter de ma journée de samedi qui a été un véritable désastre avec cette sortie de route.’’

Petter Solberg remonte à la 5ème place au général, dépassant Meeke pour 5’’2 :

‘’Je ne sais pas ce qui est arrivé à Kris mais visiblement il a du faire une faute. Mais la route est encore longue…’’

Hirvonen qui lui vise le podium raconte :

‘’ Sur que cela ne sera pas simple. Dani a déjà réagi. J’attaque. On verra ‘’

 

Et que dit Sordo (photo) ?:

‘’Mon chrono est bon mais on verra l’écart. Mais bon, les Citroën assurent.’’

Loeb, de son côté enchaine :

‘’Rien de spécial. Je ne fais que piloter. Il reste une minute d’écart… La météo ? Je ne connais pas le temps de cet après-midi. Nous verrons à l’assistance et nous déciderons alors pour les pneus.’’

 

Quant au leader, Seb Ogier, lui, il précise :

‘’Je continue de piloter au milieu de la route, je ne coupe pas les virages pour éviter toute crevaison. Mon ouvreur (Bangué) a fait du très bon boulot tout ce week-end. »

A 12 Heures12, second passage dans Dronthal, Cet ES 17, revient à Loeb. Ce matin, lors du 1er passage, le meilleur temps avait été pour la Ford de Miko Hirvonen, en 12’7 »2. Les conditions atmo ont bien changés et Loeb réalise lui 12’32 »1.

Il déclare :

‘’Les conditions allaient.Je mets juste un peu de pression, Mikko est à une minute derrière.’’

Il est suivi de Sordo à 3 »9 et d’Hirvonen, loin de son temps matinal et qui là signe seulement 12’41 »2.

Le Finlandais raconte :

‘’J’ai essayé au début de rouler vite pour récupérer du temps vis-à-vis de Sordo mais j’ai commis une faute à un carrefour.’’

L’Espagnol lui défend chèrement sa place sur le podium !!! Et indique :

‘’C’est plutôt sympa de piloter dans ces conditions. Mais c’est difficile d’aller à la limite. Nous avons évidemment un peu changé nos réglages.’’

Tout comme la DS3 de Petter Solberg qui est à 13 »3. Et devance la MINI de Meeke avec qui il lutte pour la 5ème place et qui est à 15 »2 de Loeb.

Le jeune anglais (photo) précisant :

‘’ Désormais, il faut terminer et j’assure ma 5ème  place. Je ne veux pas être stupide.’’

Latvala perd encore énormément de temps à cause encore d’une crevaison: 1’24 »…

Quant à Mads Otsberg, il est hélas sorti.

Et Ogier ? Il roule désormais  » tranquilou  » et pointe à 15 »5. Et lance :

‘’Je pilote de façon très sûre’’

Au général, son avance est, il est vrai toujours confortable, face à Loeb: 45 »8 !

Il serait stupide de tout gâcher et compromettre bêtement sans raison, ce qui fut une course exceptionnelle de sa part, deux jours durant. Mais, il amuse pas le terrain quand même (photo) !!!

Et il envoit grave…

Et demeurera dans les annales, car personne n’avait en dix ans, jamais encore dominé et battu le grand, l’immense Loeb ! Ici .

Preuve du mince exploit!!!

On en arrive à la dernière spéciale, l’ultime roulage, hormis la fameuse Power stage de Circus Maximus à Trêves et prévue elle en début d’après-midi, à partir de 14Heures11.

l’ES 18, la deuxième boucle de Moselwein et les 15,12 derniers km. Ce matin, Latvala le plus rapide avait claqué le scratch en 9’16 »5.

Loeb signe un 9’31 »4. Et indique :

‘’ Plus la peine d’attaquer.Nous allons maintenant tenter de glaner trois points dans la power stage mais nous ne sommes pas les seuls à avoir cette idée.’’

Hirvonen et Sordo qui ferraillent pour le podium sont dans un mouchoir, à … 3 »7 et 3 »8. L’Espagnol (photo) accompagnera donc les Citroen’s boys.

Ogier qui finit bien ne lâche que 4 ». Ogier qui la joue décontract et cool. Confiant qu’il ne tient pas à commettre la même bétise qu’en Argentine.

Il conserve encore 41 »8 et avant la Power stage, Il a, sauf incident… course gagnée.

Latvala concède 13 »7. Petter Solberg perd 18 »8.

Et Meeke ? Il est arrêté dans la spéciale. Et rencontre des problèmes électriques (alternateur).

Du coup, le Norvégien est assuré de finir 5ème. Il explique:

‘’J’ai juste doublé Kris, qui était arrêté au bord de la route. Mais j’ai tiré tout droit à un carrefour… »

Ostberg (photo), on l’a dit est malheureusement sorti de la route au cours de l’ES16 sur une mauvaise annonce de son équipier

Il en a gros sur le cœur, car les réparations vont encore un peu plus compliquées sa fin de saison ne disposant pas encore des budgets nécessaires notamment au Rallye de France :

‘’ Une grosse sortie dont le cout sera important financièrement ‘’

Venons-en, à Campana.

Le jeune Corse et sa fidèle co-équipiére Sabrina de Castelli ont parfaitement tenu l’engagement qui leur était proposé. A savoir avant tout, rallier l’arrivée !

C’est non seulement le cas mais en plus, leur MINI pointe dans le Top 20, le tandem terminant à une fort belle 18ème place, à  20’17’’3 juste derrière le très expérimenté Ken Block.

Mais surtout devant des pilotes de valeur et habitués au haut niveau international tels que Turan, Hanninen, Kruuda, Burkart, Flodin, Sousa ou encore Prokop !

Excusez du peu…

Bravo à lui, chapeau. De Campana, on reparlera…

Un mot encore pour évoquer lamagnifique course de l’ancien Champion du mon de Formule 1,  » Iceman » alias Kimi Rikkonen.

Au volant de sa DS3, le Finlandais finit dans le Top 10 de ce rallye d’exception. Mieux même puisqu’il apparait au sixième rang!

Cela valait et méritait vraiment d’être dit

Restait alors à connaitre le dénouement de la Power stage, Circus Maximus Trèves et ses 4,37 km pour connaitre l’attribution des points qui vont de pair.

Les trois pilotes les plus rapides marquant respectivement  3, 2 et 1 points, au Championnat Pilotes.

La Power stage de Circus Maximus à Trêves disputée en ce début d’aprés-midi voyait le grand malchanceux l’emporter et un magistral triplé des DS3 Citroen.

Confortant le sensationnel doublé des deux Seb au classement final !

Elle a effectivement été remportée par  Loeb en 3’17 »4 qui précède Ogier de 2 » et Petter Solberg, de 2 »9.

Ogier est ravi :

‘’Le titre reste mathématiquement possible.’’

Et son dauphin, Loeb tout autant  :

‘’ Celà nous convient, nous ferons mieux la prochaine fois.’’

Latvala termine à 3 », Sordo à 5 »4. Hirvonen, seulement 12ème termine à 22 »6

Seb Ogier remporte donc sans surprise sa 4ème victoire cette année devançant Loeb et Sordo de 39 »7 et 1’55 »5

Sordo, un… ancien pilote Citroen, qui offre à l’équipe MINI qui débarque cette année en mondial WRC, son tout 1er podium et qui est HEUREUX :

‘’Je suis satisfait de la voiture et les sensations sont vraiment trés bonnes ‘’

Et il enchainait, tout sourire :

 « Très honnêtement, nous ne nous attendions franchement pas à nous retrouver aussi bien placé et à pareille fête dès notre premier rallye sur asphalte avec cette nouvelle voiture. Je suis vraiment satisfait. La suspension est efficace et le moteur progresse tout le temps.»  

 

Gilles Gaignault

Photos: Jo Lillini et Éric Regouby

WRC

About Author

gilles