RALLYE DU BRÉSIL : DESPRES FILE VERS LA VICTOIRE, CASTEU ASSURE

 

A l’issue de cette 9ème étape du Rallye dos Sertoes, entre Teresina et Sobral ou il est arrivé 5ème ce jeudi, David figure toujours à la cinquième place du classement général.

« Ce fut encore une grosse étape avec une longue liaison. J’ai eu un problème électrique sur la moto. Nous testons une nouvelle batterie au lithium sur cette moto à injection. Et l’alimentation s’est coupée net dans la spéciale. J’ai donc changé de batterie ».

Un peu de temps perdu, mais l’essentiel pour le nouveau piloteYamaha est désormais de terminer la course :

« Je cours désormais pour finir le rallye. Je n’ai pas la hargne des premiers jours. Cela me permet de bien tester la machine. Hier soir, nous n’avons pas vidangé le moteur. Nous ferons un bilan général demain à l’issue de la dernière spéciale de 81 km. Déjà, je peux dire que c’est un super bilan ».


De bon augure avant les prochaines échéances qui attendent le Team Casteu comme il l’explique :

« Par rapport à la concurrence, je suis vraiment dans le coup en vue du Dakar ».

Ce vendredi  (résultat samedi à cause du décalage horaire), il y aura de la joie d’être arrivé au bout de ce rallye dos Sertoes :

« Mais nous sommes tous très fatigués, après dix jours d’affilée. Et puis, il va y avoir du boulot derrière, il va falloir recharger, remettre tout en caisse, puis faire un briefing ».

 

Cyril raconte son étape :

‘’Je ne pouvais pas souhaiter être dans un meilleur endroit que celui où je suis en ce moment. Après l’arrivée à Teresina, nous nous sommes dirigés vers une churesqueria, un restaurant typiquement brésilien pour avaler quelques bouchées. C’est super agréable d’avoir des plats cuisinés après avoir parcouru 600km aujourd’hui.

La spéciale chronométrée n’était pas si longue aujourd’hui mais après nous avons eu plus de 300km de liaison à couvrir. Pendant une longue liaison comme aujourd’hui, je déconnecte de la course afin de couper pendant un moment. Ce matin, je me suis assuré d’avoir pensé à mettre mon iPod dans ma veste afin de pouvoir écouter quelques airs en roulant jusqu’à Tristina. J’avais une bonne liste, un peu de Trracy Chapman, quelques musiques corses qui me plaisent bien en ce moment, David Guetta y était aussi, et une chanteuse française qui s’appelle Zaz.

Toujours lors de la liaison, j’ai pu prendre le temps de réfléchir à ma moto et aux réglages, et penser aux changements que je voudrais faire. Je me demandais aujourd’hui comment j’allais pouvoir faire pour rendre ma veste plus légère avant de partir pour l’Australian Safari le mois prochain. Le reste du temps, j’aime penser à ma famille et aussi profiter du paysage autour de moi. Evidemment, mon esprit n’est tourné vers ces choses que lors des liaisons, pendant les spéciales, seule la course m’importe.

Maintenant l’étape est finie, J’ai toujours Felipe Zanol de Bresil Moto Tour derrière moi à moins de deux minutes au général. Au diner, nous retrouvons aussi mon coéquipier Joan Pedrero. Pendant l’étape nous nous battons tous les uns contre les autres mais une fois que la journée de compétition est finie, nous sommes tous amis. Un français, un brésilien et un espagnol réunis pour un diner, c’est un peu comme une bonne liste de lecture d’iPod !

Une nouvelle fois, l’écart entre Zanol et moi était très faible, juste sept secondes aujourd’hui. C’est vraiment incroyable d’avoir des temps toujours si proches à la fin de chaque jour. Je n’ai jamais connu une course comme ça lors de toute ma carrière. J’en parlais la nuit dernière avec notre Team manager KTM, Stefan Hubert et il disait aussi que c’était dingue de voir que mes temps et ceux de Felipe étaient si proches chaque jour. Je m’efforce de distancer le troisième et le quatrième du général, mais je n’arrive pas à secouer Felipe.

Etre impliqué dans une telle bataille à deux jours de la fin de la course va m’aider dans mes préparatifs  pour le Dakar. Pendant cette course, il ne fallait pas s’inquiéter de laisser tomber une minute mais plutôt se concentrer à grappiller chaque seconde possible. Jusqu’à présent, j’ai réussi à éviter les grosses erreurs et j’espère que les choses vont continuer dans cette voie pour les deux dernières étapes de la course.’’

Rendez-vous est pris pour l’étape finale et l’arrivée à Fortaleza.

Ce vendredi 19 août, c’était la dixième et dernière étape entre Sobral et Caucaia sur 271 km avec une spéciale de 81 km.

L’autre pilote Français en course, Cyril Despres, l’aborde en tête. Mais pas question pour lui de musarder !

En effet, son avance n’est que minime face à son dauphin, le Brésilien Zanol, qui ne possde que … 2’17’’ de retard

 

Jean Pierre Aujoulet

Photos : Teams

LE CLASSEMENT DE LA 9ème ETAPE 

1- Despres
2- Zanol,  à 24’’
3 Klauman, à 9’35’’
4- Dario, à 17’53’’
5 Pedrero,  à 18’33’
6- Casteu, à 21’58’’

LE CLASSEMENT PROVISOIRE

1- Despres
2- anol, à 2’17’’
3- Dario, à 1h09’23’’
4- Pedrero, à 1h21’45’’
5- Casteu, à 2h05’53’’
6- Gouet, à 2h36’38’’

Motocross

About Author

gilles