RALLYE D’ALLEMAGNE : COUP DE THEATRE ! LOEB IMPERIAL CREVE.. OGIER BRILLANTISSIME PREND LE POUVOIR.

On s’acheminait vers un doublé des deux Seb, Loeb devant Ogier. Les deux pilotes des DS3 ayant été impérieux et éblouissants tout au long de cette seconde journée.

Et ce malgré comme vous le lirez plus bas, des ‘’ ordres ‘’ d’assurer les positions afin de permettre à l’équipe Citroën de scorer le maximum de points et d’éviter une rivalité sur la piste laquelle aurait pu déboucher sur des sorties de route et ruiner l’avantage pris des vendredi, face à la concurrence dépassée et surclassée.

Hélas, l’histoire ne s’est pas déroulée ainsi…

Dans la 14ème  et ultime spéciale de ce samedi, la toujours très difficile Panzerplatte, Loeb à crevé !!! Et concédé plus d’une minute.

Du coup, si Citroën va bien réaliser un sensationnel doublé, l’ordre figé par Olivier  Quesnel s’est finalement inversé incroyablement, Ogier filant vers la victoire cependant que Loeb vu l’avance suffisante sur le 3ème Sordo, assurant le doublé pour la firme aux chevrons.

Ce doublé devant, vu la mauvaise position des Ford, Hirvonen seulement 4ème et Latvala juste avant les ennuis de l’Alsacien, out sur sortie provoquée par une crevaison, permettre à l’équipe Citroen, de lorgner vers un  nouveau titre mondial ‘’Constructeur ‘’

Mais, revenons à la chronologie du déroulement de cette seconde étape

 

La 1ère des huit spéciales au menu du jour,  Hermeskeil – Gusenburg, longue de 11.37 Km, démarre à fond pour Latvala, le grand perdant de la veille

Le meilleur temps de cette 1ère des huit spéciales au menu du jour, est en effet réalisé par la Ford de Latvala, qui s’est élancé en 9ème position et a probablement bénéficié des 4 km en partie sur terre. Il signe, le scratch en 6’12″9 devant la DS3 Citroën de Seb Loeb qui a couvert les 11,37 km entre Hermeskeil et Gusenburg, en 6’13″4. Seb Ogier, suit, à 0″8.

Une goutte d’eau !!!

La DS3 de Petter Solberg est à 1″1. La Ford de Mads Otsberg (photo), pointe à 3″4 et la MINI de Dani Sordo est à 3″7. La Ford d’Hirvonen, à 4″7. La seconde MINI de Kris Meeke, lâche 7″8.

Pierre Campana, signe le 25ème temps en 6’40″9, à 28″. Juste derrière la Skoda de Juho Hanninen !

Une sacrée belle perf …

Au général, Loeb (photo) devance Ogier de 7″7 et Hirvonen, de 1’22″6

Entamé la veille, le ‘’ mano à mano ‘’ entre les deux Seb, les deux frères  ennemis, les deux DS3, a repris de plus belle !

Loeb le leader, lâche simplement :

‘’Je n’ai pas pris de gros risques. C’était bosselé. Il y avait de la terre.’’

 

 

Fait ‘’ rare ‘’, le Champion du monde, affiche un visage blagueur au point stop, alors que Seb Ogier, lui, n’a pas l’air franchement heureux, qui lance laconiquement:

’’  C’était un peu poussiéreux à la fin. Si je suis content ? No comment.’’

A ce moment-là, les spécialistes en déduisent que des instructions planeraient dans l’air !!!

La seconde spéciale ce samedi matin, l’ES 8 et dénommée Bosenberg, courue sur 14,29 km, revient pourtant à la DS3 de Seb Ogier (photo). Lequel crédité de 8’25″5, reprend d’un coup… 3″9, à l’autre Seb, Loeb, qui a réalisé 8’29″4.

Les Ford de Latvala et d’ Hirvonen, lâchent 3″5 et 4″9 et Sordo, perd 5″7. Meeke, concède 6″4 et Petter Solberg, lui, 7″2. Otsberg, se retrouve à 14″8.

 

Pierre Campana (photo) avec la MINI, réalise le 23ème chrono, en  9’25″9, à 1’00″4. 1 dixième plus vite que la Ford du Qatari, Nasser Al-Attiyah, le vainqueur du dernier Dakar.

Au général, le Gapençais revient à 3″9 de l’Alsacien. Hirvonen, occupant toujours la 3ème place provisoire, à 1’23″6 devant les deux MINI de Sordo et Meeke, classées elles, à 1’45″3 et 2’07″4. Peter Solberg et sa DS3, étant intercalés entre les deux anglaises, à 2’03″7.

L’ES9, Birkenfelder land (15,23km) est enlevée par la DS3 de Loeb, en 8’35″5. Il devance Ogier de 3″3.

Chez Citroën, ou la rumeur laisse entendre que des ordres ‘’ des consignes ‘’ donc, auraient bien été lancées pour garantir le doublé des DS3, les Ford étant surclassés, et ce à partir d’un certain écart !!!!  c’est néanmoins encore, en ce début de seconde étape

  » A toi, à moi !  »

Entre, les deux Seb. Chacun gagnant sa spéciale

Dans cette derniére ES, la Ford d’Hirvonen (photo), perd 6″7.  Celle de Latvala, 8″. La MINI de Dani Sordo, est à 8″2. Celle de Kris Meeke, à 10″4. Et la Ford de Mads Otsberg, à 11″9. Quant à Kimi Raikkonen, il ne concède que 17″4.

Mais la DS3 de Petter Solberg, perd d’un coup, 42″6 et ce suite à une crevaison !

Au général, la situation donne:

Loeb en tête. Ogier, à 7″1. Hirvonen, à 1’30″3. Les MINI de Dani Sordo et Kris Meeke, respectivement, à 1’53″5 et 2’17″8. Petter Solberg, 6ème se retrouve désormais,  à 2’46″3 !

On en arrive alors, au ‘’ plat de résistance ‘’ la fameuse redoutée et redoutable spéciale de Arena Panzerplatte, et ses 34.18 Km !  Lesquels sont tracés au beau milieu du camp militaire de Baumholder.

LA spéciale du jour. Celle de ‘’ l’épreuve de vérité ‘’ !

Le morceau de choix de cette épreuve…qu’est le Rallye d’Allemagne

Scratch pour… Seb ! Sébastien… Ogier, en 19’55″3. L’autre Seb perd seulement 2″3.

Mais cela vaut explication :

Loeb :

‘’J’ai manqué un carrefour. J’ai fait un tout-droit à un changement de direction  car j’étais un peu juste au freinage et je n’ai pas insisté. Je crois que ça aurait pu passer en freinant mais je n’ai pas essayé. Au lieu de prendre une épingle à gauche, je suis allé à droite. J’ai perdu un peu de temps.Voilà tout ‘’

Ogier qui précise :

‘’Une matinée banale et normale. J’estime avoir bien piloté. La voiture marche bien. Sur les ordres  de l’équipe, je n’ai rien à dire. J’essaie d’améliorer ma vitesse, et je pense aller dans la bonne direction.’’

Précision. L’an dernier, Ogier avait perdu 20″. Preuve qu’il progresse à grands pas ! Car ‘’ taper ‘’ le grand Loeb, le ‘’ Kayser ‘’ de ce Rallye ou il est imbattable depuis 2002, oui le battre qui plus est dans Panzerplatte, c’est assurément… GÉANT !!!

Quant à Latvala, le pilote Ford y laisse 4″1. Petter Solberg, 8″4. Sordo, 9″1. Meeke, 20″1. Raikkonen, est à 33″3. Mais, Hirvonen victime d’une crevaison, lâche gros : 1’05″2 et il ne signe que le 15ème chrono.

Miko raconte :

‘’ C’est survenu à 9 kilomètres de la fin. Je n’ai aucune idée de la raison, de comment s’est arrivé.’’

 

 

Du coup, le général provisoire donne avant la pause :

Loeb au commandement avec 4″8 d’avance sur Ogier. Le 3ème est maintenant Sordo et sa MINI, à 2’00″3.

L’Espagnol qui est plus que satisfait :

 ‘’ Je vais de mieux en mieux mais la partie terre est difficile. Dans l’épingle dans l’ES8, j’ai perdu deux secondes en ne freinant pas au bon endroit. Je suis assez satisfait. La voiture est bonne.»

Hirvonen se retrouve, lui, 4ème à 2’33″2 devant l’autre MINI de Meeke, à 2’35″6. Petter Solberg, pointe à 2’52″4. Kimi Raikkonen, à 4’50″9. Henning Solberg, à 4’57″9.

Et, Jari Matti Latvala, remonté en 9ème position, affiche un retard de 6’19″6. Le pilote Ford qui fait dans la confidence :

‘’La voiture fonctionne parfaitement ce matin mais je ne me sens pas bien. Je me sentais mal cette nuit. Cela allait un peu mieux  une fois installé dans l’auto. Je me suis amusé sur la portion terre et j’ai attaqué.’’

 

La MINI du duo Campana-de Castelli et aux couleurs de la FFSA, apparait au 24ème rang, à 1’50″9. A mi-journée, l’équipage intègre le Top 20 (19ème) pointant, à 11’21″4.

Largement détachés, les deux pilotes de la firme aux chevrons, Sébastien Loeb et Sébastien Ogier, vont, c’est une évidence, se livrer un duel pour la victoire finale. Sauf, on l’a dit ‘’ consigne ‘’  pour faire triompher la marque.

LA priorité absolue, le marché Allemand, étant de toute 1ère importance !

Avant le départ de la seconde boucle, ce samedi après-midi, à 15heures 18, il semble bien que chez Citroën, la décision aurait été prise de  » figer  » les positions.

Et ce, dans la mesure ou l’écart est fait et largement creusé par rapport aux pilotes Ford et MINI et ce dans l’optique  » prioritaire  » du titre mondial des Constructeurs.

OLIVIER QUESNEL ET JEAN MARC GALLES DU GROUPE PSA

Le patron de l’équipe Citroën, Olivier Quesnel, ayant déclaré à la pause

« Les patrons de Citroën sont là, il n’y a personne derrière nous… nos adversaires sont loin.   « Il reste cinq épreuves dont trois asphalte. Loeb est vraiment très fort ici. La spéciale Panzerplatte est très dangereuse. Je comprends qu’Ogier ne soit pas content, mais je sais qu’il comprendra plus tard que c’est la meilleure solution. »

Et le patron de l’équipe Citroen compétition d’ajouter

‘’ Sordo est 3ème  à deux minutes. Je comprends bien que les médias ont besoin de raconter des histoires, mais quand il n’y a pas de consigne vous demandez ‘Pourquoi n’y en a-t-il pas’, et quand il y en a une, vous demandez pourquoi. Il faut être pragmatique et s’assurer de nos deux 1ères places. Loeb est vraiment très fort ici. Ce qu’a fait Ogier est énorme mais ce n’est pas suffisant pour le battre’’

Rappelons que le grand patron de la firme aux chevrons, Jean Marc Galles est arrivé vendredi soir sur la course.

Ceci peut expliquer cela !!!

Chez Citroën, on veut éviter de tout perdre, les deux Seb, luttant à fond pour l’emporter…

Cette bagarre, à distance, pouvant très mal se terminer

Chez Citroën, on veut éviter de tout perdre, les deux Seb, luttant à fond pour l’emporter …

A l’assistance, Quesnel aurait à nouveau rappelé la consigne donnée à Ogier de garder sa position.

Et c’est reparti. l’ES11, second passage dans Hermeskeil – Gusenburg et ses 11.37 Km. Meilleur chrono pour Ogier en 6′ 09″1. Ce matin, il avait signé un chrono de 6’14″2. Le scratch allant à la Ford de Larvala en 6’12″9.

Latvala claque un 6’10″3, à 1″2 et Hirvonen un 6’12″1. Loeb ? 6’12″6. Ogier lui reprend donc 3″5. Il pointe à 1 »3 au général.

Cela chauffe…

La suite des temps. Petter Solberg et Dani Sordo  4ème, exæquo, à 4″ d’Ogier. Meeke (photo) est à 5″8.

Ogier qui lâche :

‘’Il y avait moins de terre que ce matin. J’ai piloté de façon propre. »

Il tape Loeb de 3″5 et remonte à 1″5 de Loeb.

Loeb qui lui, lance :

‘’ Cela reste glissant sur de la terre avec ces pneus…’’

Et, il s’empresse d’ajouter:

‘’ Nous sommes dans une position où il serait stupide de se battre‘’

 

Ordres ou pas, consignes ou pas, il faut tout de même bien reconnaitre qu’Ogier, c’est de  » L’OR en barre » , la Grande,TRÈS grande CLASSE car battre Loeb sur ce terrain, qui est SA chasse gardée depuis 2002, inclinons-nous.

Cela à un nom :

Le RESPECT

Quant à Hirvonen qui perd 3″ sur Ogier, souriant il reconnait :

‘’ Ma voiture est vraiment bien.’’

Petter Solberg a crevé à l’avant droit et ne concède cependant que 4’’ au leader Ogier

‘’ Cette crevaison a du m’arriver sur la portion terre.’’

 

Quesnel reconnait que la spéciale de Panzerplatte est ‘’ très dangereuse’’

A décrypter… !

Latvala  réussit lui  » l’exploit  » de s’intercaler entre entre les deux DS3

‘’ C’était plus rapide ce matin lors du 1er  passage.’’

Le scratch dans l’ES12, les 14,29KM de Bosenberg est signé par la DS3 de Loeb, en 8’23″8. La Ford d’Hirvonen se classe seconde, à 1″7 et l’autre DS3, d’Ogier, 3ème à 2″1. Latvala finit, à 2″3.

Au général, Loeb reprend de l’avance: 3″4. Les pilotes Citroen n’attaquent plus, respectant les consignes et en gardent sous le pied !!!

La preuve, à nouveau comme lors de l’ES 11, un pilote Ford, s’intercale…

Mais, soyons clairs et précis. Ce n’est pas Olivier Quesnel qui a tranché. Ce sont, les hommes en charge de l’image, du marketing et les grands financiers, à la tête de la Maison Citroën…

Ogier a donc sagement respecté l’objectif chronométrique fixé par ses techniciens dés l’ES12.

‘’Nous devons ralentir pour l’équipe. C’est ce que nous avons fait à la fin’’

 Questionné à ce sujet, Loeb raconte :

‘’ Ce matin, on m’a dit, Il faut calmer le jeu, ne prends pas de risques. Donc je calme le jeu, je ne prends pas de risques. Ce serait difficile à comprendre qu’avec deux minutes d’avance on prenne tous les risques et qu’on se batte tous les deux. Quand on se met un peu à la place du constructeur, ce n’est pas la meilleure chose à faire. Quand on se met à la place d’Ogier, ce n’est pas facile à accepter. Je pense qu’il y a des moments où il faut laisser rouler. Dans notre situation, beaucoup de constructeurs décideraient de faire quelque chose. Ça parait assez logique dans la situation où on est. C’est sûr que Ford ne brille pas vraiment ici. C’est clair que ça pourrait faire un gros écart… »

l’ES13, Birkenfelder Land (15,23 km) revient logiquement à Loeb qui devance de 0″4, Ogier , de 3″4 la Ford de Miko Hirvonen. La Mini de Sordo est à 3″6. Mais, la seconde  » anglaise  » de Meeke y perd 23″3.

Et, Petter Solberg, 31″  Mais le Norvégien a une nouvelle fois crevé !

Quant à son frère, Henning (photo), il signe 8’52″4 à 15″9 de la DS3 de Loeb. Juste derrière Raikkonen, à 14″8 .

Latvala est sorti et tente de repartir.

Arrivait la 14ème et ultime spéciale du jour. La terrible Arena Panzerplatte et ses 34,18 km. Ce matin, le plus rapide était en 19’55″3 devant Loeb, à 2″2. Qu’en serait- t’il ?

Simples rappels.

Au général, Ogier est à 3″8 de Loeb. Et les pilotes sont  » sous  » consignes  » d’assurer les deux 1ères places.

Mais, Latvala n’est pas au départ. Il n’a pas fini l’ES13 à cause d’une sortie visiblement provoquée par un crevaison. Le rallye tourne à la cata, pour l’équipe Ford !

Eh bien, pareille situation va hélas survenir pour le Maitre, inamovible vainqueur de ce Rallye d’Allemagne depuis 2012 et qui sauf … ne remportera pas ce dimanche, SON épreuve fétiche

Que s’est- t-il alors passé ?

Un drame pour le  » Kayser  » !!! Loeb a crevé… Et il perd TOUT. Il concède  la bagatelle de 1’15″1 face à Ogier.

C’est FINI.

Ogier va gagner demain.

Le CHAMPION du monde accuse maintenant, 1’11″3 de retard sur son brillant équipier. Lequel, franchement comme vous avez pu le lire ci-dessus et le constater,  MÉRITE tout autant cette victoire.

Tant, il a été brillant jusqu’à ce qu’on le ‘’ Freine ‘’ volontairement dans son élan.

Néanmoins, Loeb va scorer de gros points  et pour lui dans l’optique de la conquête d’une huitième couronne et il offre également à son employeur, ces précieux points du doublé

Mais, quelle journée de folie…

Quels talents ont ces deux Seb !!!

Abasourdi par ce qui lui arrive, cet incroyable mauvais coup du sort, il tente de comprendre :

« Je ne sais pas d’où ça vient. Peut-être dans une ligne droite où il y avait une pierre… Pourtant, j’assurais… »

Du coup, c’est Ogier, qui se retrouve nouveau leader :

« Je ne vais pas faire la fête. Je ne suis pas heureux que mon coéquipier ait eu un problème. Mais il y a une justice dans l’équipe.»

Le classement de ce dernier rendez-vous du jour donne : Ogier, meilleur temps en 19’49’’2 suivi de Sordo, à 3’’4 puis d’Hirvonen, à 9’’3. Petter Solberg, pointe à la 4ème place, à 19’’1 et Kimi Raikkonen (photo), magnifique 5ème de cette spéciale, véritable ‘’ juge de paix ‘’ s’il en est, à 22’’5.  L’infortuné Loeb, n’est que 16ème, perdant 1’15’’1.

Avant la dernière journée, ce dimanche et les quatre ultimes spéciales, le Top 5 est maintenant le suivant :

1-Ogier (DS3 Citroen) en 2 h 44’43’’2, 2-Loeb (DS3 Citroen) à 1‘11’’3, 3-Sordo (Mini) à 2’ 10’’2, 4-Hirvonen (Ford Fiesta) à 2’43’’3, 5-Meeke (Mini) à 3’33’’2 

Pierre Campana fait toujours partie du Top 20, lui, accusant 17’01’8. Il est devancé à la 19ème place par Latvala.

Gilles Gaignault

Photos : Jo Lillini – Éric Regouby

Sport WRC

About Author

gilles