A PONT DE VAUX: KAWASAKI EN PREMIERE MONDIALE AVEC LE KVF650

 

Le QuadExpo du mondial de Pont de Vaux est un rendez-vous prisé de tous les amateurs sportifs de quad. A côté des amateurs de compétition, les usagers « plus utilitaires » s’intéressent aux multiples modèles que chaque marque propose aux agriculteurs, forestiers ou encore services d’entretien des communes…

Avec un tel panel de clients potentiels, rien d’étonnant à ce que les firmes qui se disputent le marché français ne rivalisent d’attractivité pour leurs stands.

Ouvert de manière quasi-permanente durant les deux journées du mondial, QuadExpo a permis au nombreux public de faire son marché, tant pour les accessoires que pour les machines dont on pouvait prendre le guidon dans une zone d’essais spécifique fort bien aménagée dans l’enceinte du circuit « course » par Rodolphe Maingret.

Avant de rencontrer les responsables de Yamaha, Kawasaki et Polaris, nous avons assisté aux premiers tours de roues de la nouvelle « bête » 2012, le KVF650 Kawasaki dont nous présentons ci-dessous en première mondiale les caractéristiques.

C’est Michel Lanen, chef produit Kawasaki qui  nous  présente la machine en situation.

Le moteur 4 temps est un bicylindre en V à 90 degrés pour lequel le couple a été recherché plus que la puissance.Ce moteur développe 42 CV à 6500 tours  et  inclut le système de transmission par variateur continu permettant une grande motricité d’autant plus utilisable que le pont avant est à glissement limité et blocage intégral.

Le cadre de l’engin  est de type double berceau en tubes d’acier à haute résistance. avec une garde au sol importante des suspensions à triangles doubles et amortisseurs à amortisseurs à précharge réglable, autant de caractéristiques autorisant de  grandes  qualités  de franchissement  notamment. Le poids de la machine est inférieur à 300Kgs.

Sur cette nouvelle machine, tout a été pensé pour permettre des utilisations confortables même en situation extrême. Ainsi, la commande électrique de passage de deux à quatre roues motrices associée aux couples du moteur et à la transmission automatique apporte semble-t-il un réel confort de pilotage. Du point de vue pratique, les porte-charges avant et arrière autorisent des transports de 120Kgs.

Le 650KVF sera commercialisé au premier septembre et proposé en deux coloris: le vert « scout » et bleu « adventure ».

Après cette présentation petite revue du Marché Quad avec les principaux importateurs présents.

Chez Kawasaki, on assure être « dans le quad » pour durer.

Michel Lanen nous déclare :

« Nous sommes au mondial de Pont-de-Vaux depuis plus de 10 ans et cette année nous souhaitons poursuivre trois objectifs: celui de la compétition, avec deux équipages prestigieux, participer à la grande Fête du quad unique au monde, rencontrer les professionnels et les clients et présenter à la presse notre nouveauté 2012 »

 Chez Yamaha Motors France, c’est Jacques Mommessin qui nous accueille avec enthousiasme.Pour lui:

« Pont-de-Vaux est un évenement que personne d’autre que les Maingret, n’est capable d’organiser ».

Il poursuit:

« Nous sommes à Pont-de-Vaux depuis toujours et fiers de présenter l’ensemble de notre gamme utilitaire et sportive. Avec nos 18 victoires ici, il est évident que nous entendons bien encore cette année déclencher les achats « passion ». Yamaha s’appuie sur ses concessionnaires pour porter haut l’image de marque que le Team Audemar avec son leader français Romain Couprie entend bien consolider à l’issue de ce 25e mondial ».

 

Chez POLARIS France, Simon Penz du service marketing entend affirmer la très bonne position de la marque sur le marché français.

Pour lui, le nombreux public réclame une présentation très complète des produits (15 véhicules présentés) dans le domaines utilitaires, sportif ou de loisirs.

Un équipage officiel (avec Michael Revoy) et deux équipages engagés avec des concessionnaires  entendent bien défendre les couleurs de la marque seconde sur le marché français.

Chez CF Moto on décéle la présence Chinoise. Cette société du Nord de la France à partir d’une définition et d’un cahier des charges aux normes européennes fait fabriquer ses engins en Chine.

Les retours très positifs que les concessionnaires enregistrent depuis quelques mois à partir des 2500 véhicules vendus autorisent bien des espoirs…

Enfin chez DELTA MICS importateur des marques DINLI, LINHAI et HYTRACK, on fait appel à TaÏwan et à la Chine pour des machines rustiques et robustes.

Comme on a pu le constater lors de cette visite des stands, le côté écologique de l’utilisation de ces machines tout-terrains est nettement prise en compte.

Sait-on que l’utilisation quasi-systématique des pneus basse pression réduit la pression au sol à 350 grammes par pneus, ce qui est moins dommageable pour la nature qu’un bipède humain.

Texte : Alain MONNOT

Photos : Michel PICARD

Quad

About Author

gilles