QUAD : LE MONDIAL D’ENDURANCE A PONT DE VAUX

 

 

Pour fêter ses 25 ans, le MONDIAL d’endurance de  PONT DE VAUX, propose un programme de folie, en fin de semaine, ces 19-20 et 21 aout.

Connaissez-vous  Pont de vaux, dans l’Ain ?

Si vous êtes un fervent amateur des sports mécaniques, on pourrait  poser la question d’une autre manière.

Avez-vous entendu parler des frères Maingret ?

UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Sans aucun doute, vous aurez apprécié la qualité de la préparation de Bernard, pour les Mitsubishi du Dakar.

Vous avez suivi dans  les années 1976-1978, les exploits de Maurice en endurance sur les Kawasaki Cassegrain ou Pipart.

Vous avez  dans des temps plus anciens salué les qualités de technicien et de commercial de Christian, créateur de la société Moraco, bien connue dans le monde de la moto, relayé  par Miche, actuel directeur de la même société.

Par contre  vous n’avez  sans doute pas encore vraiment découvert Rodolphe, le fils de Maurice,  ex pilote moto et moniteur qui a depuis quelques années  relayé efficacement la passion des oncles et du papa et s’implique dans le Mondial d’endurance de quads.

Cette épreuve réputée va se dérouler pour la… vingt-cinquième année consécutive  sur un  magnifique circuit  à Pont de Vaux , les 19,20 et 21 aout prochains.

L’histoire de ce Mondial de quads débute dans les années 1985-1986 quand  Maurice, le pilote, s’amuse  avec  quelques copains à courir dans la vaste prairie inondable qui borde la Saône avec des trikes (motos à 3 roues).

Très rapidement naissent alors  les  12 heures du Pays de l’Ain  qui quelques années  après  deviennent  le mondial d’endurance  quand  les quads  supplantent  les  trikes  dans  la compétition.

L’association motocycliste  de Pont de Vaux  (PDV) rattachée  à la renommée Union Motocycliste de l’Ain (UMA) n’a  depuis le début  cessé d’évoluer  pour faire de  cette  manifestation  un événement sportif de  premier  niveau :

La participation internationale est  très relevée et  les pilotes de renom souhaitent accrocher  une  victoire   en Pays de Bresse  à leur palmarès.

Parallèlement la « tribu » Maingret a su  compléter  la compétition  avec  des animations  variées  et souvent inédites et une participation des  constructeurs à des présentations et des essais ouverts au grand public.

Quadexpo va ainsi présenter cette année, 70 stands  avec  une  piste  dédiée  pour  les essais  des quads et des SSV (véhicules ludiques entre quad et buggy) de plus en plus prisés par de nombreux amateurs de balades.

UNE MANIFESTATION D’ENVERGURE INTERNATIONALE

La recette  de cette  manifestions est excellente,  puisque le Mondial de quads  attire  sur  un week-end  plus  de  10 000 spectateurs  et  que l’on tend  vers  une semaine  complète  de  sport  moto avec  le week-end  suivant une course d’endurance  moto de 8  heures  s’ouvrant également aux  technologies  nouvelles  comme la  moto électrique.

On  peut parier sur  une extension  à 12 heures de cette seconde épreuve avec  la aussi une  manche de  nuit,  mais le bénévolat et les  finances  ont des limites même si  tout le staff d’organisation  sait convaincre commune, communauté de communes,  conseil général, annonceurs,  constructeurs et  importateurs  pour faire de Pont de vaux,  une ‘’Mecque’’  estivale  de la  moto.

Mais revenons à notre Mondial  de quads et à sa partie sportive.

Ce vingt-cinquième  Mondial repart avec 110 machines et plus de 300 pilotes.

Parmi les Français, Romain Couprie (photo) défendra son succès 2010, (5 fois Champion  de France, 2 titres européens).

Jérémy Warnia, (officiel Can-Am Motoworks)  qui roule aux States, entend prendre sa revanche de l’an dernier, avec une victoire perdue de 37 secondes dans la dernière « manche ».

Parmi les étrangers, (une vingtaine de nations) la génération montante de 20 printemps, champions d’Allemagne, d’Angleterre, d’Italie, des USA, de Hollande,…

Officiels d’usine pour certains, défendront les couleurs de leurs pays.

On y retrouve le champion allemand Maximilien Freund, ou encore les anglais Paul Winrow, Stefan Murphy… ou encore  les belges Jonathan Leroy et Timothée Hielf  et les espagnols  Oriol Vidal et Daniel Santos.

Il  ne  faut pas oublier  les équipages  féminins avec pas  moins de 10 teams  au premier desquels  on  remarquera sans aucun doute les irlandaises Emma Macking, Emma Mcquaid et Kelly Verbraechen  classées  dix-huitièmes l’an  dernier au classement général et  aussi  les filles  de l’équipe « Girls  Attack », Mesdemoiselles Christelle Tarillon, Amandine Dorey et Séverine Astler sur un Kawasaki. 450 KFX, qui après une  première expérience convaincante  en  série Contest l’an passé, reviennent très déterminées  au  plus  haut  niveau en 2011.

Les machines  sont  majoritairement  équipées de  moteurs de 450 cm3, mais  nous  suivrons avec curiosité également les gros Polaris de 850 cm 3 !

Une dizaine de constructeurs, (Yam, Can-Am, KTM, Kawa, Honda, Suzuki,Polaris) s’opposeront sur la piste sélective, technique, rapide et longue de 3,7 km, des bords de Saône.

Sa préparation revient pour la troisième année consécutive au très expérimenté Jean-Luc Fouchet. Le « Pape » de Bercy se charge de son évolution d’une édition sur l’autre.

Jérémy Warnia

La course se dispute en 3 manches (deux le samedi dont une de nuit et une le dimanche).

En parallèle le « Quad Contest », antichambre du Mondial, s’adresse aux espoirs de demain et aux amateurs. Disputé par équipage de deux, l’épreuve réunit 160 pilotes.

Pour la mise en place  des infrastructures importantes dédiées aux équipages (stands, zone technique) et pour l’aménagement de la piste de nombreux  bénévoles œuvrent inlassablement pendant des jours et des jours pour que tout soit au top.

La sécurité est un point essentiel et crucial qui mobilise l’attention des promoteurs mais aussi bien sur des nombreux commissaires tant de l’UMA (Union motocycliste de l’Ain) que du Comité du Lyonnais.

Maurice et Rodolphe Maingret supervisent tout cet aspect technique alors que Bernard Maingret, le Président coordonne lui l’action de tous les acteurs : bénévoles, commissaires, professionnels.

UNE GRANDE FETE POPULAIRE

Pour les organisateurs, le vingt-cinquième anniversaire doit être célébré par une fête grandiose.

Demeurant au plus près du thème de l’épreuve, les démonstrations de Freestyle du H BOMB Squad, seront forcément très appréciées, d’autant plus que pour la première fois, les spectateurs de Pont-de-Vaux découvriront les joyeux dingues du H-Bomb, non pas enfourchant un quad, mais aux commandes d’une monstrueuse …motoneige !

Avec cet engin boosté par un moteur 2 temps explosif, sur une pelouse synthétique humide, l’Américain Caleb Moore et son pote suédois, Daniel Bodin, (duo dans le top 5 mondial de la discipline et notamment aux dernières Winter X Games) réaliseront  tout l’éventail de figures du freestyle.

A côté de cela, les démonstrations de SSV (Véhicule Side by side) c’est-à-dire squad à deux place  de front, paraitront peut être un peu fades, mais les zones d’évolution très bien préparées techniquement, permettront malgré tout, des évolutions spectaculaires.

Dans un autre registre, l’Aérobatic team Cartouche Doré sur des Avions Epsilon à hélice effectueront des figures à couper le souffle et un Alphajet présentera, un show intitulé ’’Solo display’’ , tout aussi sidérant.

La Musique, ne sera pas en reste avec deux  grandes animations le vendredi et samedi, de  22 heures à 3 heures du matin.

Voilà qui promet une belle ambiance nocturne d’accompagnement pour la seconde manche du Mondial de quads,  courue justement le samedi, de 20 heures à 1 heure du matin.

Rappelons  les horaires des courses, sachant que QuadExpo est ouvert de façon quasi permanente dès le vendredi 19 août à 14 heures et qu’une présentation en ville des pilotes aura lieu ce même vendredi, de 18 à 22 heures.

Samedi 20 août

9h -11 h : Essais libres-chronos  du Mondial d’endurance

11h15-12h15 : Essais libres-chronos Quad Contest

15h-18h : Première manche du Mondial

20h- 1h du matin : Seconde manche du Mondial

Dimanche 21 août

9h30-11h30 : Quad Contest

13h-17 h : Troisième manche du Mondial

 

Pont de Vaux et  ses  quelques 2200 habitants, ont  pris l’habitude d’accueillir avec  beaucoup de convivialité les nombreuses équipes et le public en augmentation constante.

Gageons que cette année pour ce vingt-cinquième anniversaire, l’épreuve devenue incontestablement, la manifestation de référence mondiale pour les quads, va battre tous les records de qualité sportive et de participation populaire.

On nous annonce le beau temps pour ce week-end…

Alors, tous les espoirs sont permis.

Autonewsinfo, vous rendra compte du déroulement de cette épreuve que tous les constructeurs sont avides de remporter, tant l’impact commercial  des retombées de ce Mondial, sont importantes.

Texte : Alain Monnot

Photos : PDV Organisation

Motocross Quad

About Author

gilles