INDYCAR : GIORGIO PANTANO DE RETOUR CHEZ DREYER&REINBOLD

On va enfin revoir Giorgio Pantano derrière un volant !

En effet, le malheur des uns faisant c’est bien connu, le bonheur des autres, l’indisponibilité de l’infortuné Justin Wilson, récemment blessé aux vertèbres suite à sa violente sortie lors des essais libres de Mid-Ohio et qui va se prolonger de longues semaines, laisse disponible son volant

Après le Français Simon Pagenaud à Lexington puis Toma Scheckter ce week-end à Loudon, un 3ème pilote a été recruté pour finir la saison du Championnat Indycar 2011, lors des trois dernières manches.

Lesquelles se dérouleront à Sonoma d’abord, puis à Baltimore et enfin à Motegi au Japon

Et cet heureux élu n’est autre que… Giorgio Pantano

En effet, c’est bien lui l’heureux veinard qui va rouler dans le baquet de la monoplace du Team Dreyer&Reinbold. L’équipe basée non loin d’Indianapolis à Carmel

Pantano qui avait déjà gouté aux joies de cette discipline qu’est l’Indycar en 2005 avec l’écurie de Chip Ganassi,  rêvait secrètement d’y revenir. Mais sans trop y croire car les années passaient.

Interrogé sur son retour inattendu du aux circonstances, le natif de Padoue, explique :

‘’ Enfin me voila à nouveau en IndyCar. J’espère démontrer ma valeur maintenant  et que cette pige ne sera pas qu’un intermède. Mon souhait est vraiment d’y demeurer longtemps. »

La dernière course de Pantano dans une monoplace remonte à octobre l’an passé à Monza, avec une Lola-Zytek de Superleague.

Giorgio cependant ne sera pas trop dépaysé, le 28 aout pour sa course de rentrée à Sonoma, une piste rapide et sinueuse qu’il connait fort heureusement déjà, pour y avoir roulé avec l’équipe Ganassi lors de sa toute 1ère apparition en Indycar  en 2005. Sa seconde course Indy s’étant elle disputée sur le vieux Glen (Watkins Glen) .

Le 4 Septembre, il tournera à Baltimore. Et enfin, il  finira cette pige au pays du Soleil levant à Motegi le 17 Septembre où l’IndyCar a toujours utilisé l’ovale et non pas le circuit routier.

Motegi ou Danica Patrick était devenue la 1ère femme a triompher en Formule Indy, il y a deux ans.

Souhaitons à Pantano de s’illustrer, car après une carrière particulièrement brillante en karting, ou il glana notamment un titre de Champion du monde junior en 1994, et deux titres de Champion d’Europe Formule A en 1995 et 1996, Giorgio Pantano, n’a hélas et malheureusement pour lui, pas connu toute la réussite escomptée…

Après avoir débuté directement en sport automobile en 2000, dans le difficile Championnat d’Allemagne de Formule 3, l’Italien n’avait pas  tardé à confirmer toute l’étendue de son immense talent naissant et son énormes potentiel, en étant  immédiatement couronné dès sa première saison dans la discipline.

Ce sacre lui permettait de nouer de premiers contacts en Formule 1 et d’effectuer déjà des essais privés pour le compte de la grande et très réputée écurie Benetton.

Des 2001, Pantano accède d’ailleurs au Championnat international de Formule 3000, le ‘’ Must‘’ à l’époque car considéré comme le tremplin et l’anti-chambre, vers les Grands Prix et la F1

Trois saisons durant, il va briller et s’affirmer comme l’un des hommes forts, luttant même pour le titre jusqu’à la dernière manche en 2002, mais sans jamais parvenir à décrocher le titre.

La faute en partie  due à un environnement  technique  qui au fil des saisons s’avéra moins performant que la concurrence.

Mais cela ne l’empêche nullement de poursuivre en parallèle son éventuelle arrivée en Formule1

Car très estimé, Giorgio Pantano multiplie les essais avec de nombreuses équipes de GP (McLaren, Williams, Minardi)

Incroyablement ces roulages ne déboucheront jamais sur un engagement fixe

Ce n’est qu’en 2004 que Pantano va finir par y parvenir et enfin réaliser son rêve. Il signe et décroche un volant de titulaire en Formule 1, pour le compte de l’écurie Jordan Grand Prix.

Mais l’équipe irlandaise d’Eddie Jordan n’est plus que l’ombre de ce qu’elle fut lorsqu’elle luttait en tête et enquillait les podiums, gagnant même des GP

Du coup, Pantano va en subir les conséquences, entachant fortement sa réputation en se battant en fond de grille et en étant, pire, largement dominé par son coéquipier, l’Allemand Nick Heidfeld.

Et ce qui devait arriva,  »ascenseur pour l’échafaud », Giorgio est condamné à retourner en 2005, vers le  le Championnat GP2 Séries, lequel a supplanté la F3000, alors moribonde…

C’est alors, on l’a déjà dit, qu’il est appelé par Chip Ganassi pour deux manches du Championnat IndyCar

Finalement, il retrouve toute sa notoriété, un tant dévalué bien malgré lui, le sport auto s’avérant souvent ingrat, lorsqu’un pilote débarque dans une écurie au creux de la vague

Effectivement en 2008, Giorgio remporte le Championnat GP2 Séries avec l’équipe Racing Engineering.

Pantano détient d’ailleurs le record du plus grand nombre de victoires en GP2, avec 8 succès,

Pour anecdote, on ajoutera que Giorgio Pantano, est le pilote le plus souvent victorieux dans les Championnats, menant vers l’accession à la Formule 1

Totalisant  14 victoires en Formule 3000 et  en GP2. Palmarès qui lui permet tout simplement de mener sur les tablettes sportives et de précéder deux  » icônes  »

Le Néo-zélandais  Mike Thackwell qui compte 13 victoires en Formule 2 et Formule 3000.

Sans oublier, l’ancien Champion du monde de Formule 1, à titre posthume, le regretté Champion Autrichien, Jochen Rindt, mort en course au GP d’Italie 1970 et  titulaire auparavant de 12 victoires en Formule 2

En 2009, Pantano roulait en Superleague Formula défendant les couleurs de l’écurie de l’AC Milan. En 2010, on l’a vu en auto GP.

Souhaitons-lui  que ce retour en Indycar lui ouvre à nouveau de grands espoirs pour la saison 2012

Il le mérite.

Christian Colinet

Photos : Teams et Thierry Coulibaly


Indycar Sport

About Author

gilles