RALLYE DU BRESIL : CYRIL DESPRES ET DAVID CASTEU EN BONNE POSITION DE L’ETAPE MARATHON

 

David Casteu et tous les concurrents du Rallye dos Sertoes du Brésil, ont pris le départ d’une étape marathon de près de 900  km qui rejoint de dimanche à lundi, Porto Nacional et Maratona.

Arrivé dimanche après-midi à Lizarda, un petit village de la campagne brésilienne, la Yamaha de David Casteu, s’est classée seconde, de cette première partie de la longue étape-marathon, juste derrière la KTM de Cyril Despres.

Les deux Champions Français ayant survolés le parcours proposé

Et, c’est un David, en forme et satisfait du comportement de sa moto qui résume ce que fut cette journée:

‘’ Je viens de rentrer ma moto au parc fermé et j’ai trouvé une maison pour dormir, avec un pilote brésilien. Tout le village est venu nous voir. Et ici, le téléphone fonctionne ! ‘’ 

Et il poursuit :

‘’ Je suis parti 3ème dans la spéciale ce dimanche matin et j’ai attaqué d’entrée. Despres ne m’a pas rattrapé. Mais il fallait faire attention aux pièges. Il a fallu que je descende de la moto pour ouvrir et fermer des clôtures. Il faut rester vigilent, je sais que qu’il y a eu de nombreuses chutes dans le rallye ‘’.

Avant de conclure et d’aller goûter un repos bien mérité :

« Le rythme est là, la moto va bien, c’est le top. Je n’ai pas commis d’erreur, pas de frayeur, je me sens en sécurité ».

De son côté, Cyril Despres, expliquait :

‘’ Une nouvelle journée au Paradis ! Je n’avais jamais vu autant de palmiers, c’est une sorte de Paradis pour moi et les autres pilotes ici au Brésil. Aujourd’hui, c’était une étape vraiment difficile notamment à cause de la chaleur et de la sècheresse. Je m’arrêtais chaque fois que je le pouvais pour boire. Le reste de la journée a été consacré à rattraper du temps sur les pilotes devant moi. La concurrence est acharnée, mais je m’y attendais. Chaque fois que je vais courir autour du monde je tombe toujours sur des gars qui ont passé une année à s’entrainer pour un événement spécifique. Ils ont l’avantage de connaître la course et le terrain.’’

Et d’enchainer :

‘’ C’était une autre journée avec un terrain peu adapté à ma « grosse » moto de désert. Les pilotes devant moi ont tous des motos plus légères, plus performantes dans les spéciales étroites et techniques que nous avons eu jusqu’ici. En discutant avec mon coéquipier à l’arrivée de l’étape, nous étions tous les deux impressionnés de voir comment les deux premiers pilotes gèrent la course. Nous disions aussi que sur cette course il y avait le double, voire le triple de virages serrés en une journée que sur le Dakar. Malgré avoir poussé autant que possible, à la moitié de l’étape lors du ravitaillement, je n’étais toujours pas dans le rythme. A la fin de l’étape j’avais réussi à reprendre quelques secondes aux leaders. Je pense que leurs motos légères et avec des pneus de motocross les ont aidé au début de l’étape mais ensuite mes pneus de désert, plus stable, m’ont aidé à revenir dans la course. Mon équipe sait à quel point je me donne ici, ils l’ont constaté en voyant mes bottes qui tombaient en lambeaux à force de sortir le pied dans les virages serrés pour conserver la vitesse et la traction. Je sais que je dois rester au contact des leaders jusqu’à ce que nous arrivions dans le désert car je pense que je pourrais les remonter et les passer. Malheureusement nous n’entrerons pas dans le désert avant une autre étape technique prévue demain.’’

Au cours de cette étape, un autre pilote tricolore, David Frétigné, a eu un accident.

David Frétigné, au guidon de la BMW-Husqvarna, n ° 10, est tombé vers midi. Il était inconscient et a été immédiatement secouru sur le terrain par l’équipe Medicale

Rapidement, David était héliporté vers l’Hôpital général de Palmas, la capitale de l’Etat du Tocantins.

L’équipe médicale  à l’hôpital, a décelé un caillot de 1,5 cm de diamètre dans le crâne, et des fractures, l’une au niveau des vertèbres thoraciques et une vertèbre dans le cou.

Cependant, la même équipe médicale, a fait remarquer à la poitrine, une fracture ancienne, rapidement confirmée par le chirurgien, José Rodrigues Hélio.

Placé un temps dans un coma artificiel, ses jours ne sont pas en danger.

Il est conscient et devrait être au plus vite rapatrié vers la France

Rappelons que l’an passé déjà, David avait été victime d’une mauvaise chute survenue lors du Rallye du Maroc, laquelle l’avait contraint, à déclarer forfait pour le Dakar

Ce Lundi 15 août, 5ème  étape et seconde partie de l’étape-marathon, entre Lizarda et Maratona.

Encore une journée difficile car longue de 436 km avec une spéciale de 428 km.

Jean Pierre Aujoulet

Photos : Teams

 

Classement de l’étape

1.Despres, en 3 h 37′57” ; 2. Casteu, en 3 h 38′42” ; 3. Gonçalves, en 3 h 49′10” ; 4. Zanol, en 3 h 50′22” ; 5. Klaumann, en 4 h 01′52”…

Classement provisoire :

1. Zanol, 2. Klaumann, 3. Gonçalves, 4. Casteu, 5. Despres…

Motocross

About Author

gilles