INDYCAR : SUCCES POUR RYAN HUNTER REAY A LOUDON

 

Ce dimanche, premier succès de la saison pour le pilote du Team Andretti, Ryan Hunter-Reay. Lequel triomphe sur l’ovale du New Hampshire, signant ainsi sa toute première victoire cette année en Indycar.

C’est pourtant l’Espagnol Oriol Servia qui avait franchi la ligne d’arrivée en première position mais les officiels de l’INDYCAR, ont finalement donné la victoire à Ryan Hunter-Reay, à l’issue d’une course complétement folle et à rebondissements !

Mais l’épreuve a été stoppée quelques tours avant son terme et le drapeau à damiers, à la suite de violentes averses, ayant provoqué de nombreux carambolages, impliquant notamment Danica Patrick

Première grosse alerte au  111ème tour

Américain Marco Andretti et le Sud africain Tomas Scheckter à la lutte, se touchent et se retrouvent, à trois de front avec Tony Kanaan.

Le fils de l’ancien Champion du monde de F1 en 1979, Jody Scheckter,  part en travers et percute alors Tony Kanaan. Celui-ci file dans l’herbe avant d’heurter le mur de protection pour finalement se retrouver en tonneau !

Mais sans se blesser, fort heureusement

Quant au pilote Écossais Dario Franchitti, le leader du Championnat, il a été contraint à l’abandon après un accrochage, lui, avec le Japonais Takuma Sato.

Lors du restart au 122ème tour, Dario Franchitti, mène le peloton sur la trajectoire extérieure devant Takuma Sato.

Alors que les deux leaders arrivent sur la zone de restart, le pilote Écossais  se laisse glisser vers le bas de l’ovale du New Hampshire. Du coup, il effleure la roue avant droite de la monoplace du pilote  Japonais.

En pleine accélération, l’accrochage est inévitable !

Franchitti, hélas pour lui, en reste la, terminant dans le mur intérieur  alors que Sato rejoint son stand, avec suite à la touchette, une crevaison.

Rien à signaler, jusqu’au 206ème tour, où un nouveau drapeau jaune est présenté, la pluie faisant subitement son apparition.

Le ralentissement se poursuit pendant dix tours, le peloton tournant à faible allure derrière le Pace Car, les officiels espérant que cela aiderait la piste à sécher !

Mais ce ne fut pas le cas!

Incroyablement, alors qu’aux USA, on ne roule pas sous la pluie, la course est soudainement relancée !!!

Comprenne qui pourra…

Et, c’est sans grande surprise que ce qui devait arriver, se produisit

Lors du 217ème tour, Hunter-Reay relance la meute mais se fait de suite avaler  par Oriol Servia, manquant d’adhérence

Derrière, Danica Patrick à son tour victime du même problème que son coéquipier, Hunter Reay, se retrouve en vrac, à son tour en travers

Cela provoque immédiatement un carambolage au sein du peloton. Dont la principale victime est l’Australien Will Power, en lutte pour le Championnat.

Avec lui sont impliqués, Ana Beatriz, Takuma Sato – encore malchanceux – et Ed Carpenter

Power, ivre de rage, s’en prend alors contre Brian Barnhardt .

Prenant alors conscience  de l’énorme bévue qu’elle venait de commettre, la direction de course bien qu’elle vienne d’avertir qu’Oriol Servia, était de nouveau leader, décidait pourtant d’agiter le drapeau rouge, synonyme de fin de course !

Établissant alors immédiatement le classement mais comme il était, au moment de la neutralisation, avantageant mais c’est une simple question de bon sens, les  infortunés pilotes victimes du restart.

Du coup, Ryan Hunter-Reay était donc déclaré vainqueur pour la toute première fois cette année et d’ailleurs aussi pour la première fois de sa carrière sur un ovale.

Le septième lauréat en Indycar en 2011, après Franchitti, Power, Conway, Wheldon, Marco Andretti et Scott Dixon

Le podium étant complété par Oriol Servia et Scott Dixon

Néanmoins et malgré son abandon, Dario Franchitti, conserve la tête, avec 443 points, en précédant l’Australien Will Power qui en totalise 396 lui et le Néo-zélandais Scott Dixon, 370 et qui grappille ainsi de précieux points.

Le prochain rendez-vous est fixé au 28 aout prochain, à Sonoma sur l’Infineon Raceway.

Christian Colinet

Photos : Indycar

 

LE CLASSEMENT DE LA COURSE

 

1 – Ryan Hunter-Reay  (Team Andretti) Les 215 tours en 1h58’01″58

2 – Oriol Servia (Team Newman-Haas) à 0”2361

3 – Scott Dixon  (Team Chip Ganassi) à 1”4839

4 – James Hinchcliffe (Team Newman-Haas) à 2”1750

5 – Will Power (Team Roger Penske) à 2”8250

6 – Danica Patrick (Team Andretti) à 3”6173

7 – Takuma Sato (Team KV) à 4”1174

8 – Ryan Briscoe (Team Roger Penske) à 1 tour

9 – Charlie Kimball  (Team Chip Ganassi) à 2 tours

10 – Vitor Meira (Team Foyt) à 3 tours

11 – Ed Carpenter (Team Fisher) à 3 tours

12 – Ernesto Viso (Team KV) à 3 tours

13 – Alex Lloyd (Team Dale Coyne) à 4 tours

14 – Ana Beatriz (Team Dreyer&Reinbold) à 5 tours

15 – Sebastian Saavedra (Team Conquest) à 5 tours

16 – Simona De Silvestro (Team HVM) à 6 tours

17 – Helio Castroneves (Team Roger Penske) à 13 tours

 

ABANDONS

Mike Conway

Graham Rahal

Tony Kanaan.

Tomas Scheckter

Marco Andretti

JR Hildebrand.

Dario Franchitti

Alex Tagliani

James Jakes

LE CLASSEMENT PROVISOIRE

1. Dario Franchitti : 443 points
2. Will Power : 396 pts
3. Scott Dixon  : 370 pts
4. Oriol Servia : 308 pts
5. Tony Kanaan : 295 pts

 

Indycar

About Author

gilles