GP MOTO DE VITESSE DE BRNO: UNE PLUIE DE CHRONOS

Poles sous une pluie battante pour Pedrosa (MotoGP), Marquez (Moto2)  et Terol (125).

Nos chouchous sont tout près mais pas devant. Bagarre au couteau pour les qualifs de ce GP disputé à Brno.

Les pilotes ont eu quinze jours de break et reviennent évidemment avec le mors aux dents. Cela promet un GP exceptionnel demain, d’autant plus que nous sommes sur l’un des plus beaux circuits de la saison.

 

TEROL ET ZARCO : TAÏAUT!

 

Taïaut, c’est le cri des chasseurs quand l’animal sort des taillis. (Taille-hors!) et c’est clairement ce qui a été le signe sous lequel se sont joués les chronos de la catégorie 125, avec une superbe performance de Nicola Terol, pilote officiel Aprilia (photo d’ouverture et photo ci-dessus).

Ce que l’on note avec effroi , c’est la taille des pneus en 125!

Certes, à moto, on n’a qu’une surface minime de contact, mais ici, c’est du pneu de vélo!

Un vélo qui prend quand même 215 km/h…

Johann Zarco est deuxième temps à un petit quatre dixièmes de seconde de la pôle. Cortese est trois. Faubel quatre. Ce qui promet un départ démentiel car même s’il manque Vinales, ce groupe est le meilleur possible, le plus rapide et donc le plus combatif!

 

MOTOGP: PEDROSA VEUT TOUT

D’abord une remarque.

Dans cette cylindrée (les MotoGP sont des 800 cc), on est monté en vitesse de pointe à 295 km/h…

Cela m’est arrivé de rouler à 300 à moto. Rarement. Très rarement.

Mais jamais sous la pluie, car je rappelle que nous sommes sur une piste mouillée! On savait que ce sont des dingues, des extraterrestres, des in humanoïdes, mais quand on s’en rend compte comme ça…

Parce que rouler à 300, sous la pluie peut s’imaginer (quoique…) mais faut freiner et freiner la mort!

On imagine bien aussi que les pneus c’est pas de la tarte tatin mais en courbe, à 200, avec le coude qui touche le bitume…

Des dingues. Des dieux.

Pedrosa, on le sait, s’est blessé au GP de France. Au fil des GP, la douleur diminue et…les chronos aussi.

 

Jorge Lorenzo

Alors, dans ces conditions dantesques, il a fait la pôle. Sa toute 1ère de la saison, d’ailleurs ! Mauvais plan pour Stoner. Lorenzo, qui a passé des essais libres à dache derrière les Honda a finalement trouvé les réglages!

Il est deuxième temps et Stoner trois. Il faut aussi dire que Stoner a fait ce qui est interdit en cette deuxième moitié de saison. Il est tombé. C’était en essais libres, c’est donc aux autres de bouffer le pain noir…

En principe. Mais les principes à 300 sous la flotte…

Pour mémoire, le podium 2010 : Lorenzo, Pedrosa et Stoner !!!

 

Marc Marquez

MOTO2: MARQUEZ S’OBSTINE

On sait que dans cette catégorie où l’on roule vraiment au coude à coude, il ya presque quarante pilotes au départ (pour  17 en catégorie MotoGP!), l’Allemand Stefan Bradl sera Champion du Monde.

Pourtant, Marc Marquez, ex Champion du Monde 125, monté en catégorie supérieure donc, ne perd jamais une occasion d’aller défier l’imbattable. Et il prend la pôle de ce GP de Brno.

Bon, Bradl est assez peinard, il a 47 points d’avance au classement général, autrement dit, il pourrait quasiment ne rien marquer deux fois de suite avant d’être rattrapé.

A condition que Marquez gagne les deux!

Bon, tout arrive, la France a bien été Championne du Monde de foot, des miracles, il ya en aussi en moto..

 

Valentino Rossi

ROSSI ENFIN ?

Rossi est sixième temps!

Et dire que l’on va trouver ça bien! Oui, nous les ritals en sommes réduits là!

En revanche, être de mauvaise foi n’empêche pas d’être lucide. On l’a dit, il pleuvait. Et l’on sait que la gestion électronique de la puissance, qui existe chez tous les constructeurs, est carrément géniale chez Ducati.

C’est le cadre qui merde, trop raide dans les petits virolos. Et on l’a dit, ce circuit de Brno n’est pas fait pour les gagne petit… ici l’on envoie. Alors, quand il faut de la puissance (et de la puissance domptée!), Ducati est là.

Et Rossi, le pilote est un génie sur piste mouillée.

Bon, il part sixième, et il est à moins de la seconde règlementaire: 7 dixièmes.

Rossi est un tel phénomène que l’on peut considérer qu’il a raccroché un tiers de son retard technique de début d’année. On se console avec ce que l’on peut les mecs…

Jean Louis Bernardelli 

Photos : MotoGP

SOURIRES LOCAUX

Sport

About Author

jeanlouis