F 1 : L’AVENIR DU GP DE BELGIQUE PASSERA PROBABLEMENT PAR UNE REGLE D’ALTERNANCE.


 

 

Lors d’une conférence de presse organisée au siège de SUEZ-TRACTEBEL à Bruxelles, le Vicomte Etienne DAVIGNON, Vice-Président de la même société et Président de SPA GRAND PRIX a permis de se faire une idée un peu  plus précise, quant au futur du Grand Prix de Belgique de F1, qui depuis des années présente un bilan négatif et de ce fait, fait couler pas mal d’encre.

LE GRAND-PRIX RESTE LE SEUL ÉVÉNEMENT SPORTIF MONDIAL EN BELGIQUE

 

 Le-Vicomte Etienne Davignon et François Cornélisle, Patron du RACB

 

Lorsqu’en 2007, la Région Wallonne a fait appel au fin limier de la finance qu’est le Vicomte DAVIGNON, elle a surtout voulu se faire une idée précise des retombées économiques réelles pour la Région.

 » Aujourd’hui nous disposons de chiffres clairs et au-delà de ceux-ci, il faut rappeler que le GP de Belgique reste le seul évènement sportif à caractère mondial en Belgique. C’est le seul grand évènement qui permet de situer la Belgique sur une carte mondiale et d’intéresser des centaines de millions de personnes à travers le monde. »

Et de préciser :

 » Pour l’heure, nous savons que les retombées au niveau de la perception de taxe, telles la TVA, se chiffrent à six millions d’Euros par GP, ce qui n’est pas négligeable. Malheureusement ce pactole profite au gouvernement fédéral alors que le gouvernement régional (Région Wallonne) doit supporter  les pertes à lui seul. Selon l’audit réalisée, les retombées globales du Grand Prix  pour le commerce régional se chiffrent à grosso modo 36 millions d’Euros. » , conclut Etienne DAVIGNON.

 

LE CONTRAT EN VIGUEUR PREND FIN EN 2012.

 

Le contrat actuellement en vigueur avec Bernie ECCLESTONE, le grand argentier de la Formule-1, prendra fin après le GP de Belgique 2012.

Alors, quid pour la suite?

D’un côté, Bernie adore Spa-Francorchamps et il le répète souvent assez à tout qui veut l’entendre. Le circuit ardennais pour lui doit impérativement faire partie de l’inventaire de l’empire qu’il a créé en deux décennies.

D’un autre côté, il y a les aléas liés aux pertes que le circuit de Spa-Francorchamps doit digérer depuis 6 ans. Le déficit récurrent se situe dans une fourchette de 4 à 6 millions d’Euros par GP, depuis 2004.

Comme la Belgique est toujours à la recherche d’un gouvernement et cela depuis plus de 400 jours, il est quasi acquit que dès que celui-ci sera constitué, il sera difficile d’éponger indéfiniment de tels déficits surtout que d’ici à 2015, il faudra trouver 22 millions d’Euros pour respecter les directives européennes !

Dans un tel contexte, il est clair que l’avenir du GP de Belgique dépendra en premier lieu des chiffres du prochain qui se déroulera fin août.

 

PRE VENTES AU MÊME NIVEAU QUE 2010 MAIS RECETTES EN HAUSSE.

A, à peu près deux semaines du GP, les chiffres des préventes sont quasi identiques à ceux de l’année dernière, où 55.OOO tickets avaient trouvés acquéreur.

 » Par rapport à 2010, quelques centaines de places supplémentaires ont été vendues à pareille époque. Pour ce qui est des tribunes, elles sont pratiquement toutes « sold-out » ce qui nous donne un chiffre financier meilleur de 500.000 Euros par rapport à l’année dernière pour ce qui est des préventes  «  signale André MAES, le responsable de la billetterie.

En effet, quelque 38.000 places ont été réservées jusqu’à présent.

Or pour équilibrer le budget, il faut que 66.000 places soient vendues au total.

Alors, arrivera-t-on à placer 28.000 tickets d’entrée d’ici le 28 août ?  That’s the question !

Car ni l’effet VETTEL, en ce qui concerne le public allemand, ni celui du ‘’ régional de l’étape ‘’ Jérôme D’AMBROSIO, en ce qui concerne le public belge, n’ont eu beaucoup d’effet jusqu’à ce jour, même si l’on peut raisonnablement tabler sur un public belge, plus nombreux que d’habitude.

Il est en effet à craindre que le GP de Belgique 2011 ne dérogera pas aux GP récents d’Europe à Valence et d’Allemagne au Nürburgring ou encore de Hongrie à Budapest, où là aussi l’assistance, était en net recul.

Mais les tarifs demandés pour les GP de F1 sont t’ils encore un spectacle qui le valent ?  Pas si sûr vu les affluences !

 

ALTERNANCE DANS LE FUTUR:INFO OU INTOX?

 

 » La concurrence entre les différents pays désireux d’organiser un GP se fait de plus en plus forte, l’alternance serait donc à la limite un mal nécessaire pour pérenniser le GP de Belgique dans le calendrier mondial »

Signale Etienne DAVIGNON, ce qui le cas échéant ne devrait pas trop influer sur les affaires du circuit les années où il n’aurait pas lieu, puisque les deux semaines précédent le GP et la semaine après, ou toute activité doit être mise obligatoirement en veilleuse complète, pourraient être mises à profit pour d’autres activités rémunératrices.

Selon les dires de Mr DAVIGNON, des discussions sont actuellement en cours tant avec Bernie ECCLESTONE qu’avec les autorités françaises, en vue d’une éventualité allant dans le sens d’une possible alternance.

Une décision pourrait d’ailleurs être trouvée dès le week-end du GP de Belgique.

Mais, on sait qu’en France ou un GP F1  n’a plus été organisé depuis … trois ans, à ce jour, AUCUN promoteur ne s’est manifesté !!!!

Or avant d’envisager une alternance avec un éventuel possible GP de France, faudrait-il encore savoir qui est LE patron, capable de s’asseoir à la table de possibles négociations… et de s’engager financièrement.

Un grand Capitaine d’industrie, apte à signer avec le grand argentier qu’est Bernie Ecclestone cr le gouvernement Français a surement d’autres chats à fouetter en cette période de crise  grave et d’année d’élections Présidentielles, à venir…

Quant aux rumeurs d’une possible reprise du circuit ardennais par un privé, Gérard LOPEZ en l’occurrence, le patron du Team RENAULT-LOTUS et de GENII CAPITAL, une société d’investissements de droit luxembourgeois et dont le nom avait fait l’écho dans les médias belges, il y a peu, le Vicomte DAVIGNON, a été catégorique, en balayant ces rumeurs du revers de la main.

« Pour ce qui est d’une éventuelle perspective de privatisation de l’outil SPA-FRANCORCHAMPS, c’est NON « 

A été sa réponse.

 

Texte et photos : Manfred GIET

Circuits F1 GP France F1 Sport

About Author

gilles