BUGATTI VEYRON : 300ème ET DERNIERE…

 

 

La Bugatti Veyron, c’est presque- fini.

Six ans après sa naissance, la production de cette atypique sublime et hallucinante Supercar de 1001 chevaux, la première routière capable de crever le mur des 400 km/h, vient de cesser définitivement, au bout de 300 exemplaires…

Déjà un collector !

Il en reste quelques exemplaires à écouler, soit en version cabriolet Grand Sport, soit encore en version Super Sport

Mais, à… 2 millions d’euros ! ce fabuleux bijou n’est pas à mettre dans toutes les mains. Journaliste, nous avons eu le privilège de rouler à son bord lors d’une récente visite à Dubaï

Bien sûr, le but était  exclusivement d’apprécier son indéniable tenue de route, son extraordinaire confort et de sentir sa non moins inouïe cavalerie !

Assurément GÉANT et INOUBLIABLE

En tout cas avec désormais ses 1 200 chevaux capables de l’emmener à 431 km/h !, on en prend vraiment plein les yeux, plein le cœur.

Oui, en descendant de ce bolide exceptionnel,  j’ai eu le cœur qui faisait Boum-Boum.

 

Pareille sensation m’avait été donnée il y a quelques mois et déjà à Dubaï ou à l’invitation cette fois du manufacturier Michelin, j’avais pu tester, toutes les plus belles voitures d’exception :

Koenig – Gumpert Apollo –Lamborghini – Ferrari et autres Mercedes AMG et BMW Alpina…

Rien que du bonheur même si à leur volant, il n’était pas question d’attaquer à donf et de jouer au zigoto et au gigolo.

Simplement, s’offrir l’espace de quelques heures, une sensationnelle tranche de bonheur.

Pour en revenir à Bugatti, si l’opération est terminée, l’aventure continue…

 

Le futur de Bugatti ?

La berline  dénommée Galibier, encore sous la forme d’un concept-car, qui devrait être lancée fin 2013 ou début 2014, et sans doute rebaptisée elle ‘’Royale’’.

Chez Bugatti à Molsheim, on a en tête d’en faire la berline 4 portes, la plus puissante du monde. C’est le vœu du Dr Franz-Josef Paefgen

En toute simplicité.

 

Cette Bugatti du XXIème siècle, se voulant la digne héritière de la monstrueuse ROYALE créée par Ettore Bugatti.

En six exemplaires

C’était au temps des belles bagnoles.

Entre 1926  et 1932 !!!

Aujourd’hui, les Royale font le prestige et la renommée internationale du Musée National de l’Automobile de Mulhouse, Collection Schlumpf

 

Gilles Gaignault

Photos : Jean Michel Cravy et Olivier Thibaud

Bugatti Constructeurs

About Author

gilles