ISDE: VIVE LES PETITES FRANÇAISES!

LUDIVINE PUY

Les ISDE sont les championnats du monde d’enduro par équipes. (International Six Days Enduro).

Cette épreuve terrifiante, on y reviendra, se déroule cette année en Finlande, à la frontière Russe, à Kotka-Hamina. Un terrain superbe mais qui devient vite un champ de guerre quand il pleut.

Et… il pleut!

L’équipe de France féminine est en tête au soir du sixième jour! Formidable performance!  Et ce dans un contexte démentiel!

KOTKA HAMINA, JOYEUX PORT DE PÊCHE!

Joli port de pêche… Il s’agit d’une expression populaire qui signifie que dans le genre coin paumé, tu fais difficilement mieux.

Bon, pour être rapide, c’est entre Helsinki, capitale de la Finlande, et Saint-Petersbourg. Kotka Hamina est tout près de la frontière russe.

En fait, le morceau de Russie qui est tout proche s’appelle la Carélie et les Russes l’ont envahi (et gardé!) durant la deuxième guerre mondiale. Un coin magnifique mais où la guerre a été incroyablement violente.

Ce petit bout d’histoire n’est pas là pour me permettre de ramener ma fraise, il explique en partie ce qui se passe aujourd’hui dans le domaine sportif.

 

IMBATTABLE FINLANDE...

Imaginez juste à quel point l’Alsace et la Lorraine, perdues par la France en 1870 et rattachées à l’Allemagne, ont pu être un tapis de rancœur et d’envie de revanche.

La Carélie, pour les Finnois, c’est ça.

Du coup, deux avantages pour y organiser un enduro mondial. C’est désert, les habitants n’aiment guère la proximité des Russes, on les comprend un peu d’ailleurs, et l’endroit dope littéralement l’envie de gagner des Finnois.

Parce qu’il ya soixante ans, ici, le pays s’est perdu. Après une résistance incroyable. Disons qu’à côté des Finnois de l’époque, Asterix et Obelix c’est de la gnognotte.

Même quand ce n’est pas la guerre, un Finnois c’est très costaud. On en a de bons exemples en sport.

 

Ce pays compte moins de six millions d’habitants, et rien que dans les sports mécaniques, on rappelera qu’ils sont champions du monde de F1, de Rallye, de Moto de Vitesse, de Motocross, de Trial, ils ont aussi gagné le Paris Dakar bref  ce sont des épouvantails du compte tours.

Les ISDE, depuis 1983, ils les ont gagné 7 fois en Trophée et trois fois en Junior.

Bref, là non plus, ils n’ont pas fait dans le détail…

 

QUAND IL FAIT BEAU C'EST LE PARADIS

Alors quand ils sont chez eux! pas question de laisser ne serait-ce qu’une chance aux autres.

Au cours d’une carrière dans les sports mécaniques, les gars de Finlande, on les côtoie énormément.

Ils m’ont tous appris leur secret. Le Sissu. (On prononce « Sissou »).

C’est juste d’une part l’envie de gagner et d’autre part une sensation d’invincibilité. Un truc très barbare en fait, du pur barbare, avec le casque à cornes et assez peu le sens de l’humanisme…

Mais cela fait des sportifs imbattables et une fois enlevé le casque, des gens exceptionnels. (Il ya en a bien quelques uns qui sont restés au stade du borborygme mais c’est rarissime).

Ceci pour la motivation.

Et c’est là qu’on en arrive au terrain: cet endroit là, ils l’ont donc magnifiquement défendu contre l’immense armée Russe.

Ils connaissent le terrain comme s’ils appelaient chaque grain de sable, chaque fondrière, chaque sapin par son petit nom. Un terrain déjà difficile quand il est sec, mais quand il pleut, c’est Verdun.

Ils y ont tellement em… les Russes que ce que l’on appelait à l’Époque l’Armée Rouge, a dû passer par le golfe de Finlande gelé, en marchant sur la mer en somme, pour les contourner et les mettre à genoux.

Alors, lecteur, si t »as pas pigé pourquoi ici, quand on est étranger, faut  pas rêver, c’est que je fais vraiment très mal mon métier!

 

Dans ces ISDE, il ya plusieurs catégories.

Le World Trophy, est le plus prestigieux. Depuis trois jours, il ya deux courses. Celles des Finnois et celle de tous les autres. Donc la Finlande est devant l’Espagne et les USA, vraiment très loin.

Les Français?

Dans cette catégorie, pas de Français. Et pourtant nos sommes Champions du Monde en titre!

Pas de disponibilité des Teams a t’on lu ici et là. Gilles Lalay, immense Champion français qui s’est tué au Dakar, vainqueur de cette épreuve des ISDE  en 1988 avec des coéquipiers comme Peterhansel, doit se retourner dans sa tombe.

Un véritable scandale.

On comprendra que j’aie préféré parler de l’envie de gagner des Finnois…

 

JULIETTE BERREZ

FRANCE:MERCI LES JEUNES,MERCI LES FILLES…

 

En dehors du World Trophy, (gagné par la France en 1988, puis en 2001, en 2008, en 2009, en 2010!!!),  il existe une épreuve pour les Teams juniors et une autre pour les Teams féminins.

Les juniors français ont gagné, en 2002 et 2003.

L’Équipe de France Féminine, a gagné en 2008, 2009, 2010.

Et bien, dans ces catégories et dans un environnement épouvantable car la pluie a transformé le terrain en une sorte d’éponge grasse, les juniors sont seconds derrière la Suède et les filles sont en tête, et ce au troisième jour.

Il faut rajouter que Ludivine Puy (Gas Gas), qui est notre meilleure pilote, s’est arraché ou s’est fait arracher un ongle de gros orteil (ça fait aussi mal dans les deux cas…) et qu’elle arrive quand même à suivre, difficilement les premiers jours et à faire un scratch le troisième!

Ses deux copines, Blandine Dufrene (Gas Gas) et Juliette Berrez (TM) roulent elles, comme des fées !

Du coup, les  » ptiotes  » sont devant…

 

Bref, dans ce sport où il faut savoir souffrir en continuant d’aller vite, nos petites françaises sont de vraies héroïnes.

Et elles sont devant les Finnoises!

Il faut quand même chaque jour avaler deux à trois cent kilomètres de chemins forestiers totalement défoncés et pour tout dire totalement impraticables, avec des temps de liaison impossibles à tenir, et attaquer comme des fous (folles… ça le fait moins bien. Non, elles attaquent comme des fous) dans les spéciales chronométrées.

De vraies guerrières.

On salue aussi les pilotes du Trophée Junior, Alexandre Queyreyre (Yamaha), Benoît Fortunato (Yamaha), Mathias Bellino (Husaberg) et Romain Dumontier (Yamaha).

Bon, on est à mi course, à la moitié de la guerre…

C’est long une guerre…

Ici, encore trois jours!!!

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Team

 

Moto - Tout Terrain Sport

About Author

jeanlouis