24 HEURES DE SPA: AUDI VERS LE DOUBLE LE MANS-SPA

 

Après un début de course tonitruant et tumultueux qui a vu plusieurs changements de leaders,interventions des Safety-Cars et des conditions climatiques limites et frôlant par instants des changements de pneumatiques,la nuit allait aussi apporter son lot d’incidents comme cela est souvent la tradition sur la piste ardennaise,où tout peut aller très vite,au propre comme au figuré.

Si la course était suivie par un public très nombreux tel Spa-Francorchamps n’a plus connu depuis longtemps,celui-ci en avait vraiment pour son argent….et ses oreilles.

Tant sur et autour de la piste.

Et si le spectacle offert sur la piste et les décibels débités par les voitures  n’étaient pas suffisants pour certains, ils avaient tout le loisir de s’en rajouter plein les yeux et les oreilles de l’autre côté du paddock où le produisait le monstre de la DJ,Bob SINCLAR.

AUDI S’EMPARE DU COMMANDEMENT

 

_

Après que PORSCHE-LAMBORGHINI et FERRARI se soient relayés à tour de rôle en tête de la course durant les premières heures et que le rythme imprimé par les voitures de tête restait infernal,après 8 heures d’épreuve les positions semblaient enfin se stabiliser dès l’instant où AUDI passa résolument au commandement plaçant trois de se quatre voitures officielles aux trois premiers rangs.

Entre les deux Teams officiels, ‘est à dire  PHOENIX ,le Team allemand et WRT, le Team belge sous la direction de Vincent VOSSE, une véritable rivalité s’installait sous l’œil bienveillant du Dr Wolfgang ULLRICH, le grand patron d’AUDI SPORT, him-self.

 

Entre la 99, de BASSENG-HAASE-STIPPLER (Team Phoenix)  et la voiture sœur , la 98, de FÄSSLER (dernier vainqueur au Mans) PICCINI-et du miraculé du Mans,  » Rocky  » ROCKENFELLER, les positions de leadership changeaient suite aux ravitaillements, la première AUDI R8 LMS du Team WRT, la 33 de EKSTRÖM-FRANCHI-SCHEIDER, restait en embuscade.

Et si la voiture sœur du Team WRT, la 32 de ALBUQUERQUE-LONGIN-ORTELLI, n’était pas retombée dans les profondeurs du classement suite à des ennuis de suspension subits après quelques heures de course, et probablement dus à la réparation hâtive, après la violente sortie de route subie aux mains d’ALBUQUERQUE , en fin de séance qualifs le vendredi, les quatre anneaux de la firme allemande, auraient été constitués sur la piste spadoise.

 

UN TRIO DE LEADERS SE DÉCANTE A LA LEVÉE DU JOUR

Après une nuit fraîche sous les 10 degrés  et parsemée de petites averses nécessitant des changements de pneumatiques, les incidents de course se multipliaient également comme c’est souvent la tradition sur le tracé particulier de Spa-Francorchamps.

En effet l’Audi 98 de FÄSSLER fut victime d’ennuis de boîte laissant ainsi le leadership à la 99 de BASSENG qui elle devançait l’AUDI WRT d’ELSTRÖM et la meilleure des BMW Z4,celle du Team SCHUBERT deWERNER-SANDSTRÖM et de l’allemande Claudia HÜRTGEN.

BMW s’étant en effet fait fort discret jusqu’alors, tout comme LAMBORGHINI-MERCEDES et Mc LAREN d’ailleurs.

Mc LAREN, après la sortie de route de KIRKALDY en tout début de course et pour lequel les nouvelles sont tout à fait rassurantes après qu’il ait passé un check-up complet en clinique (simples contusions)n’a pas été épargné car la deuxième voiture « usine » de BELL-GOODWIN-MULLEN dut elle aussi se retirer en début de soirée tandis que l’exemplaire « clients » restant de CHRISTODOULOU-GEDDIE-QUAIFE-WILLS , rompit les voiles en cours de nuit suite à des problèmes insolubles de fond plat.

Mc LAREN se retirait ainsi sur la pointe des pieds,mais au vu de ce que cette voiture nouvelle,trop nouvelle,a démontré comme potentiel,il est clair que dans le futur il faudra compter sur les voitures oranges.

Au lever du jour,les positions en tête semblaient donc enfin se décanter avec une AUDI WRT d’EKSTRÖM-FRANCHI-SCHEIDER bien installée en tête, une BMW Z4 SCHUBERT de WERNER-SANDSTRÖM-HÜRTGEN, la FERRARI 458 Italia VITA4One de BARTELS-BERTOLINI-HOMMERSON-MACHIELS, l’ASTON MARTIN HEXIS de CLAIRAY-RODRIGUES-MENA et la première MERCEDES SLS AMG du Team BLACK FALCOn de HEYER-JÄGER-LEMERET,  bien remontée au classement après des soucis techniques en début d’épreuve.

Le bon numéro se trouve t’il dès lors parmi ce quintet ?

 

COUP DE THÉÂTRE:LA FERRARI VITA4ONE DÉCLASSÉE POUR NON -RESPECT DU DRAPEAU NOIR!

 

Coup de théâtre en in de matinée lorsqu’une sentence aussi lourde que terrible tomba par la direction de course:la FERRARI 458 Italia du Team VITA4One de BARTELS,la seule survivante du Team après que celle de VAN DE POELE-VERDONK-VERNAY, fut contrainte à l’abandon en fin de nuit sur sortie de route, anéantissant du coup toute chance d’une 6ème victoire pour « TINTIN », soit EXCLUE de la course pour ne pas avoir respecté le drapeau noir qui lui avait été présenté après un « drive-trough penalty » non effectué dans le délai règlementaire de 3 tours.

Une sentence terrible pour l’équipe BARTELS pour qui ces 63èmes 24 Heures de Spa sont à marquer d’une pierre…noire comme les couleurs du Team!

Il faut dire que Michäel BARTELS avait déjà été remarqué à plusieurs reprises avant la course en très grosses discussion avec Stéphane RATEL et l’on suppose qu’il était tenu à l’oeil par la direction de course, suite à certaines discordances constatées auparavant.

Ainsi donc, la fin de cette terrible épreuve d’endurance spadoise , qui restera gravée dans les mémoires de tous ceux qui l’auront vécue, s’annonce  triomphale pour AUDI car à quelques heures du final, la marque d’Ingolstadt semble installée définitivement en tête

Car sauf retournement de dernière minute l’on voit mal la BMW Z4 de WERNER-SANDSTRÖM-HÜRTGEN ainsi que l’étonnante ASTON MARTIN du Team français HEXIS de MAKOWIECKI-MOSER-DUSSELDORP venir inquiéter l’AUDI-WRT du Team WR de Vincent VOSSE, lequel après une brillante carrière de pilote remporterait ses premières grandes palmes en tant que Team Manager.

 

 GT WORLD 2012:10 MARQUES SERONT PRÉSENTES L’ANNÉE PROCHAINE.

 

Durant le week-end spadois, le patron de SRO, Stéphane RATEL présenta l’ébauche de ce qui sera le championnat du Monde GT l’année prochaine: »

« En 2012,alors que le championnat GT passera sous le label « mondial » il sera en fait une évolution du championnat GT1 actuel. Une nouvelle règlementation technique verra le jour afin de permettre à tous les concurrents,c-à-d ceux du GT1,GT2 et GT3 la possibilité de lutter vraiment à armes égales.Pour ce faire,les GT1 verront leurs performances légèrement réduites tandis les GT2 et GT3 pourront bénéficier de plus de libertés techniques afin d’augmenter leur niveau de performance. De cette manière tous seront placés  sur un même pied d’égalité et auquel nous veilleront qu’il le soit vraiment. L’objectif étant de rassembler au moins dix marques différentes sur les grilles de départ. A l’heure actuelle pas moins de sept Teams et sept constructeurs se sont déjà inscrits,ce qui est plus qu’encourageant. »

Conclut le patron du GT Mondial sans qui le GT serait probablement tombé aux oubliettes.

Texte et photos : Manfred GIET

Endurance

About Author

gilles