RALLYE DE FINLANDE: FANTASTIQUE TRIOMPHE POUR SEBASTIEN LOEB

Poussé dans son orgueil par un règlement désuet comme nous l’avons déjà expliqué, le Champion du monde en titre, leader du Championnat en cours et  » maillot jaune ‘‘ provisoire de ce Rallye de Finlande, samedi matin, a réalisé un nouvel exploit, en remportant quelques heures plus tard et pour la seconde fois après 2008, ce samedi soir à Jyväskylä, cette épreuve  » hors norme  » qui est habituellement la  » chasse gardée » des pilotes scandinave

Bien  » qu’ouvreur-balayeur  », celui qui survole la discipline depuis 2004 et l’obtention de sa première couronne mondiale, a réussi la performance de conserver la tête de la course qu’il gagne donc une fois encore.

Ce qui démontre que malgré le poids des ans et son incomparable palmarès, l’Alsacien n’a rien perdu de sa superbe  et qu’il a toujours la gnaque, laquelle devrait lui permettre de glaner à l’automne, un huitième titre…

Pourtant, il a vécu une difficile troisième et dernière journée finlandaise.

Laquelle s’est déroulée en deux temps (voir notre article précédent qui  raconte le déroulement des spéciales matinales)

Ce samedi après-midi donc pour la seconde boucle, ce sont les pilotes Ford qui démarrent en trombes !

Dans l’ES17, Leustu 2 (21.35 Km) doublé des Ford. Mikko Hirvonen réalise le scratch en 10’07’’8 devant Latvala à 3’’8.

Otsberg est à 5’’1 et Loeb lui à 5’’6. Ogier perd GROS : 12’’5.

Hélas, Sébastian Ogier crève dans cette ES17. Le Gapençais perd 6’’9 sur l’Alsacien qui le devance désormais de 17’’7.

« J’ai crevé. Je ne sais pas quoi faire. Nous allons voir pour la suite du rallye »  

Jari-Matti Latvala, auteur du second chrono de la spéciale, en profite pour revenir à 0’’5 d’Ogier à cinq spéciales de l’arrivée.

« La bataille est lancée. Ma voiture fonctionne bien à présent. Mais c’est dommage que ça n’arrive que maintenant et pas depuis le début du rallye. »

Ce matin (voir notre article précédent) , c’est Loeb qui avait été le plus rapide en 10’13’’1

Dans Surkee 2  (14.66 Km), nouvelle perf des pilotes Ford. Mais c’est Latvala qui l’emporte en 8’00’3, laissant son équipier Hirvonen à 0’’8, Otsberg à 4’’6, Ogier à 4’’7 et Loeb, à 5’’2.

Lors du premier passage, Loeb avait réalisé le scratch en 8’07’’1

 

Ogier dans cette spéciale perd pour 4’’2, sa seconde place et lâche :

 » Ça ne va pas. Comme je n’ai plus de pneus de rechange, je dois faire attention de ne pas crever de nouveau. »

Dans l’ES19 (Urria 2 – 12.75 Km) nouvel avantage pour la Ford d’Hirvonen. En 5’54’’6, il devance la DS3 d’Ogier, seconde à 2’’5. Petter Solberg est à 3’’9. Latvala 5ème à 4’’2 et Loeb 6ème à 4’’7.

Samedi matin dans cette spéciale, Hirvonen le plus vite, avait réalisé 6’01’’9.

A ce moment-là, après trois des six spéciales de l’après-midi, au général, Loeb occupe toujours la tête, en 2h27’21’’2 et il compte encore 12’’5 d’avance sur Latvala qui a dépassé Ogier, sur la seconde DS3 et désormais à 15’’

 

Loeb qui raconte :

« J’ai balayé beaucoup. C’est dur. Je vais attaquer fort mais je ne sais pas si ce sera suffisant. J’espère que ça va suffire. Dans la première partie de la spéciale j’ai fait la ligne donc c’est dur. »

Dansl’ES20 (Jukojärvi 2) nouvel exploit des pilotes Ford qui signent encore un doublé.

Hirvonen réalise l’excellent temps de 7’01’’7 contre ses 7’ 6’’6 en matinée lors du premier passage. Mikko devance Latvala à 4’3’’

Ogier est derrière le tandem Ford, à 5’’1 juste devant Loeb à 6’’5’’. Peter Solberg cède 7’’1.

Au général avant l’ultime spéciale, l’ES21, les positions sont donc les suivantes :

Loeb au commandement en 2 h 34’29’’4 devant Latvala à 10’’3 et Ogier à 13’’6.

Hirvonen est incroyablement remonté à la quatrième place, à 1’12’’ ayant dépassé Peter Solberg, 5ème à 1’ 15’’5.

 

Restaient alors les 4,85 Km de la dernière spéciale, Isojärvi 2.

Une fois encore, c’est ce magicien qu’est Hirvonen qui réalisait le scratch.

En 2’25’’1 contre 2’26’’3 plus tôt samedi, Mikko l’emportait précédant dans l’ordre Latvala à 0’’4, Ogier à  1’’5, Otsberg à 1’’8, Loeb et Henning Solberg ex aequo à 2’’3 et Peter Solberg à 2’’7

 

Au classement général avant la fameuse Power stage de Laajavuori, Sébastien Loeb en 2h36’56’’8 menait avec 8’’4 d’avance sur la Ford de Latvala, 12’’8 sur Ogier et 1’09’’7 sur Hirvonen. Peter Solberg pointant juste derrière, à 1’15’’9

La cause était entendue et le podium connu et ce alors que les concurrents devaient encore parcourir les 4,19 Km de la Power stage.

Jeudi soir lors du premier passage, les écarts y avaient été infimes :

Loeb s’y était montré le plus fort, en 2’37’’3 et  avait collé 1’’1 à Ogier et 1’’9 à Latvala.

De quoi le sécuriser !

 

Avant cet ultime run, il expliquait :

« Je suis satisfait de la performance. Latvala et Ogier m’ont laissé balayer chaque jour et j’ai montré que je pouvais répondre présent. La seule chose que je pouvais faire, c’est attaquer. C’est un super rallye. Il reste une spéciale. Ce serait un grand moment de gagner. Il va falloir attaquer dans la Power Stage pour marquer des points supplémentaires. »

Scratch d’Hirvonen – décidément IMPÉRIAL ce samedi– dans la Power stage devant Latvala. Loeb et Ogier, 3e ex aequo.

 

3 points supplémentaires pour Hirvonen, 2 pour Latvala et 1 pour Loeb et Ogier.
Mikko Hirvonen lâchait alors:

« Je suis déçu de ne pas avoir pu me battre pour la victoire. J’ai réalisé une bonne remontée et j’ai signé de très bons temps ce qui me donne encore plus de regrets. »

Finalement, Sébastien Loeb ‘’ l’ouvreur-balayeur ‘’ a bien fait honneur à sa réputation et à son talent fou et a offert la victoire à la DS3 Citroën

Remportant pour la seconde fois, après  un premier exploit en 2008, ce redoutable Rallye de Finlande.

Un nouveau succès qui le fait entrer définitivement chez les nordiques, dans la légende du Rallye.

Latvala et Ogier l’accompagnant finalement et logiquement sur le podium après les déboires d’Hirvonen jeudi.

Après cette huitième des treize manches du mondial WRC 2011 , le Top 5 Mondial Pilotes :

1-Loeb : 171 pts, 2-Hirvonen : 144 pts, 3-Ogier: 140 pts, 4-Latvala : 96 pts et 5-Peter Solberg avec  81 pts

 

Redescendu du podium, il racontait, heureux au soir de sa 66ème victoire mondiale:

 » C’est effectivement l’une des plus belles de ma carrière. Il a vraiment fallu la chercher jusqu’au bout. Il a fallu attendre la dernière minute pour vraiment y croire. Mes deux adversaires étaient très rapides aussi. Latvala et Ogier m’ont poussé vraiment très fort. En plus le soir, ils se mettaient derrière moi au classement. J’ai balayé la route pendant trois jours et malgré cela on réussit à s’imposer. Cette victoire est l’une des plus belles car sans pouvoir mettre en place une stratégie on a réussi à rester devant. »

Ogier finalement peut, peut-être regretter lui sa décision d’avoir volontairement ralenti vendredi, abandonnant ainsi douze précieuses secondes.
Et aussi, autre erreur, de n’avoir embarqué à bord de sa DS3, qu’une roue de secours samedi après-midi.

A-t-il, pour autant des regrets, après coup ?

‘’ Evidemment, on n’a pas choisi la meilleure stratégie, mais, selon nos informations, les routes devaient être sèches. Personne n’avait imaginé que l’humidité de la nuit serait aussi persistante. J’ai donc abandonné volontairement 12’’ vendredi soir et je perds le rallye pour 12’’8. Mais on ne peut pas non plus, refaire la course.’

 

 

’A la fin de l’ES16, il pointait pourtant à 10’’ 8 de Loeb. Lorsqu’est survenue cette crevaison.

‘’ Dans une épingle très lente de l’ES17, la route était très creusée par les précédents passages et un trou nous a fait à moitié déjanter la roue avant-gauche. On a réparé à la fin de la spéciale avec notre unique roue de secours et j’ai pu continuer.

Latvala en a alors profité pour s’emparer de sa seconde place

‘’ Oui. C’est très frustrant une journée comme celle-là car nous avions les moyens d’aller chercher Sébastien Loeb. Mais, sans roue de secours et avec l’autre roue du même essieu très abîmée après avoir subi toutes les contraintes de la crevaison, je n’ai pas pu soutenir le même rythme. J’avais encore 50 km à faire, avec des pneus qui commençaient à s’user très fortement. Il fallait que je ralentisse pour être certain d’être à l’arrivée.’’

Latvala son dauphin qui lancera à Loeb, une fois le verdict connu:

« Le champion est toujours le champion »

Formidable hommage, s’il en est

Revenant sur sa course, il expliquait:

 » Je remontais régulièrement mais il aurait fallu plus de kilomètres. Deux spéciales de plus auraient fait mon bonheur. J’ai mal conduit ce matin jusqu’au moment où j’ai réalisé qu’il fallait procéder à un changement de réglage sur le différentiel. Cela allait mieux ensuite mais il était trop tard. »

Gilles Gaignault

Photos : Jo Lillini et André Limbourg

 

 LE CLASSEMENT DU RALLYE DE FINLANDE

1. Loeb-Elena (Citroen DS3) en 2h39’37”0
2. Latvala-Anttila (Ford Fiesta RS) à 8”1
3. Ogier-Ingrassia (Citroen DS3) à 12”8
4. Hirvonen-Lehtinen (Ford Fiesta RS) à 1’09”1
5. P. Solberg-Patterson (Citroen DS3) à 1’16”2
6. Ostberg-Andersson (Ford Fiesta RS) à 1’27”8
7. H.Solberg-Petrasco (Ford Fiesta RS) à 3’25”5
8. Wilson-Martin (Ford Fiesta RS) à 3’53”2
9. Raikkonen-Lindstrom (Citroen DS3) à 3’59”8
10. Hanninen-Markkula (Skoda Fabia Super2000) à 5’13”7

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DES PILOTES

1. Loeb : 171 pts
2. Hirvonen : 144 pts
3. Ogier : 140 pts
4. Latvala : 96 pts
5. P.Solberg : 83 pts
6. Ostberg : 56 pts
7. M. Wilson : 40 pts
8. Raikkonen  : 26 pts
9. H. Solberg : 26 pts
10. Villagra : 20 pts

 

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DES CONSTRUCTEURS

1. Citroen . 290 pts
2. Ford : 225 pts
3. Stobart : 101 pts
4. Petter Solberg  : 71 pts
5. Ice 1 Racing : 38 pts
5. Munchi’s : 32 pts
7. Abu Dhabi : 20 pts
8. Ferm Power :  16 pts
9. Monster :  8 pts
10. Brazil : 1 pt

WRC

About Author

gilles