RALLYE DE FINLANDE : LES DEUX SEB DEJA EN TETE, LOEB DEVANT OGIER !!!

 

Le Rallye de Finlande a démarré ce jeudi sur les chapeaux de roue !

Trois spéciales figuraient au court menu de cette première des trois journées. Lesquelles ont été remportées successivement par Ketomaa (ES1) et Loeb (ES2 et ES3)

Et à l’issu de cette mis en jambes, ce sont les deux pilotes Français de Citröen qui mènent la danse, L’alsacien devançant d’un souffle, le Gapençais.

Mais revenons au déroulement de cette journée d’ouverture autour de Jyväskylä.

Premier à s’élancer sur la route ce jeudi, Sébastien Loeb le restera à nouveau ce vendredi lors de la seconde étape de ce redoutable Rallye de Finlande.

Après une ES1 (Lankamaa) disputée au couteau, ses adversaires ont subitement choisi de ralentir dés la suivante et donc de freiner dans l’ES2 et ce afin de laisser le septuple Champion du monde, prendre le commandement, synonyme on le sait d’ouvreur sur la piste et donc lui offrir le rôle tant décrié de balayeur.

Une position redoutable et redoutée…

Ce désavantage n’a nullement contrarié et gêné le leader du Championnat car au final ce jeudi soir, c’est bel et bien Sébastien Loeb qui a conclu en tête cette première étape du Rallye de Finlande !

Et ce avec une poignée de secondes d’avance sur un groupe  comprenant quatre pilotes « freineurs » volontaires et composés dans l’ordre de son équipier mais néanmoins gros rival,  Sébastien Ogier, des Ford de Jari-Matti Latvala et du surprenant Jari Ketomaa.

Il raconte:

« Je me sens très bien avec la Citroën DS3 WRC. Nous avons balayé la trajectoire dans la première spéciale, moins dans les deux autres. Il est certain que la première position est pénalisante pour l’équipage qui ouvre, surtout si les routes sont très sèches. On ne connait pas encore les conditions météorologiques que nous aurons demain. Le point positif est d’avoir une occasion de prendre le large au championnat sur Mikko Hirvonen. « 

 

 

Mais de cette  » ouverture  » on retiendra aussi bien sur naturellement, la sortie de route d’une autre Ford  » officielle  » celle du vainqueur de l’épreuve  2009, le Finlandais Mikko Hirvonen et ce dés l’ES1 !!!

Cette journée bien que fort courte, elle ne comprenait que 39.74km de spéciale, n’en a pas moins été finalement  fatale à l’un des grandissimes  favoris de cette huitième des treize manches que comporte le Championnat WRC, millésime 2011.

Quelques kilomètres seulement avant le terme de l’arrivée de cette ES1, la Ford de Mikko Hirvonen est sorti de la piste, perdant d’entrée près de quarante secondes.

L’ancien Vice-champion du monde, dépité, raconte:

« Je suis entré dans un virage à gauche et le moteur s’est soudainement arrêté. Je ne pouvais plus piloter. Je suis donc allé tout droit et j’ai heurté un arbre. Je n’avais plus de freins. Je ne sais pas ce qui s’est passé »

Mais Hirvonen, n’en avait pas pour autant terminé avec la scoumoune car dans la spéciale suivante, les ennuis se poursuivaient car il crevait et concédait à nouveau près d’une minute.

Le Rallye à peine commencé, voilà l’un des candidats à la victoire finale samedi soir qui s’effaçait et perdait toutes chances de pouvoir viser la victoire

C’est une évidence désormais, le Finlandais ne remportera donc pas un deuxième succès sur ses terres.

En tout cas, Hirvonen  » hors course  » pour la plus haute marche et le podium aussi, il n’en demeure pas moins qu’il est enfin grand temps de revoir complétement et sérieusement le règlement absurde qui a court en Rallye.

Il est grand tant que le pouvoir sportif revoit sa copie et ses règlements stupides concernant le passage et l’ordre de départ des pilotes

Tous le monde a commencer par le public est usé et lassé du spectacle auquel il assiste

 

Pour preuve, une nouvelle fois à l’arrivée d’une spéciale en l’occurrence, l’ES2 , laquelle allait être déterminante pour l’ordre de départ de la seconde étape ce vendredi, plusieurs pilotes se sont retranchés derrière ces fameuses et dorénavant célèbres manœuvres tactiques afin de laisser Loeb ouvrir.

Naturellement et comment l’incriminer, le tout premier à agir ainsi n’était autre que Sébastien Ogier, qui aux yeux de tous, freinait sérieusement à l’arrivée de cette spéciale de Laukaa.

Questionné au point stop, sur cette façon d’agir et cette manœuvre, le coéquipier de Loeb, surement gêné de cette attitude lamentable mais parfaitement compréhensible, tentait d’éviter les questions qui naturellement fâches…

Mais comment lui en vouloir dans la mesure ou tous les autres allaient immédiatement l’imiter et faire rigoureusement la même chose !

Néanmoins, Ogier lâchait comme pour expliquer sa démarche:

. « Il n’y a qu’un pilote important, c’est Sebastien Loeb dans l’optique du  Championnat »

Message reçu

Puis comme on le présentait et sans aucune surprise là non plus, c’était quelques instants plus tard au tour de la Ford du vainqueur de l’édition 2010, Jari-Matti Latvala, d’en faire de même

Mais cette fois, le pilote Ford n’esquivait pas les questions, bien au contraire:

« J’avais un objectif de temps défini par l’équipe, c’est la raison pour laquelle j’ai freiné »

Du coup, il pointe ce jeudi soir derrière les deux Citröen des deux Seb,  à 4 »4  de Loeb et à 1 »6 d’Ogier

Mais la véritable révélation du jour à Jyväskylä. se nomme tout bonnement… Jari Ketomaa !!!

Au volant de sa Ford HJ-Autotalo.com, c’est lui qui a été le premier leader après avoir signé un plus qu’ étonnant meilleur temps à l’occasion de l’ES1 (Lankamaa – 23.76 km)

Par la suite, il réalisait les 10ème et 6ème temps lors des deux ES suivantes (Laukaa – 11.79 km) et (Laajavuori 1 – 4.19  km)

Du coup, il se retrouvait quatrième au général, à 7 » de Loeb

 

A l’arrivée, le surprenant Ketomaa expliquait:

 »  Vendredi, Loeb sera le premier sur la route »

Et de préciser lui aussi et nullement affecté par son attitude:

 » Oui, j’ai pensé et joué tactique. Oui, j’ai freiné »

On ne le sait que trop.

Mais très franchement ces stratégies et ses tactiques dont les pilotes usent et abusent  depuis plusieurs saisons, deviennent lassantes. Mais actuellement ont ils le choix??

Fort heureusement dés la saison prochaine et grâce à l’intervention de l’ancienne Vice-championne du monde de la spécialité, la Française Michèle Mouton, responsable du WRC au sein de la toute puissante FIA (Fédération Internationale de l’Automobile),  ce règlement va enfin être revu.

L’ordre de départ de la première étape sera choisi par le pilote ayant signé le meilleur temps au cours du shakedown.

Lors des étapes  suivantes, l’ordre de départ sera inversé pour les meilleurs pilotes.

Une nouvelle règlementation qui évitera de voir le spectacle lamentable actuellement en vigueur dans cette discipline pourtant tellement….  spectaculaire  et attrayante et qui attire toujours tellement de spectateurs à chaque rallye

Quoiqu’il en soit ce vendredi matin , deux  » étrangers  » deux pilotes non scandinaves seront les premiers à rouler !

Les deux Champions de l’équipe Citröen

 

Gilles Gaignault

Photos : Jo Lillini et André Limbourg

KIMI RAIKKONEN ET SA DS3

L’UNE DES MINI, CELLE D’ARAUJO

PETTER SOLBERG ET SA DS3 CITROEN

DANI SORDO ET SA MINI

HENNING SOLBERG FORD FOCUS

MATHEW WILSON

Sport WRC

About Author

gilles