RALLYE DE FINLANDE : LA STRATEGIE DEVIENT FRANCHEMENT RIDICULE

 

A QUI PERD GAGNE !

Pas si sûr.

Ce vendredi, les deux pilotes mais néanmoins plus que jamais … adversaires au sein de l’équipe Citroën, ont montré les limites de ce que la stratégie les pousse à faire pour ne pas se retrouver ce samedi matin en tête du Rallye de Finlande et donc en ouvreur –balayeur

Mais, à avoir tous les deux joué avec le feu, eux qui dominent incroyablement et outrageusement cette épreuve Finlandaise depuis le départ, cela pourrait finalement avoir ce samedi de très graves répercussions et tout compte fait faire perdre le Rallye à leur employeur Citroën !!!

En effet, à cause ou grâce à leurs attitudes, le Finlandais Jari Matti Latvala s’il occupe toujours la 3ème place est toutefois revenu à vitesse GRAND V, n’étant plus précédé que de 2 secondes 6  face à Loeb le leader et à  1 seconde 1  d’Ogier, son dauphin

Peter Solberg, 4ème est relégué à 29″ 2 au général. De son côté, Mikko Hirvonen victime d’ennuis jeudi avec sa Ford Fiesta continue sa folle remontée au classement général ou il est désormais 6ème, à 1’28 »7.

Du coup, le vainqueur de l’édition 2010 de ce Rallye Finlandais pourrait fort bien en profiter et bénéficier de cette stupide attitude qui n’est en réalité que la conséquence d’un règlement complétement idiot

Et tirer les marrons du feu de cette lutte stérile, laquelle n’est pas loin de lui offrir une seconde victoire consécutive ce samedi soir à Jyväskylä

Mais revenons au déroulement de cette seconde journée

Explications

Sans surprise, le sprint lancé hier s’est poursuivi durant cette longue journée. En près de quatorze heures, les équipages ont parcouru 671,72 kilomètres entre Jyväskylä et Lahti, dont 134,60 chronométrés.

 

Partis ce matin avec 2’’8 d’avance sur Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, Sébastien Loeb et Daniel Elena devaient ouvrir la route durant les huit spéciales du jour. Sur les portions humides, en particulier dans Evo (ES5), les septuples Champions du Monde trouvaient des conditions favorables qui leur permettaient de résister…

En revanche, dès que les routes se révélaient plus sèches, ils devaient balayer la trajectoire.

« Ce n’est pas aussi pénalisant que sur d’autres épreuves mais on perd forcément du temps », expliquait Sébastien Loeb.

Avant de rappeler:

« La preuve est faite par les temps de Mikko Hirvonen. En partant loin derrière, il profite d’un meilleur revêtement et aligne les temps scratches. »

Suivant le rythme de son équipier durant toute la journée, Sébastien Ogier prenait l’avantage à l’arrivée de Hyväneula 2 (ES9), qu’il avalait à 129 km/h de moyenne

La bataille tactique entre les deux pilotes de l’écurie Citroën, les deux Seb, Sébastien Loeb et Sébastien Ogier, a,  ce vendredi atteint un sommet dans la bêtise, et ce au cours de la dernière spéciale de  cette seconde étape du Rallye de Finlande.

L’inamovible Champion du monde de la discipline depuis 2004, a en effet effectivement tenté un coup de poker et ce afin une fois de plus, une fois encore, de ne pas ouvrir la piste ce samedi

Mais fort intelligemment son partenaire chez Citroën en a fait de même et a contré cette initiative.

On nage dans le délire… et on est vraiment franchement bien loin du sport !!

Plus près de Grand guignol à OK Coral

Comme lors des Rallyes précédents, les journées se suivent et se ressemblent au Rallye de Finlande.

 

Jeudi soir, à l’issue de la première étape, Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala avaient déjà volontairement choisi et décidé de ralentir pour laisser Sébastien Loeb reprendre le commandement du Rallye nordique.

Vendredi, rebelote puisque les mêmes acteurs ont à nouveau joué la même comédie

On le répète cela commence à nous lasser et à tourner au comique.

Ce qui se passe en devient pathétique et pitoyable.

C’est vraiment lamentable d’en arriver à de telles situations grotesques néfastes pour le sport

Car ce qui s’est passé ce vendredi atteint les sommets de la bêtise pour exploiter le règlement

Les acteurs sont donc allés encore plus plus loin dans l’utilisation des textes du règlement.

Qu’on en juge.

Au cours de la dernière spéciale de la journée (Mynnilä) , décisive pour l’attribution des positions de départ pour l’ultime journée ce samedi, Sébastien Loeb a tenté de piéger son propre équipier et ce en pointant volontairement avec une minute de retard au départ de cette ES11.

En retenant et adoptant cette stratégie, le leader du Rallye et du Championnat savait pertinemment qu’il allait se voir infliger une pénalité de dix secondes.

Punition qui allait avoir l’avantage de le faire passer derrière Ogier au classement et donc d’éviter ainsi d’ouvrir et balayer la route ce samedi pour la 3ème et dernière étape

Il lâchait:

. « Il peut se permettre de faire toutes les stratégies sur nous. On a essayé de faire quelque chose mais je pense qu’il va s’en rendre compte« 

 

Mais Ogier a évidemment déjoué ce plan et n’est pas tombé dans le panneau.

II raconte :

 » Nous avons ajusté notre stratégie par rapport à Loeb. J’ai vu avant le départ ce qu’il faisait alors je me suis calé sur lui »

Du coup, Ogier a suffisamment ralenti pour se retrouver toujours devancé par Loeb et ce d’1’’5.

C’est donc le Champion du monde, leader du millésime 2011 qui occupe le commandement et c’est bien lui Loeb qui va ouvrir la route, samedi.

 

Mais comme le constataient et le reconnaissaient la totalité des observateurs, ce stratagème et ce petit jeu-là pourrait désormais tout à fait faire … le jeu et les affaires d’un 3e larron

Tout simplement leur suivant immédiat au classement, le vainqueur du Rallye en 2010, Jari-Matti Latvala

Lequel avec les attitudes des deux pilotes de la firme aux chevrons est  remonté lors de la dernière spéciale de 8’’4 de retard à… 2’’6.

Troisième à s’élancer, le pilote Ford se retrouve en position idéale sur la route

Et vu son immense talent et sa connaissance parfaite du terrain, Jari Matti pourrait en profiter pour rafler la mise.

Et comme on l’a indiqué au début de ce reportage, ce ne serait plus, ni  Loeb, ni Ogier qui se retrouveraient les gros et grands perdants

Mais tout simplement leur employeur, Citroën…

Sûr que si ce scénario qui n’a rien d’impossible venait à se réaliser, cela grondera fort chez Citroën

On le répète, les règles actuelles, c’est du grand n’importe quoi !!!!

Qui en arrivent à ces situations dantesques et grotesques

Pour qui veut mettre toutes les chances de son côté de gagner ce rallye.

Avant ce long sprint final, Loeb concluait:

« Nous avons tenté quelque chose pour essayer de faire douter nos concurrents. Ça n’a pas marché… mais cela ne nous met pas dans une situation plus délicate. Il reste une longue étape à disputer. Depuis le départ, nous parvenons à rouler sur le même rythme que nos rivaux tout en ouvrant la route. Je crains juste que le balayage ne soit plus important demain sur des spéciales très sèches. »

Cependant que son dauphin, soulignait:

« Tout est encore à faire. Depuis hier, la position de départ n’a pas une énorme influence sur les performances. Personne n’a réussi à se détacher. Mais, demain, nous nous attendons à des conditions plus difficiles. Il va falloir attaquer à bloc. Tout le monde connait ces spéciales. Ce sera très disputé et Jari-Matti Latvala a, selon moi, la meilleure position. »

La dernière journée du Rallye de Finlande débutera dès 7h00 demain matin.

Onze épreuves spéciales (140,05 kilomètres chronométrés) sont au programme. Les deux pilotes Citroën auront l’objectif d’infliger une sixième défaite aux Finlandais en 38 éditions du Rallye de Finlande en Championnat du Monde des Rallyes. Dont eux par les Français (Auriol et Loeb)

Cette très longue dernière journée nous promet donc un final épique entre les deux pilotes du Team Citroën et le Finlandais Jari-Matti Latvala, tous décidés à remporter l’un des rallyes les plus emblématiques du Championnat du Monde des Rallyes WRC

 

Gilles Gaignault

Photos : Jo Lillini et André Limbourg

WRC

About Author

gilles