DU RIFIFI CHEZ DUCATI

Il fallait s’y attendre. Les résultats insupportables de la Ducati officielle en MotoGP ont de fâcheuses répercussions en interne. C’est que pour une marque dont l’image de marque est totalement sportive, la compétition est essentielle, bien sûr. Ce qui particuler à Ducati en revanche, plus que dans toute autre boîte,  c’est que les motos vendues dans le commerce doivent ressembler comme deux gouttes d’eau aux motos qui courent en compétition. Or, Ducati va bientôt sortir un nouveau modèle, une hypersport. Et là…ça coince. Explications.

CE QUE VEUT LE CLAN ROSSI

Nous en avons parlé dimanche dans notre récit du GP des USA. Aujourd’hui, la Ducati de GP a un cadre en carbone, avec une liaison partie cycle-moteur directe, pas un vrai châssis donc. Ce cadre est l’originalité absolue de la marque, toutes les autres roulent avec des cadres complets, des Delta Box en alu. Bilan, la Ducati est d’une raideur terrible, ce qui est intéressant en longues courbes rapides mais terriblement pénalisant en virages serrés. Par ailleurs, la liaison directe moteur-cadre abaisse considérablement le centre de gravité, ce qui complique encore le travail du pilote en courbe serrée. Rossi et son staff technique, sur les GP, voudraient donc de gros changements, pour être clair, et on rappellera que Rossi a fait gagner Yamaha quand il est venu courir chez les bleus venant de chez Honda, il est donc assez audible sur ce plan., pour être clair donc, Rossi voudrait que l’on revienne à un cadre en alu.

Un Delta Box, comme sur les Honda et Yamaha. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde, y compris au sein même de Ducati Corse, le département compétition de la marque.  Mais c’est surtout au niveau commercial que cela coince.

CE QUE VEUT VENDRE DUCATI

L’hypersport que va sortir Ducati, ce sera à l’occasion du Salon de Milan en novembre de cette année, devrait posséder un cadre inspiré de celui de la moto de GP. Avec des pièces en carbone et une liaison directe moteur-partie cycle. Il ne s’agit ici que de pures suppositions, mais elles sont cohérentes. On sait un peu à quoi ela moto ressemblera, elle a été shootée en douce (mon œil…) par notre confrère italien Motosprint. (Photo ci-dessous, la couverture à gauche…)

Impossible de voir le cadre, s’il est en treillis tubulaire ou pas. En revanche, la fourche est nettement GP…. Bon. Les commerciaux de Ducati veulent évidemment que, c’est l’image de marque de la firme de Bologne et sa réussite commerciale depuis des années, que cette hypersport à venir ressemble aux motos de Hayden et Rossi. Alors, si Rossi obtient son cadre alu type Delta Box, culturellement parlant, on va vers des complications… sportives ET commerciales.  Et vu ce que Ducati lâche pour Rossi (chèque perso de la famille Bonomi pour boucler le budget…), il est sûr qu’il faut en vendre de la moto ! Mais à l’opposé, les sponsors de Ducati, dont un cigarettier « cow-boyesque » de couleur rouge, et une grosse boîte de téléphonie, eux veulent des résultats, et s’en foutent totalement des ventes de Ducati. Fort de cela d’ailleurs, et de son statut de dieu vivant, Rossi voudrait faire venir un de ses amis à la direction sportive de Ducati Corse. Bref, il ya du rififi chez les rouges !

LA CULTURE MOTO, C’EST TRES SPÉCIAL !

Nous ne sommes pas du tout ici comme dans la compétition auto, où les voitures de course peuvent avoir de vagues ressemblances avec les voitures de série (mais, lecteur, si tu t’approches de la voiture de Loeb au parc tu auras du mal à y voir ta DS3 !) ou pas du tout de ressemblance, les Peugeot et Audi des 24 Heures du Mans, l’Aston Martin, ou dans un autre domaine les F1 Ferrari et Mercedes ressemblent vraiment très peu aux autos de série. En moto, quand on vend au public une moto sportive, elle ressemble comme deux gouttes d’eau, et pas seulement sur le plan visuel, aux engins qui courent en GP.

Ce n’est pas propre à Ducati, même les sportives japonaises tendent à l’assimilation des motos de course aux motos clients. En revanche, quand un constructeur comme Yamaha ou Honda a une gamme commerciale longue comme un jour sans pain et peut donc même vendre du scooter 125 grâce à l’image de marque compétition, une vraie marque sportive à 100% comme  Ducati (Aprilia aussi mais cette marque vend aussi des petites cylindrées)  ne peut compter que sur des ventes de motos de prestige très haut de gamme. Sa richesse, sa réussite commerciale est là.  (On a eu le même phénomène avec KTM dont l’image de marque est totalement sportive et qui réussit des ventes merveilleuses, à l’instar de Ducati d’ailleurs, sur des modèles sportifs de haut de gamme). Le succès de la nouvelle hypersport de Ducati est donc crucial pour la marque.

ALLORA ?

Mon ami Francesco, qui s’occupe des relations publiques de Ducati en Italie, m’écrit un mot qui je crois résume parfaitement la situation. Embarras compris…

Francesco bien sûr ne me donne aucun élément sur la moto à venir en concessions. Mais dit il, « nous ne pouvons pas éviter de la faire tester par nos pilotes essayeurs et je sais qu’il traîne un document ici et là, qui ne vient pas de chez nous. Ce dont tu peux être sûr, c’est que cette moto sera bourrée d’innovation et de technologie Ducati. Pour ce qui  se passe du côté de Rossi, d’abord, il s’écrit beaucoup de choses… Ce que je peux te dire c’est que nous travaillons jour et nuit pour essayer de donner au pilote ce qu’il réclame, sans renier l’esprit et l’essence même de ce qu’est Ducati ».

Au passage, lecteur, tu auras noté pourquoi ce garçon, Francesco, exerce de si hautes responsabilités et pourquoi nous sommes amis. Ce type de relation épistolaire est digne de Montaigne et La Boëtie ! C’est son boulot, il le fait bien, il essaie de s’en sortir, quitte à me rouler un peu, mais il sait que je sais alors il y met l’élégance !  Et j’aime l‘élégance… Mais reprenons. C’est la confirmation de tout ce qui vient d’être écrit ! A savoir que les demandes de Rossi et l’image de marque commerciale de Ducati sont pour l’instant totalement antinomiques. Alors, comme il est impensable de refaire une moto de série trois mois avant la sortie… Cela risque d’être tendu dans les semaines à venir…

« ALEA JACTA EST … »

C’est ce qu’avait dit César en traversant le Rubicon avec son armée, bravant donc l’interdiction de passer cette rivière frontière de la ville de Rome avec armes et bagages. On est un peu dans le même cas. Personne ne peut plus reculer et l’histoire doit avancer. La moto doit se vendre et Rossi doit gagner. Je parie lecteur ? ces gens sont assez habiles pour forcer le destin. Et sachant que les seules modifications importantes possibles aujourd’hui sont sur la moto de GP…

Cela dit. La moto commerciale sort en novembre et la saison sportive sera finie. Ducati sera probablement Champion du Monde Superbike, avec Checa (photo ci-dessus), rappelons aussi qu’ils ont gagné les 200 Miles de Daytona en mars (photo ci-dessous) et le bilan sportif de Ducati sera très positif. Ce sont de bons signes.

Bon, côté GP, c’est sûr qu’un ou deux super résultats en fin de saison ne rattraperaient pas les points perdus mais seraient un joli coup de lancement pour les nouveaux modèles. Cela dit, vu la bagarre au sommet entre Lorenzo et Stoner, avec des motos qui n’ont aucune tare,  il sera difficile de se faire vraiment remarquer !  Il ya quelque chose de Cornélien et aussi de la tragédie grecque dans cette histoire 100% rital !

Jean Louis Bernardelli

Photos SBK et MotoGP officiels

 

Sport

About Author

jeanlouis