RALLYE DES PRINCESSES: ROYAL(ES)!

Le rallye au féminin et en mode « classic » est en plein boum.

D’ou le succès grandissant au fil des ans du trés réputé Rallye des Princesses

Celui-ci est « piloté » par Viviane Zaniroli, la femme de Patrick, vainqueur du Paris-Dakar en compagnie de Jean da Silva en 1985.

Le couple s’est brillamment reconverti dans l’organisation d’évènements auto. Le Rallye des Princesses en est à sa douzième édition, il fait le plein à chaque fois, ce n’est pas un hasard!

Qui plus est, il est devenu, année après année, franchement international.

DE LA PLACE VENDÔME A MONACO…

C’est sûr que le parcours sent le haut de gamme! Avec départ sur la très chic Place Vendôme au cœur de Paris !

Qui plus est, ces dames (et quelques hommes, la mixité est acceptée…) roulent à bord de très beaux véhicules.

Il n’est pas exclu que pour certaines d’entre elles, on ait emprunté la voiture d’un copain, d’un mari, d’un amant, ce qui prouve après tout que les hommes leur font confiance!

Ce qui est sûr à cent pour cent en revanche, c’est que les concurrentes sont totalement « accros » à l’évènement.

Il s’agit d’un rallye de régularité, dont on imagine que cela soit facile…

Tintin! Pour avoir suivi celui du Maroc Classic du regretté Jean François Rageys, je peux vous dire que la régularité c’est coton!

Et le duo, pilote-copilote, est essentiel.

RÉGULARITÉ SOUVERAINE

Rappel…

L’arme absolue du duo Schumacher-Todt des grandes années était la régularité.

L’esprit assez inventif de Jean imaginait un scénario mais derrière, il fallait une régularité de métronome pour appliquer le secénario prévu, ce dans le trafic…

Cette régularité c’était le génie de Schumi.

Ce genre de rallye est aussi difficile mais évidemment beaucoup moins rapide, on est parfois sur routes ouvertes, avec un copilote qui doit établir des tableaux de marche incroyablement précis (il ya des instruments d’assistance, parce que si l’on vous impose 31,257km/h de régularité sur un secteur qui fait 4857,254 mètres, il va falloir être assez réactif! ).

Et le pilote ensuite doit tenir la moyenne coûte que coûte…

Ambiance garantie à bord, que cela marche ou qu’il ait erreur!

PLATEAU DE RÊVE…

 

71 équipages au départ, cela en fait le plus gros rallye féminin de régularité, avec au programme 1742 km de petites routes aussi sinueuses que somptueuses, 25 étapes de régularité avec 45 arrivées secrètes (d’où l’intréêt d’être dans la cadence d’un bout à l’autre du secteur…), arrivée à Monaco après avoir traversé toute la France en cinq jours, voilà qui séduit ces dames jusq’au Mexique, au Danemark et en Russie!

Viviane Zaniroli, organistrice, est aux anges.

« Comme tout le monde a pu le remarquer, le Rallye des Princesses gagne chaque année en qualité. La rançon du succès est aussi d’avoir été contrainte de refuser des engagements. Avec 71 voitures au départ, nous affichons une nouvelle fois complet avec un plateau d’un niveau remarquable composé de voitures d’exception. Ce qui est également remarquable, c’est l’internationalisation de l’épreuve avec   des équipages venus de Russie, du Mexique, mais aussi du Danemark, d’Autriche, de Grande-Bretagne et de Belgique… Avec un parcours très sélectif jusqu’au dernier jour de course vers Monaco, l’enjeu sportif demeurera intense jusqu’au bout…”

ALORS?

Alors mesdemoiselles, vous avez intérêt à vous entraîner!

On vous a dit que ce n’est pas de la tarte et que c’est sublime mais si d’un côté les propriétaires des autos veulent les revoir entières, leur voeu le plus cher est aussi que leurs bijoux gagnent!

Et sachez que l’édition 2012 aura lieu du 27 mai au 1er juin 2012.

Jean Louis Bernardelli

Photos : PZP

Pour en savoir plus:

Patrick Zaniroli Promotion, Z.I. Saint-Joseph, Immeuble Le Meeting, Avenue du 1er mai, 04100 Manosque
Tél : 00 33 (0)4 92 82 20 00
Fax : 00 33 (0)4 92 82 20 34

info@zaniroli.com et  princesses@zaniroli.com

 

Sport

About Author

jeanlouis