RALLYE DE FINLANDE: OGIER OU L’EXPERIENCE DE L’INEXPERIENCE…

Décidément, Sébastien Ogier, le jeune loup,  n’a peur de rien.

Cette année, il dame souvent le pion à son illustre chef de file, inamovible Champion du monde depuis la saison 2004 . Démontrant que le  » Chef  » ne lui fait pas peur et ce malgré un palmarès inouï et exceptionnel

Et en fin de semaine, il va s’attaquer au gratin des pilotes scandinaves (Finlandais-Norvégiens et Suédois) car les  » Rois  » de la glisse ne lui font pas plus peur que l’Alsacien.

Surtout pas

Car ces  » As  » que sont les nordiques, Finlandais ou autres, il espére bien les taquiner.

 

Ce rallye de Finlande d’ordinaire considéré comme la… chasse gardée des pilotes scandinaves, le prodige de  l’équipe Citroën a bien l’intention de le remporter après sa superbe seconde place obtenue l’an passé et ce afin de devenir le 3e pilote Français à s’imposer après Didier Auriol en 1992 et son équipier Sébastien Loeb en 2008.

La tâche sera toutefois loin d’être facile mais le Gapençais néanmoins s’en revient plein d’espoir, lui qui on l’a dit s’est classé second en 2010.

Même s’il précise:

« J’avais été un peu surpris de terminer si près du vainqueur  »

Lequel n’était autre pardi que l’un des deux pilotes officiles Ford, le local ,Jari Matti Latvala.

 

Pourtant le pilote Citröen, reconnait:

 » Il ne nous avait manqué qu’une dizaine de secondes. Et cette dizaine de secondes avait été perdue dès le départ du rallye, lorsque nous prenions nos marques. »

C’est la raison pour laquelle cette année pour sa quatrième participation, Seb Ogier sait exactement ce qu’il doit faire.

 »  Cette fois, il faudra être prêts dès le départ. Je vais tout faire pour être dans le rythme dès la première spéciale. Avec Julien Ingrassia, nous sommes motivés à bloc ! »

Ce qui ne l’empêche pas de préciser:

« Ce rallye réclame une certaine expérience pour bien appréhender le parcours et ses pièges. »

 

 

Et de l’expérience,  Sébastien Ogier commence à en avoir à revendre.

Après être venu une première fois se roder en 2008 au volant d’une petite C2, il était revenu en 2009 avec une C4 WRC, signant déja  à l’époque un premier temps scratch lors de la seconde journée. Et lors de l’édition 2010, il avait surpris en terminant sur la seconde marche du podium.

Si cette année, Ogier lorgne vers la victoire ici,  il n’en oublie pas pour autant le classement final du Championnat du monde. A six rallyes du terme de la saison, le Gapençais totalise à la veille de la manche Finlandaise, 124 points contre 146 à son équipier Sébastien Loeb.

C’est pourquoi, il lâche:

 » Il est important de ramener de gros et précieux points de Finlande. Nous savons que ce sera un rallye difficile face aux pilotes locaux, toujours redoutables sur leurs terres.« 

Ce qui ne l’empêche pas de conclure:

 » La victoire n’est pas pour autant un objectif impossible à atteindre. »

L’objectif semble donc en tout cas dans sa tête, clairement défini.

Comme Loeb pense rigoureusement la même chose, visant les points dans l’optique du Championnat….

 

Gilles Gaignault

Photos :  Jo Lillini

 

Sport WRC

About Author

gilles