GRAND PRIX DU JAPON MOTO 2011 : TOUJOURS DES QUESTIONS…

 

La FIM et Dorna Sports SL ont récemment commandé un rapport indépendant auprès d’un organe reconnu visant à enquêter sur la situation actuelle au Japon, bien avant le Grand Prix du Japon à Motegi dont l’organisation est prévue le 2 octobre prochain.
L’étude est censée apporter un complément d’informations à celles déjà disponibles de la part de plusieurs gouvernements ainsi que de l’Organisation Mondiale de la Santé, décrivant la situation générale au Japon suite au tremblement de terre et au tsunami qui sont se produits en mars.
Cette enquête indépendante examine spécifiquement la situation à Motegi et ses environs, la rendant bien plus importante aux yeux des participants au MotoGP.
Le rapport officiel détaillé sera publié plus tard dans la semaine, mais un rapport préliminaire est d’ores et déjà disponible, avec une version originale en italien et une traduction en anglais fournie par les organisateurs du Championnat du monde.

ARPA, l’agence chargée de ce rapport, a mesuré les niveaux de radiation de toutes les sources possibles y compris l’air, l’environnement et la nourriture. La conclusion finale est que

 » Se basant sur la dose estimée, on peut dire sans aucun doute que le risque de radiation pendant la manifestation est négligeable. »

S’appuyant sur cette information, la FIM (Fédération Internationale de Motocyclismle) et Dorna Sports SL, annonceront plus tard cette semaine que, si aucun autre incident sérieux ne se produit d’ici là, le Grand Prix du Japon aura lieu comme prévu le 2 octobre.

On sait que depuis de nombreuses semaines, la très grande majorité des pilotes grogne et rechigne à se déplacer là-bas !

Wait and see…

Jean Louis Bernardelli

Photo : Bill Tamama

Moto

About Author

gilles