GP DE VITESSE MOTO DES USA : STONER EST UN DIEU !

 

Casey Stoner a remporté sa cinquième victoire de la saison dimanche à Laguna Seca et a conforté son statut de leader du Championnat en s’imposant devant Jorge Lorenzo, le tenant du titre, après une brillante fin de course de la part de l’Australien. Dani Pedrosa a quant à lui pris la troisième place.
On a pu croire quelques tours qu’il y aurait une bataille.

Lorenzo est parti devant et a pris un peu d’avance devant les deux Honda de Pedrosa et Stoner. Un peu après la mi-course, Stoner a vu que Pedrosa commençait à perdre du temps.

Alors il a passé son coéquipier espagnol et il a visé Lorenzo.

Ensuite, le dieu Stoner, est passé devant et a fini seul, les autres n’existant plus…

 

LORENZO S’EST CRU CHAMPION DU MONDE….

C’est vrai qu’il l’est… enfin l‘an dernier !

Lorenzo, parti de la pole, a même donné l’impression qu’il allait pulvériser tout le monde. Derrière, dans les tous premiers tours, on a vu aussi Rossi passer Ben Spies et se faire repasser de façon assez inexorable.

Mais le spectacle était devant.

Lorenzo a dû y croire, durant quinze tours. Derrière, ça ne revenait pas.

Mais ça ne perdait plus de terrain non plus.

Et puis, les trois hommes sont devenus seuls au monde, derrière, Dovizioso, dont j’écris depuis le début de l’année qu’il n’a rien à foutre sur une Honda d’usine, Dovizioso qui est quatrième, est à plus de quinze secondes !

En quinze tours !

 

On passe la mi-course et Pedrosa perd un peu de terrain sur Lorenzo.

Stoner le passe comme s’il n’existait pas. Pedrosa sera troisième mais à dache.

Il ya encore deux pilotes en course pour la gagne. Pas longtemps. Stoner mange Lorenzo tout cru, à l’extérieur, dans un dépassement comme on rêve d’en faire au moins un dans une vie !

Et puis tout de suite, il le massacre, il le tue, il se barre loin devant !

Et finit avec carrément cinq secondes d’avance sur l’espagnol.

Sur un circuit aussi mouvementé, Stoner donne l’impression de s’amuser !

Il ne gagne pas, il pulvérise, il atomise. Et au passage, il reprend cinq points au classement général, et surtout, moralement, il a repris le mors aux dents !

Bon, il est seul à l’arrivée mais au départ, ils étaient tous là…

 

Casey Stoner raconte :

 

« Nous avons eu quelques difficultés ce week-end et nous n’étions pas certains de pouvoir suivre Jorge et Dani mais ce matin nous avons réussi à progresser lors du warm-up. Avant la course j’étais détendu, confiant et assez calme, nous ne sommes pas partis trop vite pour laisser les pneus monter en température mais je n’avais de toute façon pas un très bon feeling avec le réservoir plein. J’ai donc dû être patient, j’ai pris mon temps, je suis resté derrière Jorge et Dani en essayant de contrôler l’écart et de m’assurer qu’ils n’allaient pas s’échapper. Je gagnais en vitesse mais j’ai décidé d’attendre et de les observer. J’ai décidé de passer à l’attaque quand Dani a commencé à ralentir et à perdre du terrain. J’ai ensuite rattrapé Jorge et je suis resté attentif tout en lui mettant la pression, puis j’ai choisi mon moment pour le doubler et j’ai pu creuser l’écart et remporter la course. C’est vraiment fantastique après un week-end aussi difficile, c’est une superbe victoire et je remercie toute mon équipe. »

 

Jorge Lorenzo relativise sa défaite :

 

« Après ma chute d’hier, pendant un moment je pensais que je n’allais pas pouvoir courir aujourd’hui et je crois que j’ai donc de la chance d’être deuxième. Après les qualifications j’espérais me battre pour la victoire mais on ne peut pas toujours atteindre son objectif. Casey était plus rapide aujourd’hui, je n’ai pas pu le suivre à la fin de la course. Ma condition physique n’était pas parfaite et ça nous a aussi un peu ralentis. La deuxième place est un bon résultat, nous ne sommes qu’à vingt points de Casey et nous réessayerons la prochaine fois. »

 

Dani Pedros, lui explique:

 

« Je suis très content d’être de nouveau sur le podium, c’est mon deuxième depuis mon retour de blessure. Je n’aurais pas pu prédire ce résultat parce que je savais que ça allait être très dur physiquement ici à Laguna. A partir de la mi-course je me sentais très fatigué, mon bras gauche était beaucoup plus faible et j’ai dû ralentir. Ce week-end nous avons eu du mal à régler la moto, l’adhérence était dure à trouver mais le team a très bien travaillé. Maintenant nous avons des vacances et je vais pouvoir me reposer, me détendre et reprendre l’entraînement afin de revenir en pleine forme pour Brno. »

 

DONC, LES AUTRES….

C’est vrai, ils étaient dix sept au départ, puisque le malheureux De Puniet est tombé aux essais, et ne peut repartir, hanche fêlée.

Lorenzo finit cinq secondes derrière Stoner, Pedrosa est à neuf secondes.

 

Pour la quatrième place, Spies a finalement tapé Dovizioso, il est à vingt secondes du vainqueur.

Dovi est donc cinq, juste derrière.

Rossi ?

C’est simple. Il était à une seconde de la pole aux qualifs, il prend une seconde au tour. Il ya trente tours dans ce GP, il est à trente secondes à l’arrivée.

Et ce sur le châssis de l’an prochain, censé être meilleur que celui de cette année…

En début de course, on a vu Rossi, le vrai, le grand, le phénoménal donner une leçon au jeune Spies, dans le virage en tire bouchon, le cork screw… Ensuite bien sûr, la technique a parlé et Rossi est hélas et malheureusement repassé derrière.

 

Je vais te dire lecteur. Tu as pigé que de cœur, le rital que je suis aimerait bien voir du rouge devant.

Mais là de rage, j’ai surtout envie de pendre (en effigie tsss …tsss…) les gens de Ducati incapables de faire une moto digne de ces GP.

Il est même question que l’on abandonne le cadre en carbone, unique d’ailleurs, toutes les autres usines sont en alu, celui-ci est vraiment trop rigide. Les rares fois où l’on a vu Rossi, en début de GP, sa moto sautillait comme un cabri.

Il finit trente secondes derrière Stoner !

Vergogna ! La honte !

 

CHUTES…

Ce circuit où l’on a parfois l’impression de sauter du troisième étage a été cruel ce week-end.

On a évoqué De Puniet, mais Lorenzo y est allé sévère, Spies aussi pendant les essais.

En course, Bautista a mesuré la piste avec les bras, de même que le bouillant Cal Crutchlow. Et le pauvre Simoncelli qui décidément, on le dit depuis le début de saison, roule extrêmement vite, c’est notre autre chouchou avec Stoner, mais n’arrive pas à finir sur le podium quand il arrive à finir tout court d’ailleurs.

Cette fois-ci, il s’est encore vomi. Ce circuit aura été le bûcher des vanités….

Plus de GP pendant trois semaines avant la république Tchèque.

Dommage ! On y retrouvera en revanche les 125 et les Moto2, qui n’ont pas couru aux USA.

 

Jean Louis Bernardelli

Photos: MotoGP

 

Résultat GP de Vitesse moto des USA

1. Casey Stoner, Australie, Honda. 2. Jorge Lorenzo, Espagne Yamaha, à 5’’634. 3. Dani Pedrosa, Espagne, Honda, à 9’’467. 4. Ben Spies, USA, Yamaha, à 20  »562. 5. Andrea Dovizioso, Italie, Honda, à 20 ‘’885. 6. Valentino Rossi, Italie, Ducati, à 30’’351. 7. Nicky Hayden, USA, Ducati, à, 31’’031. 8. Colin Edwards, Usa, Yamaha Tech3, à 45 ‘’502. 9. Hector Barbera, Espagne, Ducati Mapfre, à 51’’549. 10. Hiroshi Aoyama, Japon, Honda Gresini, à 1’08’’250. Capirossi et Elias sont à un tour. Elias dont on dit que les jours sont comptés en MotoGP…

 

Classement Championnat du Monde MotoGP

1. Casey Stoner, Honda, 168 points. 2. Jorge Lorenzo, Yamaha, 153 pts. 3. Andrea Dovizioso, Honda, 132 pts.4. Valentino Rossi, Ducati, 98 pts. 5. Dani Pedrosa, Honda, 94. 6 Ben Spies, Yamaha, 85 pts. 7. Nicky Hayden, Ducati, 85 pts. 8. Marco Simoncelli, Honda Gresini, 60 pts. 9. Colin Edwards, Yamaha Tech3, 59 pts. 10. Hiroshi Aoyama, Honda Gresini, 57 pts. 11. Hector Barbera, Ducati, 49 pts. 12. Karel Abraham, Ducati, 41 pts. 13. Alvaro Bautista, Suzuki, 39 pts. 14. Toni Elias, Honda, 35. 15. Cal Crutchlow, Yamaha, 34 pts. 16. Loris Capirossi, Ducati, 22 pts. 17. Randy de Puniet, Ducati, 15 pts. 18. John Hopkins, Suzuki, 6 pts.

Moto

About Author

gilles