GP DE VITESSE MOTO DES USA : ESSAIS QUALIFS

L’INTELLIGENCE YAHAMA

On connaît plus ou moins les avantages de telle ou telle moto en fonction du terrain.

La Yamaha de GP n’est excellente nulle part mais bonne partout.

C’est une moto à l’esprit pratique. Tout ceci reste théorique parce que la moto pratique en question roule quand même à plus de 300 à l’heure et il faut savoir s’en servir !

Ce que fait magnifiquement Jorge Lorenzo. Sur ce circuit archi-tourmenté de Laguna Seca, avec des ruptures de rythme partout, la Yamaha est magique. Lorenzo n’est pas passé à côté de l’histoire.

 

LORENZO MAIS …

Lorenzo a été en pôle pratiquement du début à la fin de la séance d’essais qualifs, qui, pour une raison de décalage horaire avec la Californie, s’est déroulée vers 23 heures (french time)…

 

Lorenzo a vraiment tâté le terrain en essais libres!

 

Lorenzo a vraiment tâté le terrain en essais libres!

Dès son septième tour, puis un peu plus tard quand Ben Spiess s’est aperçu qu’il était à domicile et qu’il fallait briller, cela a duré un tour, puis en fin de séance quand Stoner et compagnie (Honda donc) se sont réveillés.

Bien réveillés pour Stoner et Pedrosa, un peu moins bien pour Simoncelli et Dovizioso qui sont à une demi-seconde de la pôle, une éternité dans un sport aussi ultime.

 

ROSSI SI !

C’est assez rare cette année, Valentino Rossi est le premier des suivants, il faut entendre par là – en dehors des Yamaha et Honda d’usine- !

Septième, c’est bien… horreur !

Je suis en train d’écrire que septième c’est bien alors qu’il s’agit du meilleur pilote au monde de ce siècle ! (Le vrai meilleur est toujours, il ne sera jamais battu, Giacomo Agostini).

Et il est à une seconde de la pole !

Mais enfin ne gâtons pas notre plaisir, le « Dottore » a aussi fait des grilles de départ en douzième position !

On sait par ailleurs que Valentino adore ce circuit, où il dit avoir gagné sa plus belle victoire en 2008, et où pour lui, le virage « corkscrew », c’est-à-dire le tire bouchon, qui en est vraiment un d’ailleurs, on s’y croirait à la Foire du Trône, ce virage est donc « la piu bella curva nel mondo »

A suivre le Rossi…

 

MOTOGP SEULEMENT

 

Pour ce GP des USA, seule la catégorie MotoGP s’est déplacée en Californie, les 125 et Moto2 sont restés au garage.

Ce sera, à n’en pas douter, un spectacle à couper le souffle. Parce qu’on l’a dit, ce circuit est incroyablement sportif. Les dépassements, il y en aura, se feront vraiment au cœur.

Et du cœur, les garçons du devant de la grille en ont. Stoner ne peut se permettre de perdre encore un peu de son avance au classement général du Championnat.

Depuis plusieurs GP, Lorenzo est en « reconquista » cette célèbre reconquête des souverains espagnols du XVème siècle contre l’envahisseur venu du sud. C’est plus que du sport de haut niveau, cela tourne au drame cornélien.

Et bien entendu, interdit de tomber. Outre que l’on se fait mal, cela signifie pas de points au bout.

Et pour l’instant, il ya quinze points d’écart enter Stoner et Lorenzo. Une victoire, c’est vingt-cinq points….

Le calcul est vite fait !

 

Jean Louis Bernardelli

Photos: MotoGP

Résultat essais qualifs GP de Vitesse Moto des USA

1. Jorge Lorenzo, Espagne, Yamaha. 2. Casey Stoner, Australie, Honda, à sept centièmes… 3. Dani Pedrosa, Espagne, Honda, à 0’183. 4. Ben Spies, USA, Yamaha, à 0’376. 5. Marco Simoncelli, Italie, Honda, à 0’494. 6. Andrea Dovizioso, Italie, Honda, à 0’529. 7. Valentino Rossi, Italie, Ducati, à 1’083. 8. Hector Barbera, Espagne, Ducati (privée) à 1’036. 9. Nicky Hayden, USA, Ducati, à 1’069. 10. Cal Crutchlow, Angleterre, Yamaha (Tech3) à 1’183. De Puniet est quinzième temps à 1’759.

 

Moto

About Author

gilles