F1 : BELLE VICTOIRE POUR LEWIS HAMILTON ET MC LAREN AU GP D’ALLEMAGNE AU NURBURG

 

 

Plus que jamais motivé et convaincu que rien n’es joué, que la saison est encore longue (10 GP) et que sa monoplace ne cesse de s’améliorer, et que par conséquent il conserve toujours une chance de remporter une nouvelle couronne mondiale, Lewis Hamilton s’est bttu comme un beau diable ce dimanche

Estimant après ses récentes belles performances, être toujours dans la course au titre suprême, l’ancien Champion du monde (2008) a poussé à son maximum sa McLaren.

Du coup à l’arrivée, Lewis remporte une victoire à la fois indispensable mais néanmoins indiscutable tant ce dimanche au Nürburgring, il voulait gagner ce GP d’Allemagne

Dès le départ, il volait la vedette au poleman, Mark Webber. Ce dernier, incroyablement pour la 3ème fois en trois pôles, ne parvenait pas à boucler le 1er tour en tête.

Hamilton le débordant dès l’envol !

De son côté, Fernando Alonso passait lui, Sebastian Vettel. Un Champion du monde, jamais à la fête ce week-end.

Au grand dam de ses innombrables fans accourus en masse out autour du très réputé tracé des Monts de l’Eiffel.

Ce dimanche, c’est au contraire le Britannique Lewis Hamilton qui a été ‘’ la ‘’ vedette  et a marqué les esprits et a donc remporté ce Grand Prix d’Allemagne, dixième des vingt épreuves du Championnat du monde  la saison

 

A l’arrivée, il précède la Ferrari de l’Espagnol Fernando Alonso, en net regain de forme depuis plusieurs GP et la Red Bul-Renault de l’Australien Mark Webber, elle par contre en situation moins dominatrice comme on l’a encore constaté ce dimanche au Nürburgring.

La preuve, l’habituelle intouchable Allemand, Sebastian Vettel, pilote vedette de l’écurie autrichienne, Champion du monde en titre et leader du Championnat en cours, s’est montré bien pale sut ses terres.

Et ce pour la toute première fois depuis bien longtemps, depuis son tout premier succès à Monza il y a de cela trois ans…

 

On n’était plus habitué à suivre Vettel derrière. Sa place étant généralement réservé en tête des Grands Prix

En tout cas devant un parterre plus que fourni malgré une météo des plus incertaines et donc pour la toute première fois de la saison, le ‘’ chouchou’’ du Team Red Bull,  ne termine pas  sur le podium, ne se classant ni 1er  , ni 2ème , ni 3ème non plus !!!.

Incroyable, impensable, inimaginable.

Mais pourtant … Réel !

Sebastian Vettel  finissant  seulement au pied du podium, à la …quatrième place

Certes, rien de grave car Vettel conserve le commandement du classement provisoire, Mark Webber, son équipier et dauphin étant encore très largement  distancé de 75 points

(214 points contre 139).

Marge considérable s’il en est qui laisse Seb Vettel serein

Mais, revenons au déroulement de ce GP d’Allemagne

Au départ, la victoire était loin d’être acquise pour le Champion du monde 2008

Car si Vettel ce week-end avait perdu de sa superbe, ce relâchement avait visiblement on l’a vu dès les essais, aiguisé les appétits

Mais Hamilton, est allé la chercher à la force du poignet, après un magnifique et très joli dépassement de la Ferrari de Fernando Alonso et ce au cours du 36ème des 60 tours.

Du coup après une brillante séance de qualifications, où il avait manqué d’un souffle la pôle (0’’055) , Lewis s’impose pour la seconde fois de l’année, après son succès au GP de Chine à Shanghai .

A l’arrivée, Lewis lâche:

« Chaque victoire est spéciale. Mais celle-ci l’est un peu plus après l’énergie que l’équipe a mise pour développer la voiture. On ne s’attendait vraiment pas à être si rapide ce week-end mais les gars ont fait un travail fantastique. Je me sens vraiment bien. C’est un sentiment spécial et c’est l’une des plus belles courses de ma carrière. Sans une bonne voiture, je n’aurais pas pu m’imposer, c’est sûr. Jour après jour, j’ai mieux compris le fonctionnement de la voiture; notamment au niveau des pneus. Au début, nous perdions du temps par rapport aux autres pilotes dans le premier secteur. Mais je me suis amélioré en plusieurs points du circuit, par exemple dans le virage 3 où mes pneus glissaient beaucoup. J’ai réussi à corriger ça. C’est pareil au virage 8, la chicane rapide, que je n’arrivais pas à prendre à fond. Mark me reprenait du temps dans cette portion. Je suis content d’avoir réussi à faire un pas en avant. Je suppose qu’il y a encore des parties où nous devons nous améliorer, en particulier avec le plein de carburant pour le début de course. Mais nous avons fait un pas en avant significatif. J’espère que nous allons continuer en ce sens avec l’équipe. »

Cette victoire lui permet en outre de dépasser Alonso au classement du Championnat, où il s’empare de la 3ème place avec 134 pts.

 

Un Alonso, qui se classe second au Nurburg mais qui n’a rien pu faire, sa monoplace Ferrari semblant plus lente que la McLaren du vainqueur.

« Lors de mon dernier relais, en pneus durs, je n’étais pas assez rapide pour revenir sur Lewis. On s’est juste concentré à maintenir un écart suffisant avec Mark pour assurer la deuxième place. Pour nous, c’est une course fantastique. Samedi, nous avons un peu souffert en qualification avec la 4e place mais dimanche, la voiture possédait un rythme incroyable. Nous étions dans le rythme des meilleurs. Nous avons dépassé Sebastian en course et Mark dans les stands. Après la 2e place à Valence et la victoire à Silverstone, ce résultat est bon dans l’optique du championnat. Nous aurons une nouvelle opportunité la semaine prochaine. »

Tout comme Mark Webber qui troisième et qui complété le podium, lui non plus, n’a pu empêcher Hamilton de devancer sa Red Bull-Renault. Bien que placé en pôle, Mark ne se retrouvera en tête de ce GP qu’au … 17ème tour et provisoirement.

A cet instant,Vettel navigue loin, trés loin pour lui… au 9ème rang !!!

HALLUCINANT…


Curieusement tout comme Vettel, sa monoplace a vraiment paru à la peine en Allemagne, nous semblant bien plus lente que la McLaren et  la Ferrari.

Alonso dépassant Vettel à la régulière en piste et Webber aux stands.

Un Webber qui n’a pu lui soutenir le rythme qu’imposait Hamilton en fin de course.

« Je n’étais pas assez rapide. J’ai fait de mon mieux mais les autres (Hamilton et Alonso) possédaient une marge suffisante. Nous savons que nous devons continuer à nous améliorer. Je ne pouvais pas faire beaucoup mieux. Bien sûr, je suis déçu de ne pas m’être imposé.  Mais nous nous sommes bien battus tous les trois. J’ai vraiment un sentiment mitigé. Pour obtenir un meilleur résultat, il faut être meilleur. Je le redis : nous devons nous améliorer. »

En tout cas, le podium est de grande qualité avec Hailton, Alonso et Webber

Lesquels ont incroyablement réduit Vettel au rang d’anonyme, tant sa course a pour une fois, semblé sans relief !

Cette contre- performance du leader du Championnat relance en tout cas la saison puisque ce dimanche nous n’en étions qu’à mi-parcours, dix GP restant au menu 2011

Qui s’en plaindra ?

Assurément personne tant la procession de Vettel en venait lassant…

En tout cas, l’ogre Vettel qui depuis deux ans écrase TOUT, gagne partout, n’a pas brillé chez lui dans son GP national devant ses fans médusés !!!

Qui l’eut cru ???

La prochaine manche se déroulera déjà dans une semaine à  Mogyorod sur le Hungaroring avec le Grand Prix de Hongrie

On en salive déjà…

Gilles Gaignault

Photos : Teams – Red Bull- Pirelli

F1 Sport

About Author

gilles