F1: NOUVELLE POLE DE MARK WEBBER AU NURBURGRING

Comme il y a deux semaines lors du Grand Prix d’Angleterre à Silverstone, ce samedi au Nurburgring, le pilote Australien Mark Webber s’est à nouveau offert la pôle

Au volant de sa Red Bull-Renault, Mark a cette fois devancé l’inattendue Mc Laren-Mercedes de Lewis Hamilton et ce d’un souffle: 0 »055 !

Et, Sebastian Vettel, direz-vous ?

Le Champion du monde, pour la toute première fois de la saison, ne s’élancera pas depuis la première lignes mais seulement de la seconde, n’obtenant que le troisième chrono, à 0 »137.

Si lors des trois 1ères séances libres, Vettel, Webber et Alonso, s’étaient à tout de rôle montrés les plus rapides, monopolisant tous trois non seulement le temps de référence mais aussi également les trois meilleures temps, lors de la séance chronométrée ce samedi après-midi, l’ancien Champion du monde, Lewis Hamilton, est parvenu à s’immiscer au milieu du trio magique.

Et grâce à son panache, il partagera la 1ère ligne avec Mark Webber. Lequel renouvelle sa perf de Silverstone.

C’est donc à lui que reviendra l’honneur de partir en tête ce dimanche du Grand Prix d’Allemagne sur le tracé du Nurburgring au cœur des Monts de l’Eiffel.

Content,  le Mark :

« Depuis deux courses, ça se passe un peu mieux pour moi et sur ce circuit, je me sens bien. Cette séance s’est bien déroulée à part mon premier run en Q2 avec les pneus tendres, mon seul run en Q2 d’ailleurs. Je n’étais pas très à l’aise. Mais les deux autres tours en Q3 se sont bien passés. Je suis très satisfait de ce résultat. »

Pourtant, vu les résultats des trois séances libres vendredi et samedi matin encore, tous les observateurs s’attendaient à une grosse bagarre pour la pôle entre les deux Red Bull-Renault et la Ferrari de Fernando Alonso, lors de cette séance des qualifications, ce samedi après-midi.

Ces trois monoplaces ayant survolés toutes ces séances ne laissa t que des miettes aux autres!

Mais c’était sans compter sur la hargne, l’opiniâtreté et le talent aussi de Lewis Hamilton. Lequel  a finalement réussi à tirer son épingle du jeu, créant assurément une réelle mais oh combien fort agréable surprise. Ne lâchant et ne cédant que...55 millièmes !

Il est vrai que sa monoplace avait paru légèrement en retrait depuis le début du week-end (5e, 7e et 4e des trois séances libres)

Sa performance lui offrira l’énorme avantage de s’élancer de cette 1ère ligne, souvent synonyme de future victoire, aux côtés d’un Mark Webber en pleine confiance et qui lui aussi rêve de succès

Mais pour cela et comme Hamilton, il lui faudra battre un certain Allemand

 

Champion du monde de son état et qui devant son public, lequel sera tout acquis à sa cause, n’aura qu’une idée, qu’un but, qu’un objectif : Triompher

Et venger l’affront pour lui  » régional  » de l’étape d’avoir du laisser les honneurs et à Webber et à Hamilton

A cause de ces deux  » lascars  »,  le  » chouchou  » des dirigeants de Red Bull et notamment l’ancien vainqueur des 24 Heures du Mans (1971) le Docteur Helmuth Marko, qui le pouponnent depuis des lustres, depuis ses débuts en karting, a dû s’incliner, et se contenter de la troisième place, à 137 millièmes de son coéquipier.

Pour lui, à l’occasion de son GP national, c’est tout simplement sa plus mauvaise qualification depuis le début de la saison.

Vettel qui expliquait:

« J’aurais aimé être un peu plus haut sur la grille mais je ne suis pas vraiment déçu. Cette séance a été compliquée mais globalement, nous nous en sommes pas trop mal tirés. Vendredi, j’ai éprouvé quelques difficultés à trouver le bon équilibre de la voiture. Samedi matin, ça allait un peu mieux. Nous aurions du être un peu plus rapide en qualification. Mais au final, les écarts sont faibles et je ne suis pas loin de Lewis et Mark. Mais le plus important, c’est d’avoir un meilleur feeling avec la voiture. Je suis impatient de courir. Si c’est sec, nous avons une bonne chance mais ça ne sera peut-être pas le cas. Nous verrons bien. »

 

Ce dimanche, on souhaite donc à Webber de faire mieux qu’à Silverstone. Bien que pôleman, le grand Mark n’était pas parvenu à conserver ce réel avantage, Vettel l’ayant avalé dés les premiers mètres !

On peut cette fois logiquement penser que l’Australien aura retenu la leçon. Et ce d’autant plus que ce ne sera pas Vettel qui sera à ses côtés mais Hamilton. Sur que cela lui apportera un motif supplémentaire de bien faire et un surcroit de motivation.

N’ayant en outre qui sait, pas à subir le  » syndrome  » et le  » complexe  » Vettel

Et ce avec comme objectif de l’emporter. Et de gagner enfin son 1er GP cette année

 

Hamilton qui vise la plus haute marche aussi, racontait:

« Avec mon équipe, nous avons fait un effort considérable avec les évolutions apportées. Depuis le début du week-end, nous poussons très fort pour développer la monoplace. Mais j’ai vraiment sous estimé le potentiel de la voiture avec peu d’essence. C’est fantastique. Mon tour était formidable. C’est l’un des plus beaux que j’ai réussis. C’était incroyable. Nous ne sommes pas loin d’eux (les Red Bull). Nous avons fait un vrai pas en avant. »

Cela nous promet en tout cas une formidable bagarre à… quatre car un certain Fernando Alonso se verrait bien lui aussi triompher. Le pilote de la Scuderia ne termine qu’à 363 millièmes et il a constamment été aux avants-postes depuis es 1rs tours de roue vendredi matin au Nurburgring

Comme on le constate, les écarts sont franchement extrêmement serrés entre les  » cadors ».

Et comme la pluie est annoncée, cela risque bien de pimenter encore un peu plus les débats entre les protagonistes qui visent la gagne. Tout cela nous garanti très certainement un fabuleux spectacle

Et derrière, direz-vous!

Derrière ces quatre Champions, on trouve  parmi le Top 10, la seconde Ferrari, celle de Felipe Massa, à 0″831, la Mercedes de Nico Rosberg à 1″184, la seconde McLaren-Mercedes de Jenson Button à 1″209, la Force India d’Adrian Sutil à 1″931, la Lotus Renault de Vitaly Petrov à 2″108 et enfin la seconde Mercedes de Michael Schumacher, classée dixième à 2″403.

Bref et comme on le voit, la lutte sera terrible et nous promet un superbe Grand Prix d’Allemagne, dixième manche du Championnat du monde de F1; millésime 2011

Gilles Gaignault

Photos : Teams -Pirelli – Red Bull

LE CLASSEMENT DES ESSAIS QUALIFICATIFS

1. ligne
Mark Webber (Red Bull RB7-Renault) – 1’30″079 – Q3
Lewis Hamilton (McLaren MP4/26-Mercedes) – 1’30″134 – Q3
2. ligne
Sebastian Vettel (Red Bull RB7-Renault) 1’30″216 – Q3
Fernando Alonso (Ferrari 150)1’30″442 – Q3
3. ligne
Felipe Massa (Ferrari 150) – 1’30″910 – Q3
Nico Rosberg (Mercedes MGP W02)1’31″263 – Q3
4. ligne
Jenson Button (McLaren MP4/26-Mercedes) – 1’31″288 – Q3.
Adrian Sutil (Force India VJM04-Mercedes)1’32″010 – Q3
5. ligne
Vitaly Petrov (Renault R31) – 1’32″187 – Q3
Michael Schumacher (Mercedes MGP W02) 1’32″482 – Q3
6. ligne
Nick Heidfeld (Renault R31) 1’32″215 – Q2
Paul Di Resta (Force India VJM04-Mercedes)1’32″560 – Q2
7. ligne
Pastor Maldonado (Williams FW33-Cosworth)1’32″635 – Q2
Rubens Barrichello (Williams FW33-Cosworth) 1’33″043 – Q2.
8. ligne
Sergio Perez (Sauber C30-Ferrari) – 1’33″176 – Q2
Sebastien Buemi (Toro Rosso STR6-Ferrari) 1’33″546 – Q2
9. ligne
Jaime Alguersuari (Toro Rosso STR6-Ferrari) 1’33″698 – Q2
Kamui Kobayashi (Sauber C30-Ferrari) 1’33″786 – Q1
10. ligne
Heikki Kovalainen (Lotus T129-Renault)1’35″599 – Q1
Timo Glock (Virgin VR02-Cosworth)1’36″400 – Q1
11. ligne
Karun Chandhok (Lotus T129-Renault) 1’36″422 – Q1.
Jerome D’Ambrosio (Virgin VR02-Cosworth) 1’36″641 – Q1
12.  ligne
Vitantonio Liuzzi (Hispania F111-Cosworth) 1’37″011 – Q1
Daniel Ricciardo (Hispania F111-Cosworth) 1’37″036 – Q1

F1 Sport

About Author

gilles