ADRIAN SUTIL PULVERISE UNE GUMPERT APPOLO SUR LA NORDSCHLEIFE

 

Alors qu’il  » s’amusait  » ce mardi Adrian Sutil, sur la Nordschleife, la célèbre piste antique de l’ancien tracé du vieux Nurburgring, celui qui sur 22 kilomètres serpente au milieu des Monts de l’Eiffel, s’est fait une  » grosse chaleur ‘‘ !

Au volant d’une surpuissante Gumpert Apollo, l’une ci ce n’est la voiture de route, la plus puissante au monde sur le tracé qui jouxte l’actuelle piste ou se déroule désormais le Grand Prix d’Allemagne de Formule 1, la Nordschleife accueillant toujours les très réputées  24 Heures, le pilote de l’écurie Force India, a reconnu  avoir été victime d’un accident, il y a trois jours, à bord de ce bolide gavé de chevaux .

La Gumpert Appolo est tout simplement une Supercar  de … 750cv. Le moteur est un 4,2l bi-turbo 8 cylindres. Un véritable monstre.

Un engin de feu que nous avons par deux fois eu l’occasion de tester. Il y a deux ans sur le circuit de Dijon-Prenois, à l’invitation en compagnie de Luc Alphand, de l’un de ses heureux propriétaires, le Baron Benjamin de Rothschild. Et, plus récemment l’hiver dernier à Dubaï ou Michelin organisait un roulage pour tester sa gamme Pilot, avec toutes les voitures les plus puissantes du monde..

Deux essais inoubliables. Réellement GÉANT  !!!

Le pilote allemand  est pourtant bien présent ce vendredi matin dans le paddock ou il a commenté avec sourire cette petite mésaventure:

« Je suis en un morceau et en bonne forme. On en a fait quelque chose de dramatique mais c’était juste un incident mécanique. Quand je suis sorti des stands, quelque chose a cassé à l’arrière de la voiture. Donc j’ai perdu le contrôle à très petite vitesse et j’ai touché une barrière à environ 10 km/h».

Et devant l’ampleur prise par cet incident qu’il qualifie de mineur, Sutil enchaine:

« Mais quand j’ai ouvert le journal le lendemain, j’ai vraiment rigolé très fort.  Certains ont même racontés que j’avais perdu toutes mes dents, que j’étais difficilement sorti de la carcasse en carbone de la voiture. Je me suis alors dit que j’avais été vraiment chanceux»

Sur la photo, on distingue peu, les traces du choc. Mais vu le prix de ce  » joujou »,  selon un spécialiste de ce type de bolides, la facture sera copieuse et forcément salée. Plusieurs dizaines de milliers d’€

Texte et photos: Manfred Giet

F1 Sport

About Author

gilles