SILK WAY RALLY : BEAU DOUBLE DES PILOTES DU TEAM X-RAID A SOTCHI

On les attendait.

Ils faisaient partie des grandissimes favoris en l’absence des ogres que sont les VW Touareg, victorieuses de la dernière édition du Silk Way en septembre 2010 et, bien évidemment, du dernier Dakar, le 15 janvier dernier à Buenos Aires.

Ils ?

Les deux pilotes de l’équipe X-Raid , le Français Stéphane Peterhansel et le Polonais Krzysztof Holowczyc, lesquels découvraient néanmoins cette épreuve russe, y venant pour la toute première fois.

Ils n’ont pas déçu ce week-end à Sotchi,  les deux hommes y réalisant un magnifique doublé, se classant, 1er pour le Polonais, et second pour le Français. Le pilote de la BMW devançant celui de la MINI de 1h59’28 »,  offrant ainsi à leur patron, Sven Quandt, le succès qu’il attendait d’eux, au départ de Moscou il y a une semaine.

 

 

Certes, les inévitables mauvaises langues clameront que l’opposition était faible  ici sur ce Silk Way mais exception faite des VW, il n’ y a pas actuellement de bolides  en Rallye-raid, capables de damer le pion des voitures du Team X-Raid.  Et de leurs pilotes

Le piège à éviter en Russie pour Peter et Holo, c’était finalement eux -mêmes. Leur duel pouvant tourner court et ruiner les objectifs de leur équipe. Et bien évidemment le piège aussi, de ne pas  être agressif avec la mécanique de leurs bolides !

C’est d’ailleurs cette dernière qui a désigné le lauréat et condamné Peter à la seconde place. Le nonuple vainqueur du Dakar, rencontrant dés l’amorce de l’épreuve, des ennuis avec l’électronique de sa monture, la MINI. Et perdant… 2 heures 24’53 »

 

 

Dommage pour lui car en héritant de plus de deux heures vingt minutes de retard pour se dépanner, ce problème technique, l’a irrémédiablement obligé condamner à se lancer dans une folle poursuite pour tenter de remonter dans le classement ou il se retrouvait, loin, 49ème.

Six jours plus tard et au prix de superbes spéciales, Peter le diabolique, est parvenu à finir sur le podium, terminant finalement second, précédé d’un petit moins de deux heures par son partenaire chez X-Raid.

A qui tout compte fait, il a quand même repris la bagatelle de prés de… trente minutes. Écart qui lui aurait sans doute permis de l’emporter, si…

 

 

Néanmoins sur le podium de Sotchi, Stéphane affichait un large sourire, satisfait de son rallye et ce en vu du prochain Dakar, épreuve qui reste  » l’objectif  » pour la MINI.

Dont deux exemplaires au moins seront engagés pour les deux premiers de ce Silk Way par X-Raid.

En Amérique du sud, les MINI pourraient d’ailleurs fort bien y retrouver les … VW Touaregs* car ce dimanche à Sotchi, nos confrères Allemands, nous ont laissés entendre que Kris Nissen – boss de l’équipe VW de rallye -raid –  négocierait actuellement avec l’ancien patron du Team BMW Moto sur les Dakar et ce du temps du regretté Richard Sainct, pour les aligner à nouveau mais à titre  » privé  » sur le Dakar 2012…

Mais revenons au Silk Way.

A 49ans, Krzysztof Holowczyc signe sa toute première grosse victoire Internationale dans la discipline. Jusqu’alors, la plus belle ligne de son palmarès présentait un succès dans la Coupe du monde des Bajas 2010. Et avouons-le, il a parfaitement mérité ce triomphe car malgré les pépins de Peter, Holo a fait un grand rallye, remportant autant de spéciales que son équipier.

Et bien qu’au commandement et poussé parfois par l’excitation de l’enjeu et la remontée de Peter qu’il suivait à la trace – c’est souvent le jeu – , le  » Polak » n’a commis aucune bévue. Preuve de sa grande maturité

 

Bien sur, il lui lâche après les ennuis rencontrés par la MINI, prés de trente minutes mais sur ce Silk Way, lui qui pour ses débuts avec le Team X-Raid, s’était classé cinquième du dernier Dakar, démontre qu’il est devenu régulier et un sérieux  candidat au futur podium  de l’épreuve à Lima au Pérou, le 15 janvier 2012.

Mais c »est logique. Peter est  » l’As  » de la discipline,

Ravi de sa performance, à sa descente du podium,  Krzysztof Holowczyc nous a commenté sa victoire :

 »Ce fut très franchement un rallye difficile comportant des spéciales plus longues que sur le Dakar. On a vécu des journées éprouvantes  »

Et de revenir sur son dauphin d’équipier:

 » Sincèrement si Steph n’avait pas rencontré son ennui, je me serais au mieux classé second derrière lui. Et j’aurais  déjà été très content. Je sais qu’il est plus vite mais petit à petit je me rapproche. En tout cas lorsque je le suivais, j’ai beaucoup appris. Dans les cordons de dunes, il est imbattable »

Avant d’ajouter :

 » La course reste la course et cet incident le démontre. Tant mieux, c’était ma chance et j’ai su la saisir et ne pas commettre de bêtises  »

 

Peter avec qui nous regagnons par le même vol, Moscou ce dimanche, n’a pas manqué d’éloges à propos de son vainqueur :

 » Holo est devenu un très bon spécialiste de rallye-raid, car il possède un excellent coup de volant et commet peu de fautes. »

Mais Steph, ajoute immédiatement:

 » Dans une course ou il y a des pilotes de la trempe de Carlos Sainz, de Ginel de Villiers ou encore de Nasser Al Attiyah, je le vois encore derrière. Ici, il a su tirer bénéfice de mes soucis et il mérite entièrement sa victoire »

En tout cas, nous avons rarement eu autant d’occasion chaque soir aux arrivées d’étapes, de le côtoyer. Et nous pouvons affirmer que le Polonais est un charmeur.

Un mec sympa, cool, décontracte qui ne se la pète pas.

C’est avec plaisir que nous le retrouverons sur le prochain Dakar ou il devrait poursuivre sa belle progression et qui sait chatouiller les cadors de la discipline dont son partenaire Stéph Peter.

Même s’il considère qu’il doit encore bien s »améliorer pour viser un podium dans la Reine des épreuves de cette discipline qu’est le Rallye-raid

En tout cas Semen Yakoubov, le grand patron de ce Silk Way peut être ravi. Le podium est de qualité et le gagnant  un beau vainqueur.

Gilles Gaignault

Photos : Emmanuel Biston -Pep Cifre -Judith Tomaselli – Valéria Powell

 

 

LES 3èmes DU CLASSEMENT FINAL ZHELUTOV- RUDNITSKIY

 


Sport

About Author

gilles