SILK WAY 2011 : HOLOWCZYC EN AUTOS ET LOPRAIS EN CAMION, VICTORIEUX

  

Les concurrents venant d’en terminer et de rejoindre Sotchi, ce samedi en milieu d’après-midi après une liaison de 360 km depuis Maykop, le classement est désormais officiel.

Victoire finale, dans la catégorie des autos de la BMW X-Raid de l’équipage composé du Polonais Krzysztof Holowczyc et du Belge, Jean Marc Fortin.

 Ils sont accompagnés sur le podium par la MINI des Français Stéphane Peterhansel -Jean Paul Cottret qui termine seconde à 1h59’28’’.

La 3ème place, à 3h24’33’’, revenant au Nissan du Russe Aleksandre Zheludov, navigué par le Biélorusse Andrey Rudnitskiy.

Dans la catégorie T2, superbe succès tricolore avec le Pathfinder de l’équipe Dessoude du tandem, Frédéric Chavigny- Jean Brucy

En camion, succés sut le fil et inattendu du Tatra Tchèque de l’équipage Alés Loprais-Milan Holan-Jaroslav Moskolci.

En effet, tard vendredi soir, il était presque minuit lorsque la sanction frappant le Kamaz du leader Kabirov tombait.

Mais ce n’est qu’à l’aube ce samedi que Jannick Daubigné, le directeur de course, est venu nous confirmer l’information qui circulait déjà en soirée:

 »Le pilote Russe Firdaus Kabirov, a écopé vendredi d’une lourde pénalité pour avoir enfreint le réglement et roulé trop vite dans la traversée d’un village ou il a été repéré par la police. Du coup, il est sanctionné d’une heure ».

Conséquence dramatique pour le pilote Kamaz qui perdait sa 1ère place et cédait la mort dans l’âme la victoire dans ce 3ème Silk Way, laquelle revenait donc de ce fait, au Tatra du Tchèque Alés Loprais.

Ce dernier devançant avec la sanction infligée à Kabirov, le Kamaz de 16’41 ». Le podium étant complété par un autre Kamaz Russe, celui de Andrey Karginov, qui finit à 38’36 »

Croisé avant de nous envoler à destination de Sotchi, Semen Yakubov, le patron du Rallye qui cumule les mêmes  fonctions chez Kamaz, nous indiquait ;

 » Les régles sonr les mêmes pour tout le monde.  »

Ce samedi 16 juillet, signifiait l’ultime journée pour les 77 concurrents encore en course (50 autos et 27 camions) sur les 99 voitures et 35 camions qui s’étaient élancés depuis la Place Rouge à Moscou il y a une semaine.

Mais en ce début de journée, le menu sportif proposé , était reconnaissons- le, minime.

 

Une simple étape en liaison, la dernière spéciale ayant été la veille, vendredi, supprimée par le directeur de course, Jannick Daubigné et son Collège des commissaires sportifs – Daniel Poissenot (France), Josep Bezoli (Andorre), Sergei Ushakov (Russie) pour des raisons de sécurité, le lit de la rivière Shakhe à traverser, étant impraticable, suite aux terribles orages survenus dans la région depuis deux jours.

Mais cela ne signifiait nullement que la journée serait une simple ballade !

Détrompez-vous.

Bien au contraire car même amputée de sa spéciale, cette liaison entre Maykop et Sotchi, fut loin d’être une partie de plaisir.

Ainsi nos confréres de l’Equipe et d’Auto Hebdo qui avaient choisis eux de rallier Sotchi par la route, ont passés 8h 30 (départ à 6h15 – arrivée à 14h30) soit 360 km couverts à la moyenne de 38 km/h !!!!

En effet après avoir traversé les magnifiques décors des montagnes du Caucase ou il fallait être extrêmement prudent vu la sinuosité du parcours, pas question de se relâcher, la circulation devenant au fil des km de plus en plus dense plus on se rapprochait de Sotchi

 

 

Finalement, après avoir traversé Sotchi ou de gigantesques chantiers de travaux en vu des Jeux Olympiques d’hiver de 2014, sont en cours, les concurrents ont rejoints, la station hivernale de Polyana ou se dérouleront des épreuves de ces ‘’JO’’¨2014.

Après sept jours de course effrénée et six nuits sur le bivouac, les concurrents de ce 3ème  Silk Way Rally ont enfin retrouver aujourd’hui, le confort et la civilisation, en ralliant Krasnaya Polyana, soit littéralement la «clairière rouge», mais également la « Belle clairière », « rouge » en Russe signifiant également « belle ».

Et confort est le mot juste puisque c’est au Grand Hotel Polyana, qu’était jugée l’arrivée finale de cette édition 2011, sur le site même où seront disputés les épreuves de ski, alpin et nordique des Jeux Olympiques de 2014, mais qui accueillera également le village olympique.

Sotchi ?

Il nous faut préciser que Sotchi – ville hôte, donc des prochains JO d’hiver, a la particularité, de conjuguer montagne et mer, puisque la ville héberge également la plus grande station balnéaire Russe.

C’est la que Vladimir Poutine y possède sa somptueuse Datcha, justement à Polyana

Comptant parmi les villes les plus vastes du monde, Sotchi s’étend tout simplement sur …145 kilomètres sur les rives de la Mer Noire.

En vertu de sa situation géographique exceptionnelle, Sotchi bénéficie de conditions climatiques et naturelles hors du commun, la coexistence des montagnes et de la mer, assurant en effet une double protection contre la rigueur des saisons.

Une hôtesse interprète, nous expliquait comme c’est le cas actuellement que la température atteint souvent les 40° et l’hiver, le thermomètre descend fréquemment jusqu’à – 30° !!!

La ville est également connue pour son côté « vert », parcs, plages et forêts disputant l’espace publique aux nombreuses places et rues pavées du centre ville.

En tout cas, Sotchi est réellement une superbe localité.

Et très sportive aussi.

Car outre les JO et le Silk Way depuis deux ans, Sotchi accueillera dans trois ans, le tout premier Grand Prix de Formule 1 de l’histoire

Et, ce dimanche, un Road Show avec l’équipe Red Bull-Renault, sera également organisé, à Sotchi

Le 3ème Silk Way Rally s’est terminé par une somptueuse cérémonie de remise des prix.

Vu l’excellence de son organisation, la beauté des paysages et l’excellente ambiance, le prochain Silk Way, devrait à nouveau connaitre un gros succès sportif, la totalité des concurrents, n’ayant qu’une envie:

Y revenir

Nous aussi d’ailleurs car aussi bien les équipes Russes que celles d’ASO, se sont montrées aux petits soins, pour nous faciliter la tache. Merci à eux pour leurs dévouements 24/24

Gilles Gaignault

Photos : Pep Cifre -Emmanuel Biston -