INDYCAR A TORONTO : VICTOIRE POUR FRANCHITTI, BOURDAIS SIXIEME

 

La dixième manche du Championnat Indycar 2011, a été remportée par le pilote Ecossais Dario Franchitti, qui triomphe ainsi pour la 30ème fois de sa carrière

Mais cette course a été marquée par de très, trop nombreux accochages !

Ainsi, dès le troisième tour, l’Australien Ryan Briscoe accroche Tony Kanaan. Lequel finit dans le mur. Puis à peine le restart est –t’il donné qu’un tour plus tard, c’est l’ancien pilote de GP, le Japonais Takuma Sato qui en délicatesse au freinage du bout de la ligne droite éperonne Danica Patrick.

Mais les deux monoplaces réussissent à repartir, évitant une nouvelle neutralisation.

A l’avant, l’Australien Will Power, le poleman précède le Néo-zélandais Scott Dixon qui lui met une forte pression. Le duo de tête est suivi de Dario Franchitti qui devance Mike Conway, visiblement à l’aise sur un circuit urbain.

Et Sébastien Bourdais, direz-vous ?

Septième des chronos, son équipe – Dale Coyne – a fait le pari de retarder un max son arrêt-ravitaillement, tout comme Power et Dixon, parmi les hommes de tête.

Mais hélàs, cette stratégie va se révéler inutile car un nouvel accrochage, malheureusement pour lui, va ruiner ses espoirs lorsqu’au 30ème tour, Helio Castroneves et Alex Tagliani s’accrochent.

Ce nouvel incident est synonyme de l’entrée en piste de la voiture de sécurité ! Par conséquent, tous les pilotes qui se sont arrêtés avant cet incident en profitent et prennent l’avantage.

On retrouve alors Dario Franchitti en tête devant Oriol Servia, Justin Wilson, Ryan Hunter-Reay et James Hinchcliffe. Les anciens leaders (Power, Dixon, Conway) bataillent derrière pour la 11ème place.

Au restart, le Canadien Paul Tracy, finit à son tour dans le décor suite à une lutte féroce avec Hinchcliffe. Puis, c’est au tour de James Jakes, se retrouver en tête à queue puis de caler en pleine trajectoire…

Laquelle provoque une nouvelle et troisième neutralisation, peu avant la mi-course.

Lorsque la course reprend, Franchitti et Wilson prennent le large, cependant que Ryan Hunter-Reay stoppe pour changer son aileron avant.

Et le duo reconstitué du défunt Championnat Champcar, Sébastien Bourdais – Paul Tracy, comme au bon vieux temps, les deux hommes renouent avec leurs bonnes vieilles habitudes et évidemment… s’accrochent en bout de la ligne droite !

Comme c’était déjà le cas en son temps, c’est clair, Paul Tracy doit en assumer l’entière responsabilité. Dans l’incident, il tamponne Vitor Meira et entraîne Bourdais et Kimball.

La majorité des pilotes en profitent pour procéder à leur dernier arrêt. Sauf, Graham Rahal, Ryan Hunter-Reay, Ernesto Viso, Simona de Silvestro et Ana Beatriz.

Du coup, Ryan en profite et remonte rapidement à la seconde place. Au même moment, Mike Conway bouscule Ryan Briscoe, alors que Franchitti lui, accroche Will Power !

Néanmoins, Franchitti remonte sur Hunter-Reay et Rahal alors que Will Power se fait jeter dans le mur par l’autre Canadien, Alex Tagliani.

Jouant le Championnat, Will Power perd gros et il ne mache pas ses mots, au micro de la télévision américaine, à l’encontre de Dario Franchitti, s’étonnant que le double Champion Indycar, ne soit jamais sanctionné, ni non plus jamais pénalisé pour sa conduite suspecte parfois !

D’ailleurs bon ‘’ Prince ‘’ une fois le damiers franchi, Franchitti reconnaîtra plus tard aprés coup, son entière responsabilité dans l’incident.

Mais ce n’était pas terminé, car au restart, nouveau carambolage impliquant la bagatelle de cinq monoplaces.  Celles de Wilson, Servia, Hinchcliffe, Conway et Kimball.

La course reprend ses droits et le tandem Dario Franchitti -Scott Dixon, s’envole, vcependant qu’Hunter-Reay projette Graham Rahal en tête-à-queue.

Finalement les deux équipiers chez Chip Ganassi franchissent la ligne aux deux premières places.

Franchitti signant sa 30ème victoire.

Ryan Hunter-Reay complète le podium devant Marco Andretti et Vitor Meira.

Quant au ‘’ Frenchie ‘’ Sébastien Bourdais, lui il termine à une belle sixième place. Son meilleur classement de l’année qui était jusqu’alors 11ème.

Il raconte:

« Après cette course incroyable, où je signe le troisième meilleur chrono, il est clair que notre setup pour les circuits urbains est dorénavant une base solide. La prochaine épreuve à Edmonton, sur un tracé complètement revisité, correspondra je l’espère à cette base. »

Les Féminines, Simona de Silvestro et Ana Beatriz se classent aux 10ème et 11ème places.

Descendu de sa monoplace, Dario Franchitti lâche au micro:

« c’était vraiment une course vraiment un peu folle ! »

John Withmoor

Photos :  Indycar – Dana Garett – Jim Haines

 

 

LE CLASSEMENT DE LA COURSE

1 – Dario Franchitti – Chip Ganassi85 tours 2 – Scott Dixon – Chip Ganassi à 0″734 – 3 – Ryan Hunter Reay – Andretti à 6″014-  4 – Marco Andretti – Andretti à 7″567 – 5 – Vitor Meira – Foyt à 9″011 – 6 – Sebastien Bourdais – Dale Coyne à 9″311 –  7 – Ryan Briscoe – Roger Penske à9″873  8 – JR Hildebrand – Panther à 14″175 9 – Ernesto Viso – KV Lotus à 14″784 10 – Simona De Silvestro – HVM à 15″760 – 11 – Ana Beatriz – Dreyer&Reinbold à 16″899 – 12 – Oriol Servia – Newman-Haas à 19″873 – 13 – Graham Rahal – Chip Ganassi à 21″312 – 14 – James Hinchcliffe – Newman-Haas à 1 tour – 15 – Justin Wilson – Dreyer&Reinbold à 1 tour – 16 – Paul Tracy – Dragon à 3 tours  -17 – Helio Castroneves – Roger Penske à 4 tours – 18 – James Jakes – Dale Coyne à 4 tours  -19 – Danica Patrick – Andretti à 6 tours  -20 – Takuma Sato – KV Lotus à 6 tours

ABANDONS : Tony Kanaan – Sebastian Saavedra – Will Power-  Alex Tagliani – Mike Conway -Charlie Kimball

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT

1.Franchitti : 353 points – 2.Power: 298 pts – 3.Dixon : 270 pts – 4.Servia : 234 pts – 5.Kanaan : 221 pts – 6.Briscoe : 219 pts – 7.Andretti : 216 pts – 8.Rahal : 208 pts -9.Hildebrand : 193 pts – 10.Tagliani : 173 pts …19. de Silvestro : 137 pts – 25. Bourdais : 72 pts – 31.Baguette : 30 pts – 35.Pagenaud : 24 pts – 40 pilotes classés.

Indycar

About Author

gilles