SILK WAY RALLY : KAMAZ EN FORCE SUR SES TERRES

 LE TEAM KAMAZ : TRIPLE AU DAKAR

Avec sept camions engagés en course, le Team Russe Kamaz constitue incontestable

ment le cœur de la catégorie camion sur ce Silk Way Rally 2011.

D’ailleurs, les équipages des camions bleus ont été les premiers, aujourd’hui, à passer les vérifications administratives et techniques au Stade Olympique Luzhniki, theatre des Jeux Olympiques en 1980.

Et, malgré une concurrence clairement en hausse cette année, avec pas moins de dix marques présentes, les « Bleus » restent sur leur terre, les grandissimes favoris à leur propre succession.

Mais tout en assurant le renouvellement des générations.

 « Le seul mot d’ordre de l’équipe est d’amener tous les camions à l’arrivée à Sochi»

 

CHAGIN DERNIER SUCCES AU DAKAR 2011 AVANT SA RETRAITE SPORTIVE

 

C est ce que nous explique le tenant du titre sur le Silk Way Rally, Eduard Nikolaev, bombardé leader des camions frappés du cheval, depuis que le septuple vainqueur du Dakar, Vladimir Chagin, a annoncé sa retraite sportive en février dernier, au retour du Dakar.

D’ailleurs, même si l’on pourra encore suivre cette semaine les pilotes historiques de l’écurie russe, Firdaus Kabirov et Ilgizar Mardeev, ce Silk Way Rally 2011, marque incontestablement un renouvellement des générations dans le Team, avec la présence de pilotes qui disputeront leur première course.

Tel le fils de Mardeev, Ayrat, mais également Andrey Karginov et le jeune Anton Shibalov.

Eduard Nikolaev poursuit:

« Nous avons beaucoup de jeunes dans le team cette année, pilotes, navigateurs, mais aussi mécaniciens et ingénieurs, qui disputeront tous leur première « vraie » course avant, pour certains, de disputer le Dakar 2012 ».

Et, il ajoute:

 « Il est donc important pour tous d’aborder cette course comme une compétition, mais sans oublier non plus que nous devons y préparer le Dakar. Ce serait donc idiot de dépasser les limites. L’objectif est d‘accumuler du roulage afin de leur permettre de gagner en expérience. Quand Vladimir Chagin a décidé d’arrêter sa carrière de pilote professionnel, je me suis retrouvé obligé de faire le pas en avant et de reprendre le flambeau. Mais la situation était différente, car j’ai pu bénéficier de son immense expérience pendant près de deux ans. Donc aujourd’hui, c’est à moi d’aider nos nouveaux pilotes, dans la mesure où je peux, bien sur ».

Quant à l’objectif sportif, il est évidemment simple.

 

 

Avant tout, faire briller la marque à domicile, et assurer un carton plein en ramenant les sept bahuts à Sotchi. Reste que, sur ses terres, la marque au cheval bleu vivrait comme un affront une défaite, et toute l’équipe rêve de truster les trois marches du podium final à Sotchi.

Et, Eduard Nikolaev, de conclure: 

« Cette année, pratiquement tous les engagés seront de sérieux rivaux pour nous : Ginaf, Man, Iveco, Tatra, bien sur… sans compter mes propres coéquipiers puisque nous sommes tous libres de faire notre course, sans consigne autre que celle d’amener le camion à Sotchi. La concurrence sera donc très forte, mais il ne faudra pas faire n’importe quoi pour autant. Nous allons donc rouler à notre rythme, et puis on verra en fonction de la situation avant les deux dernières étapes. Et j’espère qu’elle sera en notre faveur ! »

 

Quoiqu’ il en soit, l’armada Kamaz est comme toujours redoutée par la concurrence. En papotant ces jours derniers lors des vérifications techniques avec les adversaires, tous craignent une fois de plus de devoir subir l’outrageante domination du clan Kamaz.

Son  Big Boss, Semen Yakubov s’il dirige le Silk Way, n’en conservera pas moins un oeil  sur la course de ses… oilles !

 

Lequel a l’instar des Red Bull-Renault en F1, ne laisse depuis un bon moment, que des miettes a ses rivaux…

Curieusement, les Kamaz bénéficient du méme partenaire et donc du sponsoring de … Red-Bull !!!!

 

Gilles Gaignault

Photos :  DPPI – Team – Red Bull

 

Sport

About Author

gilles