WSR : NELSON PANCIATICI POURSUIT SON APPRENTISSAGE

A Budapest, le week-end dernier, Nelson Panciatici a découvert un nouveau coéquipier.

Et pas n’importe lequel !

En effet, si le partenaire du jeune espoir Français était bien Russe, il ne s’agissait nullement de son habituel partenaire, Anton Nebylitskiy mais bel et bien du tenant du titre de la discipline, le Champion 2010, l’autre Russe, Mikhail Aleshin…

Lequel a été recruté pour au moins une  » pige  » par Bruno Besson et Dimitri Sapgir, les deux responsables de cette équipe franco-russe, qu’est cette écurie KMP, basée dans le sud ouest de la France dans la région Toulousaine.

Décidemment, Nelson est abonné aux équipiers Russes puisque l’an dernier alors qu’il découvrait les World Séries Renault au sein du Team Lotus, son équipier d’alors était déjà un… Russe, en l’occurence, Daniil Yuryevich Move !!!!

 Un week-end malgré tout positif pour Nelson Panciatici

L’équipe KMP s’est présentée sur le circuit du Hungaroring avec de grandes ambitions en engageant au côté de Nelson Panciatici, le champion en titre 2010 de la discipline, Mikhail Aleshin.

C’est une belle référence qui a permis à toute l’équipe de se situer. Dans tous les cas, Nelson Panciatici n’a pas démérité face à son nouveau coéquipier en étant globalement le plus rapide sur l’ensemble du week-end, ce sera donc un des côtés positifs de ce meeting pour Nelson qui poursuit son apprentissage !

Qualifié neuvième de la première course, Nelson Panciatici, était décidé à effectuer une belle remontée. Un orage venait alors hélas brouiller les cartes à une heure du départ mais tous les pilotes optaient cependant pour les pneus slicks.

Gêné, il était obligé de freiner tôt au premier virage et Nelson se trouvait enfermé en 11ème position avant d’entamer une jolie remontée et de passer la ligne d’arrivée à la 7ème place après une course solide et intelligente.

Pour la deuxième qualification, Nelson est stoppé  une première fois dans son élan par un drapeau jaune. Il réalise ensuite un mauvais premier secteur dans son seul tour rapide, ce qui le relègue en 11ème position sur la grille de départ de la seconde course.

Dans le bon rythme dès le début de la course, Nelson Panciatici pouvait espérer repartir du Hungaroring, en augmentant encore son capital point au Championnat, mais un problème au pit stop, l’envoyaitmalheureusement au fond du classement.

A l’arrivée, Nelson Panciatici expliquait :

« Je suis déçu de mon week-end car on n’a encore eu aucune réussite, pourtant il ne nous a pas manqué grand-chose pour être devant, en plus je n’ai pas bien négocié mon seul tour vite de la seconde qualification. C’est dommage car la voiture marchait bien en course et mon rythme m’aurait permis de jouer devant. Il faut continuer à travailler en restant sereins et confiants car l’équipe a les compétences pour réussir, avec Adrien, mon ingénieur on fait le maximum pour cela. Je crois toujours en nos chances de podium et mieux si affinités ! »

 

Pour Bruno Besson, le team manager de KMP, les paroles étaient similaires :

« Je pense que l’on a vraiment manqué de réussite car Nelson pouvait faire un Top 5 samedi, mais cette année si on n’est pas à 102 %, on peut vite se retrouver derrière comme des pilotes expérimentés de la trempe de Ricciardo et Ramos ce Week-end. Dimanche on est un peu passé à côté car la voiture n’avait pas un équilibre parfait. Aleshin m’a confirmé que notre voiture avait un bon équilibre mais qu’il fallait tout mettre dans l’ordre surtout sur un circuit comme Budapest où les écarts sont serrés. »

Nelson Panciatici, actuel huitième du classement général provisoire des World Séries by Renault, fait entièrement confiance à son équipe KMP pour l’aider à progresser dans la hiérarchie dès la prochaine course sur le circuit de Silverstone les 19, 20 et 21 aout prochain.

 

Quoiqu’il en soit, face au Champion 2010, il n’a pas démérité, loin de là. Bien au contraire, Nelson s’est montré largement l’égal d’Aleshin.

Preuve de son indéniable talent qui ne demande qu’à s’exprimer…

Christian Colinet

Photos : Team

 

Sport

About Author

gilles