L’ORGANISATION DES « 24 HEURES SUR GLACE REVIVAL» SE PEAUFINE…

Invité au Grand Prix du Canada, Franz Hummel a profité de son séjour pour peaufiner l’organisation des « 24 Heures sur Glace Revival » qui doivent se dérouler les 24, 25 et 26 février 2012 sur le circuit ICAR, à Mirabel et proche de Montréal.

Et n’allez pas croire que c’est de sa faute si la pluie est tombée sur les F1, plus qu’en un orage de montagne à Chamonix !

L’hiver prochain cette pluie sera de la bonne neige…

Franz Hummel a, par exemple, rencontré Patrice BRISBOIS, immense star du hockey qui lui a été présenté par un ami commun, Jean ALESI.

Ce héros de la NHL, qui s’est reconverti dans le  sport automobile (NASCAR Série Canadian Tire), est l’une de ces têtes d’affiche du Québec souhaitant participer aux « 24 Heures ».

Dans sa tournée … des popotes, Hummel a rencontré tous les supports nécessaires au bon déroulement de la course : agence de communication, médias…

Par ailleurs, l’Office du Tourisme de Montréal, lui  a confirmé son soutien à cette compétition qui ressuscite en Amérique

 

Côté sportif…

Côté purement sportif, Franz a engagé des discussions avec la Fédération Auto Québec et ce afin de rédiger un règlement de l’épreuve qui sera bientôt diffusé.

Avec Marc Arseneau, le Président du « Complexe ICAR » , l’ami Hummel a ébauché les grandes lignes de l’organisation.

A Mirabel en février, le pneu sera l’avenir de l’homme, Franz a donc entamé des pourparlers avec un manufacturier capable de fournir en exclusivité tous les concurrents en cloutés monotypes.

 

Côté réceptif…

 

En ce qui concerne l’intendance, tous les concurrents seront logés à l’hôtel « Marriott Montréal Château Champlain » au cœur même de la ville : www.montrealchateauchamplain.com

Ce grand établissement reste humain et facile à vivre : parking en sous-sol, galerie marchande, accès direct au métro.

Au terme des « 24 Heures sur Glace », c’est au Marriott que se dérouleront la remise des prix, le dîner de clôture et le concert, point d’orgue final.

Tout bientôt, c’est-à-dire vers la mi-juillet, nous serons en mesure de vous donner plus de précisions sur le transport des voitures et du fret.

A partir de ce moment, sachez que, même si la piste du circuit ICAR sera tracée plus large que celle du circuit du Grépon, à Chamonix, le nombre de concurrents sera limité par le règlement.

Sous les pavés, la plage…

Donc bon soleil, en attendant la glisse à l’ancienne.

Gilles Gaignault

Photo : Bernard Bakalian

Sport

About Author

admin