24 HEURES DU NURBURGRING : DANS LA COURSE AVEC LA BMW DES FRANCAIS

 

202 voitures au Départ !

Avec à la pelle,  » En veux-tu, en voilà » des GT, Tourisme Gr A, Gr N, Turbo, Diesel.

Une multitude de bolides qui,  bon an, mal an, attirent une foule immense tout autour de la Nordschleife et ses 22 km du vieux circuit du Nurburgring, tracé au cœur des fameux Monts de l’Eiffel.

 

 

Cette année encore, 165.000 spectateurs, s’étaient déplacés pour assister à la formidable bagarre, opposant les Audi,  BMW,  Mercedes, Ferrari et autres Porsche.

Porsche qui finalement l’emportera une nouvelle fois grâce à l’inoxydable Team Manthey au sein duquel roulait le Français Romain Dumas, victorieux dimanche dernier pour la.. 4ème fois

Départ sous la pluie, puis temps sec dés la deuxième heure de course. Au bout des deux tours d’horloge, finalement 135 voitures franchiront la ligne d’Arrivée..

Parmi les quelques rares français engagés, 3 pilotes et amis, lesquels sont devenus des fidèles et passionnés de la Nordschleife :

 

L’équipage que forme le trio, Pierre de Thoisy, Thierry Depoix, et Philippe Haezebrouck (**) engagé sur la BMW M3 E46 GrA (classe SP6, Tourisme + 3L) du Team allemand LINGMANN Motorsport

C’était cette année tout simplement leur 6ème participation sur ce modèle dont la puissance grimpe chaque année mais qui a atteint sa puissance maximale de 440 ch.

Laissons leurs la parole.

Et principalement à Pierre de Thoisy qui nous explique les raisons de leur présence permanente au départ de cette compétition mythique, s’il en est une

 



Les Courses VLN en préambule des 24Heures

 » Depuis maintenant 3 ans, en guise d’entrainement, nous participons à quelques courses du championnat allemand, de 4 et 6 Heures et disputées exclusivement sur ce circuit mythique du Nurburgring.
Nous avons remportées la victoire de notre Catégorie, lors des 2deux manches disputées en Avril et Mai dernier


Les Essais
par temps sec

 » Dés les Essais, nous avons été surpris du nombre grandissant de voitures puissantes et très rapides,
dont les nouvelles Mercedes 300 SLS AMG ou les AUDI R8, en plus des très nombreuses Porsche
Après seulement 3 tours effectués par pilote, nous n’avons réalisé que le 88ème meilleur chrono (9’44) sur les 202 concurrents inscrits.
 »

 

La Course

 » Le Départ est donné à 16H00, devant 165.000 spectateurs passionnés et disséminés sur tout le parcours vallonné et boisé de ce tracé historique, créé en 1927
. Le Départ et la première heure de course se sont déroulés sous la pluie.Avec un réservoir de 100L, contre 120 dans le passé, on doit s’arrêter pour ravitailler toutes les 100′. Cependant, au bout d’un Tour, Philippe Haezebrouck est contraint de stopper, suite à la rupture de l’arbre de transmission. Mais la poisse ne s’arrête pas là, puisque qu’après une heure passée aux Stands, puis seulement 5 tours en piste, notre rapide BMW M3? s’arrête de nouveau, suite à la rupture de la commande électronique de l’accélérateur. Et encore 1 heure perdue aux Stands….La poisse !!! Nous reprenons la piste qu’à 18H15, classés 190ème !!! Puis et jusqu’à l’Arrivée, notre BMW a roulé très régulièrement, et nous avons eu la chance de bénéficier d’un temps clément, nous permettant d’optimiser notre pilotage, nos chronos (meilleur tour pour Philippe en 9’35) et remontant ainsi prés de 10 places par heure !!!  »

L’arrivée

 » C’est avec une certaine joie et un grand soulagement que nous avons une nouvelle fois franchi la ligne d’Arrivée, en ayant réussi à remonter prés de 100 places, classés 84ème, avec 121 Tours effectués et surtout avec une 3ème place sur le Podium dans notre Catégorie, ce qui a contribué à faire un peu oublier nos soucis de début de course… et à ne pas rompre avec l’habitude (…) de toujours terminer cette course réputée difficile, voire dangereuse… (Pour info, sans nos 2 pannes, nous aurions parcouru 135 tours, aurions terminé 31ème et 1er de Classe SP6. Dommage ! )

Le Classement

135 voitures ont rejoint l’Arrivée. Le Podium général est constitué de 3 Constructeurs allemands.
Mercedes, qui avait dominé les Essais, terminent 6ème (pour la mieux placée)
1. Porsche GT3  RSR, 156 tours (avec le français, Romain Dumas)
2. BMW M3 GT E92, 156 Tours, à 4’23 »
3. Audi R8 LMS, 155 Tours


Le Bilan de cette édition 2011


 »  Cette épreuve des 24Heures de Nurburgring est devenue Le rendez-vous incontournable des Constructeurs de toute la planète ce qui explique le nombre de plus en plus important de voitures d’Usine, et de conception récente et de forte cylindrée.Rappelons, que le nombre d’inscrits est supérieur à 200, que le Nurburgring est réputé non seulement  pour sa longueur (25km) mais par le nombre de virages et courbes (85 virages) et aussi par son étroitesse. Ainsi, nous constatons avec regret de plus en plus d’écart de performance, entre les GT, les berlines, dont quelques Diesel ce qui rend le pilotage très délicat, et beaucoup de temps passé à guetter ses rétroviseurs…
.

Projets 2012

Notre BMW M3 E46 datant de plus de six années. Même si le moteur a gagné prés de 100 ch. depuis, le châssis et les freins n’ont pas évolué. Nous envisageons donc de changer de monture et de nous diriger vers un Team qui pourra nous proposer une auto récente et performante, nous pensons à une VW SIROCCO ou à une AUDI TTRS….,  modèles qui terminent ces 24Heures dans les 15 premiers du classement général….« 


(**) 13ème participation pour Pierre de Thoisy, 8 Podiums

9ème pour Thierry Depoix, 9 Podiums

8ème pour Philippe Haezebrouck, 7 Podiums

Propos recueillis par Gilles Gaignault

Photos : Teams

24H Nurburgring

About Author

admin