PESCAROLO AIME BIG FROG…

 

 

Nous vous avons parlé de cet avion de vitesse, Big Frog, il ya quelques mois. Un engin de course absolu. Un avion qui participera à ce qui s’appelle à juste titre « The fastest race in the world »… cela se déroule à Reno dans le Nevada, il s’agit de courses de pylônes, une folie, un défi que relève une équipe française… « Pesca » dont il faut rappeler qu’il est détenteur de plusieurs records du monde aéronautiques, est venu, en fan et en parrain de l‘avion qui s’appelle très logiquement « Big Frog », soutenir le team.

 

 

Reno c’est très particulier. Si l’on résume le truc, c’est huit avions lâchés en paquet, en même temps, sur un circuit balisé de pylônes long de dix kilomètres. Au bout de six tours, celui qui passe l’arrivée le premier a gagné.

 

Détail… Tout ceci se déroule à 10 mètres du sol et à la vitesse effarante de 650 km/h ! Et il ya du monde au passage des pylônes ! (Ne pas confondre avec les Red Bull Races, où l’on voit un seul avion à la fois, sur un parcours de voltige et à des vitesses infiniment plus basses. Superbe spectacle au demeurant, qui pour l’instant a été arrêté).

C’est donc un ovale, façon Indianapolis, mais en trois dimensions, où la vitesse moyenne est à peu près trois fois celle de la F1 !

 

 

Dans ce monde de brutalité absolue et de spectacle total, les Américains sont évidemment chez eux, même si ce sport a été inventé en France dans les années 1920. Une seule fois, la course a été gagnée par un non américain. Un  Français, Michel Detroyat, en 1936, sur un avion Caudron Rafale à moteur Renault ! la moyenne était déjà aux alentours de 450 km/h !

Big Frog (Frog est l’appellation un tantinet méprisante des Français aux USA, parce qu’ils mangent des grenouilles, Frog Eaters… un peu l’équivalent des « Macaroni » quand les français évoquent de façon peu élégante leurs voisins italiens…)  Big Frog a donc l’intention d’aller chatouiller les pilotes US dans ce qu’ils ont de plus précieux…

 

La course aura lieu à Reno, Nevada, en septembre prochain. L’avion est visible en exposition statique au Bourget jusqu’à dimanche, il fait aussi des démonstrations en vol. Il a atteint, avec un moteur strictement de série, (diesel SMA, fabrication française) la vitesse de 522 km/h. Et bien sûr, ce moteur sera très amélioré !

 

Depuis le début de l’histoire, Henri Pescarolo est fan du projet. Il a d’ailleurs autorisé le team Big Frog à décorer une partie de l’avion de sa fameuse couleur verte. Il est donc venu au Bourget encourager tout le monde à trois mois de la course. Sur la photo, de gauche à droite, les trois pilotes militaires de Big Frog (l’Armée de l’Air est partenaire du défi), les capitaines Loïc Kardjadj et Christophe Delbos, (tous deux pilotes de Mirage 2000), le général Jérôme Huret, pilote d’essais de l’avion, Willy Gruhier, le pilote civil du team, Henri Pescarolo, parrain, Frédéric Kurzac, qui a décoré l’avion, Franck Doyen qui a dirigé le projet, Philippe Marcello (qui a bossé sur les circuits avec Pescarolo !) qui a construit l’avion, et votre serviteur, qui adore tout ce qui fait du bruit et qui va vite !

 

Jean Louis Bernardelli

Photos : Adjudant Louis Fournau (Base aérienne 113)

 

 

Sport

About Author

admin