IRC : PEUGEOT VISE UN NOUVEAU SUCCES A YPRES

Le parc ferme au coeur de la ville d’Ypres

L’équipe Peugeot compte cinq victoires à Ypres, deux avec la 206 WRC (2002, 2003), et trois avec la 207 S2000 (2007-2008 -2009).

Cette année, le Lion est de nouveau présent en force en Belgique, avec l’objectif de se battre une fois de plus pour la 1ère place.

Un terrain atypique

Ce qu’il y a de plus surprenant avec le Rallye d’Ypres, c’est qu’il soit devenu, depuis des décennies déjà, un « monument » parmi les épreuves routières européennes. A priori, le terrain, uniformément plat à la seule exception du Mont Kemmel (210 m d’altitude !), et les routes très étroites, ultra-rapides et entrecoupées de carrefours à angle droit, se prêtent peu à l’expression la plus pure du pilotage.

Le constat existe, mais il est de peu d’importance par rapport à l’enthousiasme du public, à l’âpreté de la lutte pour la victoire et à l’ambiance unique qui règne, pendant toute la semaine du rallye, dans la « Cité des chats ».

Des difficultés très particulières

« Les routes de l’ouest de la Belgique sont très spécifiques », relève Bertrand Vallat, l’ingénieur chargé du développement de la Peugeot 207 S2000.

Et, de poursuivre:

« Le ‘grip’ est essentiellement variable, mais toujours très faible. Les cordes sont profondes et, en plus du risque de crevaison, elles ont la particularité de « jeter » la voiture de l’autre côté de la route, pour les plus malheureux jusque dans le fossé opposé. Les réglages n’ont rien à voir avec ceux adoptés pour les manches précédentes disputées sur goudron. La hauteur de caisse est augmentée et la suspension est plus souple. L’efficacité pure est sacrifiée au bénéfice de la facilité de conduite et de la confiance que le pilote doit avoir dans les réactions de sa voiture. »

 

Thierry Neuville victorieux au récent tour de Corse vise la victoire à domicile

Thierry Neuville à domicile

Les réglages sont une chose.

L’art du ressenti du « grip », surtout lors des innombrables et puissants freinages, en est une autre.

Dans le domaine, l’expérience est capitale.

En 2010, au volant de la 207 S2000 alignée par Peugeot Belgique-Luxembourg, Thierry Neuville a conquis, sur ses terres, son premier podium en IRC.

« J’ai beaucoup progressé depuis », affirme le récent vainqueur du Tour de Corse, secondé, cette année, par Nicolas Gilsoul. »

Il poursuit:

« C’est pourquoi je ne peux rien faire d’autre que viser la victoire. Si elle est possible, soyez sûrs que je l’agripperai. Au plus profond de moi-même, je suis confiant, mais, si les faits me donnent tort, je ne prendrai aucun risque inconsidéré. Je serai chez moi, mais ce n’est pas une raison pour tenter des choses insensées. La campagne Peugeot en IRC 2011 est ma première priorité. »

Même s’il fait partie des grands favoris de l’épreuve, le jeune Belge aura affaire à une concurrence bien plus expérimentée, à commencer par celle de son compatriote Freddy Loix, six fois vainqueur à Ypres.

 

Freddy Loix lorgne lui vers un 7eme succès

 

Lequel reprend du service en IRC, avec Skoda avec pour ambition d’ajouter une nouvelle victoire. Un objectif tout à fait réalisable

Tout Peugeot Belgique-Luxembourg, très impliqué en IRC , sera à la fête pour soutenir son rallye national mais surtout son équipage vedette Neuville-Gilsoul, 4e au classement provisoire du championnat.


Bryan Bouffier veut engranger de précieux points

 

Bouffier et Wilks à la conquête de points !

Au classement provisoire du Challenge IRC Pilotes, le pilote Peugeot le mieux classé est actuellement le Français Bryan Bouffier, 3e.

« J’ai participé une seule fois à l’épreuve », précise le pilote Peugeot France accompagné par Xavier Panseri.

Et de nous préciser:

« Ma première priorité sera de prendre de bonnes notes, car la route est difficile à lire. Le parcours est rapide et la logique du tracé n’est pas facile à appréhender. J’espère avant tout me faire plaisir et, en fin de rallye, engranger un nombre respectable de points au Challenge. »

Vainqueur du Monte Carlo en début de saison, le duo enchaine également les succès en Pologne. G

 

Guy Wilks n’a qu’un souhait : se rapprocher du podium

Guy Wilks et Phil Pugh sont eux aussi venus une seule fois, auparavant, à Ypres.

« Je veux avant tout me venger de la malchance qui m’a frappé  récemment à Yalta, lorsque j’ai été éloigné de la lutte pour la victoire par une série de crevaisons », rappelle le pilote Peugeot GB.

Avant de conclure:

 » Mes deux journées d’essais ont été très utiles, ma 207 S2000 sera performante et mon premier objectif est de me remettre en selle dans la lutte pour le Challenge IRC. »

En conclusion avec le  » régional  » Neuville et le duo Bouffier -Wilks, Peugeot visera la victoire à Ypres.

Mais si le leader de l’IRC, le Finlandais Juho Hanninen sera absent, sa voiture étant en Belgique  » confiée  » à Fredy Loix, ce dernier sera plus qu’un outsider !!!

Avec déjà six succés à Ypres, Freddy revient pour ajouter une victoire supplémentaire à son palmarés

 

Christian Colinet

Photos : André Limbourg (Rallybel)  et Jo Lillini

 

Sport

About Author

admin