RALLYE DE L’ACROPOLE : SUPERBE VICTOIRE D’OGIER, LOEB BRILLANT AUSSI, ASSURE LE DOUBLE AUX DS3

 

Il fallait un vainqueur.

C’est finalement le plus jeune, Sébastien Ogier qui triomphe et l’emporte sur le Champion du monde

Jusqu’au bout les deux Seb, Sébastien Ogier et Sébastien Loeb, se sont battus afin de sortir victorieux de leur lutte et de remporter le Rallye de Grèce, plus connu sous l’appellation d’Acropole.

 

Avant, les deux dernières spéciales, 0’’1 séparaient les deux pilotes Citroën

Mais revenons sur la chronologie de cette troisième et ultime journée grecque

Dimanche matin, après, l’ES 14, Ogier devançait Loeb de… 0’’1 !

 

La spéciale (Aghii Theodori 1) longue de 19.42 Km voyait un doublé des pilotes Ford. Latvala gagne avec 0’’4 devant Hirvonen.

La DS3 d’Ogier est à 5’’4. La Ford du Russe Novikov à 6’’4. Mais la DS3 de Sébastien Loeb n’est que 5ème à 7’’7. Suit Petter Solberg à 8’’3.

Au général, Ogier devance donc on l’a dit, Loeb de… 0’’1 !!!

 

Au terme de l’ES 15, renversement de situation car c’est alors Loeb qui précède Ogier de … 0’’1 !!!

Cette ES 15 (New Pissia ) et ses 11.37 Km, voit un triplé des Ford avec dans l’ordre, Latvala, Hirvonen et Novikov. Jari Matti l’emporte avec 1’’3 et 1’’6.

Suivent, les trois DS3 Citroën de Loeb, Ogier et Solberg à 1’’7, 1’’9 et 9’’3.

 

Loeb reprend le pouvoir toujours pour… 0’’1 !!!

 

Hirvonen, 3ème pointe à 14’’7 et Petter Solberg à 29’’1

Mais, à la fin de la suivante, l’ES 16 (Aghii Theodori 2 et ses 19.42 Km), c’est le Gapençais qui précédait l’Alsacien mais cette fois, de 6’’1.

Nouvelle victoire Ford avec Hirvonen en 12’33’’7.

 

La DS3 d’Ogier est à 1’’1, la seconde Ford de Latvala à 1’’3, la DS3 de Solberg à 4’’9. Loeb lâche lui 7’’3.

Au général, Ogier reprend donc la tête avec …6 »1 sur Seb Loeb et 13’’5 sur Hirvonen

Et, dans la dernière, l’ES 17, Sébastien Ogier finissait par prendre un avantage définitif, possédant alors 10’’5 d’avance sur le Champion du monde

Latvala gagnait cette spéciale avec 0 »2 sur Hirvonen mais Ogier reprenait encore 4’’4 à Loeb.

 

La cause était entendue… Ogier était le lauréat

Et, comme pour éviter de choisir entre les deux hommes, le verdict de la fameuse Power stage, indiquait 2’22’’7 pour Ogier.

Et… 2’22’’7 également pour Loeb !

Les deux pilotes de la firme aux chevrons  au volant de leur DS3, réalisant incroyablement et rigoureusement le même chrono dans cette ES 18 (New Loutraki) longue de 3.97 Km.

 

Finalement, Sébastien Ogier remportait ce Rallye de l’Acropole avec 10’’5 d’avance sur Loeb.

Le Finlandais Mikko Hirvonen, à nouveau au top niveau, complétant le podium, terminant lui à 13’’4

Après la cérémonie du podium, l’heureux vainqueur expliquait :

« C’est un week-end parfait. J’ai surmonté ma déception de l’Argentine. Si l’on continue comme ça, ce sera possible de gagner le titre. Il (Seb Loeb) est toujours l’homme le plus difficile à battre, nous y sommes parvenus. Je suis très content de ce que nous avons fait ce week-end avec tout le team. Au bout du compte, c’est un doublé pour Citroën. C’est un très bon week-end. »

 

A l’écart, et comme on l’imagine aisément c’est un Sébastien Loeb, déçu pour ne pas dire amer qui racontait :

« Ce fut une grosse bagarre mais nous n’avons pas couru dans les mêmes conditions. C’est frustrant car nous étions les plus rapides : nous avons roulé et balayé la piste en premier deux jours (vendredi et dimanche), et en deuxième samedi. Nous avons été très désavantagés, nous ne pouvions faire mieux.»

 

Quant au pilote Ford, qui les accompagnait sur le podium, le Finlandais Mikko Hirvonen, lui il poursuivait:

« Ce fut une formidable bagarre et nous avons pris des risques énormes aujourd’hui pour creuser l’écart. Je n’aurais pas survécu si j’avais conduit comme ça pendant trois jours ! C’est le deuxième rallye de suite que nous perdons le dernier jour, pour une poignée de secondes. Ce fut une lutte rude et surchauffé, mais c’est logique ici en Grèce. La voiture a marché parfaitement pendant tout le week-end. Je marque régulièrement des points au championnat, mais j’ai besoin d’une victoire. La prochaine épreuve se déroule chez moi, en Finlande, et il me faudra rien de moins qu’une victoire. »

 

Quant à son partenaire chez Ford, son compatriote Jari-Matti Latvala, 9e seulement à 13’08’’8, il enchainait :

« Le week-end a été dur, mais je le finis dans les points malgré mes problèmes techniques. J’avais un bon rythme, je visais les points bonus dans la power stage mais ce n’était pas notre rallye. Les Dieux Grecs ne veillaient pas du tout sur moi ici. Mes chances de gagner le championnat sont tout sauf réduites à néant, ma priorité en seconde moitié de saison va donc être de me concentrer pour scorer et marquer des points pour Ford au Championnat Mondial des Constructeurs. »

 

A ses côtés, Malcolm Wilson, le patron de l’équipe Ford poursuit :

« Nous restions sur sept victoires en dix rallyes à l’Acropole mais nous n’avons pas pu améliorer ce score. Nos deux pilotes ont bien performé. Mikko a calculé son rallye. Je suis déçu pour Jari-Matti : il était dans la parfaite position pour se battre pour la victoire. »

 

Un mot encore enfin de Petter Solberg, éblouissant vendredi ou il a aligné les meilleurs chronos et finalement seulement 4e, à 38’’8 :

« J’ai fait tout ce que je pouvais. Je reste content de mon pilotage. Faire plus était impossible. Un team privé reste un team privé »

 

Quant à l’ancien Champîon du monde de F1, Kimi Räikkönen, excellent 7ème, à 8’’29’4:

« J’ai fait deux écarts de trajectoire… Nous avons eu des problèmes vendredi mais ça s’est bien passé samedi. Il n’y avait pas grand chose à gagner aujourd’hui… »

Kimi termine à une place honorable et visiblement il prend toujours beaucoup de plaisir dans cette discipline. Pour lui, c’est l’essentiel !

 

Christian Colinet

Photos : Jo Lillini et André Limbourg

 

WRC

About Author

admin