IL Y A 25 ANS, COLUCHE NOUS QUITTAIT …

 

25 ans !

Vingt cinq ans déjà…

Aujourd’hui dimanche 19 juin 2011, cela fait très exactement 25 ans que notre pote Michel Colucci, alias Coluche nous quittait, victime d’un accident de moto, survenu sur une petite route départementale, entre Valbonne et Opio dans le Var.

En cette année 2011, le mec, il aurait eu… 66 piges

Coluche pour nous amoureux des sports mécaniques, c’était avant tout notre copain motard.

Nous l’avions surtout côtoyé à l’époque ou il envisageait de s’attaquer aux records du monde de vitesse. Aussi parce que sa femme Véronique était la belle sœur de notre ami René Metge, l’ancien pilote victorieux notamment à trois reprises du célèbre Rallye Paris-Dakar et avec qui nous nous occuperons en 1991, du 1er Rallye Paris-Moscou-Pékin.

Coluche, était un chouette type, au grand cœur. Un gars BIEN

 

 

Récit souvenir de ‘’ l’histoire d’un mec ‘’ !!!

Michel est né le 28 octobre 1944 à Paris dans le 14ème. Son père, Honorio Colucci, était natif d’un petit village Italien, Frosinone situé dans le Latium. Il était venu en France ou il avait épousé Simone Bouyer, qui deviendra fleuriste à Montrouge.

C’est à l’âge de 26 ans, en 1970, que Michel prend pour pseudo ‘’Coluche’’

De sa sublime carrière de comédien, nous retenons encore aujourd’hui :

Ses débuts au fameux Café de la Gare, à l’époque de Romain Bouteille. Avec toute la bande des Miou miou, Patrick Dewaere et autres Gérard Depardieu

 

 

Ses inoubliables sketchs de 1974: ‘’ Le Schmilblick ‘’ ou ‘’ l’Histoire d’un mec ‘’.

 

Son ‘’ César ‘’ du Meilleur acteur obtenu en 1984 pour son rôle dans ‘’ Tchao Pantin ‘’

Sa candidature à l’élection Présidentielle de 1981, laquelle lui vaudra bien des malheurs…

Qui sait, si comme beaucoup l’ont toujours pensé, si cet accident mortel, si l’on en croit l’excellente enquête en 2006 des journalistes Antoine Casubolo et Jean Depussé et paru dans leur bouquin ‘’Coluche l’accident contre enquête ‘’ n’est pas en relation avec de drame !…

Mais Coluche on ne peut l’oublier, c’est aussi bien sur évidemment la création des ‘’ Restos du Cœur ‘’ en 1985.

Et incroyablement plus que jamais, toujours d’actualité un quart de siècle après sa disparition

 

Pour ce qui nous concerne, c’est-à-dire la partie sportive et donc la moto, Coluche c’est avant tout ce fantastique Record du monde de vitesse, battu le samedi 29 septembre 1985 sur le célèbre anneau de vitesse de Nardo situé dans les Pouilles, tout au sud de l’Italie.

 


Coluche Speed Record at Nardo 1986

 

Après une première tentative ratée le 17 juillet de cette même année 1985, le moteur ayant serré, Coluche avait donc remis l’opération.

Aidé par le pétrolier ELF, Coluche et son équipe qui ont bichonné et peaufiné les réglages de la Yamaha OW 31 avec laquelle le regretté Patrick Pons – mort en course lors du GP de Grande Bretagne le 12 aout 1980 – s’était classé second du Bol d’Or 1979, en compagnie de Christian Sarron, sont bien décidés à réussir.

Ce sera effectivement le cas en ce samedi 29 septembre 1985.

 

En présence de Charles Dillen, le Belge chargé des homologations à la FIM (Fédération Internationale de motocyclisme) Coluche pulvérise ce record, en établissant une nouvelle performance avec 252,087 pour la catégorie 750cc

C’est la consécration.

 

Remarquablement préparée par Pierre Boudon de Sud Motos à Fresnes et par Gérard Lecoq, le Chef mécanicien de Christian Sarron, sacré Champion du monde de vitesse en 250cc, l’année précédente en 1984, l’OW31 permet à Coluche de réaliser ce rêve de battre le record mondial.

… Ce jour-là, il est loin le temps ou le jeune Michel Colucci chevauchait un petit cyclo.

Un 50cc Suzuki avec lequel il effectuait les livraisons des commandes de fleurs de la boutique de sa mère.

Et avec lequel, il filait surtout le dimanche vers Montlhéry pour retrouver René Metge – son futur Beau frère –  et admiré les Champions, dont Georges Monneret, alors son idole.

Lequel détenait des dizaines de records du monde. Perf qui faisait rêver le jeune Colucci.

Plus tard, c’est le chanteur Georges Moustaki qui lui offrira sa toute 1ère vraie bécane.

Fou dingue des gros cubes, Coluche par la suite collectionnera les gros cubes.

 

Dont la fameuse Yamaha 500  ‘’ rose bonbon’’. Sans oublier sa fameuse Martin  à moteur Kawa. Et ses 1000 RX, CF 1000 R, 900 Kawa.

Et la toute dernière, la Honda 1100 VFC. Celle qu’il chevauchait lorsqu’il trouva la mort…

L’accident 25 ans après pose toujours moult questions…

Ce jour-là, Coluche déjeune comme il le fait depuis son arrivée sur la côte au restaurant ‘’ La Sportive ‘’ à Cannes.

Il le fait avec sa tribu, car Coluche ne supporte pas la solitude et est constamment accompagné d’amis.

Sont présents, Eric Courly, Christian Spillmaecker, Jean Marie Marion, Ludovic Paris,, Didier Lavergne et l’actrice Mathilda May.

Avant de rejoindre le sud, Coluche a effectué un séjour dans l’Océan Indien, à la Réunion puis à l’Ile Maurice.

En débarquant dans le midi, il souhaite se reposer et se détendre et ce afin de préparer son grand retour au Zénith à la rentrée en septembre, soutenu par ses producteurs, Claude Martinez et Paul Lederman !

Six ans après sa dernière apparition sur scène, au Gymnase en 1981

 

Coluche     s’installe d’abord à l’hôtel Martinez. Puis, il doit libérer avec ses proches, leurs chambres pour cause de Festival de Cannes.

Il va poser ses valises dans une villa du village de  Chateauneuf de Grasse, le Domaine de la Jaume prés d’Opio au dessus de Grasse.

Le jour de l’accident, Coluche quitte à 16h05 ‘’ La Sportive ‘’  ou il est arrivé en compagnie de Mathilda May, à 13h30

Il est encore accompagné de ses potes. Mais Certains comme Jean Michel Marion, Eric Courly et Mathilda May, feront une halte chez le concessionnaire Honda

Du coup, Coluche en regagnant le Domaine de la Jaume n’est accompagné que des deux seuls Didier Lavergne et Ludovic Paris

Coluche n’avait pas vraiment d’horaires car il ne sortait jamais le soir, préférant suivre à la TV, les matches de la Coupe du monde de football. Il dinait donc quotidiennement à la Villa avec sa bande.

A 16H15, les trois motards quittent Cannes. Il est 16h30 lorsque le trio traverse Valbonne ou Mr et Mme Loquier les patrons de la station service comme tous les jours les attendent pour les regarder passer…

 

Cinq minutes et trois cent mètres plus tard, Coluche qui ouvre la route va trouver la mort en heurtant un camion, un 38 tonnes qui manœuvre

Vingt cinq ans se sont écoulés et le doute subsiste toujours sur cet accident, aussi incompréhensible qu’insensé et impensable vu les qualités intrinsèques du père  Coluche à moto

C’est l’Abbé Pierre  qui le jeudi 24 juin 1986, préside l’office religieux avant que Coluche ne soit inhumé au cimetière de Montrouge, le long du boulevard périphérique ou une foule impressionnante – on parlait à l’époque de plus de 200.000 personnes – l’accompagne

Sur que ce dimanche 19 juin 2011, et comme nous, des tonnes de fans se déplaceront pour lui rendre hommage en allant s’incliner sur sa tombe

Tchao l’artiste

TU NOUS MANQUES VRAIMENT

 

Incroyablement, personne, absolument personne ne t’a remplacé en 25 ans…

Seul ton pote, Thierry Le Luron comme toi disparu la même année, à l’hiver 1986, pouvait rivaliser. Depuis c’est le désert…

Toi au cimetière de Montrouge, lui là-bas en Bretagne dans celui de Perros-Guirec, devaient franchement bien vous marrer…

 

Gilles Gaignault

Photos: François Gomis – François Beau – Bike 70 – Alain Christen

 

Nécrologie

About Author

admin