COUPE DES ALPES : LES ALTE’S SE REGALENT AU ROYAUME ALPIN

CARNET DE BORD

JOUR 2 – VENDREDI 17 JUIN : 2ème et 3ème étapes :

De Megève à Courchevel, soit 140 km. Et de Courchevel à l’ Alpe d’Huez soit 190 km

Col des Saisies (1650 m) – Cormet de Roselend (1968 m) – Col de la Madeleine (1993 m) – Col du Télégraphe (1566 m) – Col du Galibier (2642 m)

Pour cette seconde journée, nos Alte’s au volant de leur mini bolide, leur titite Honda S800, se sont régalées au royaume des Alpes. Elles en ont à nouveau pris ‘’plein les mirettes, plein les yeux, plein le cœur’’

Il est vrai que le parcours proposé par Hervé Charbonneaux est sublissime, avec la répétition des ascensions de tous ces cols majestueux.

Avec ce vendredi, en point d’orgue d’une part, le passage prés du superbe lac situé au sommet du Cormet de Roselend. Et, d’autre part ensuite, la longue, très longue montée vers le sommet du Galibier

Des images inoubliables…

Nathalie raconte:

« Réveil ce vendredi dés 6h30 pour une grosse journée en plein cœur des Alpes et un peu d’appréhension avant de monter dans les nuages avec notre petite S 800…Nos dernières aventures il y a deux ans, avec la Honda en montagne s’étaient illustrées par de nombreuses pannes …»

Et Nat, d’enchainer:

« Depuis notre auto est passée chez un Maître technicien en Suisse et nous croisons les doigts pour que tout fonctionne comme…. une horloge !»

Elle poursuit:

« Le parcours du matin nous emmène dans un paysage de carte postale…le bruit des cloches accrochées aux cous des vaches en plus. Depuis le départ d’Evian, le capital sympathie dont bénéficie la S 800 a augmenté chez les concurrents, lequels viennent spontanément nous questionner sur notre voiture, notamment nos amis belges et suisses, nous qui klaxonnent chaque fois qu’ils nous dépassent (oui, ils nous dépassent souvent), et le bruit fabuleux du moteur qui résonne dans la montagne tel un quatre cylindres de moto en délire, est tellement reconnaissable que nous ne passons plus inaperçues ! »

A tel point que le mini bolide, au beau milieu de la meute des grosses berlines et autres coupés et cabriolets surpuissants, est réellement devenu, la ‘’ mascotte ‘’ de cette Coupe des Alpes!

Et comme la S800, est aux mains d’un équipage 100 % féminin… en cas d’avarie, sur qu’elles ne resteront pas plantées !!!

Pour le moment, pas une faute de nav’ d’Aurélie au poste de copilote et comme la voiture tient toutes ses promesses, tenue de route, freinage, vélocité, tout y est…bon. Même si le moteur manque un peu d’oxygène à partir de 1500m d’altitude, normal…

Passons aussi sur le confort de la suspension …

Nat explique :

Côté consommation, j’avouerai un petit 14 litres aux 100 km, un bon demi litre d’huile, 1 litre de liquide de refroidissement et comptez deux litres d’eau par jour et par personne pour l’équipage pour une journée de rallye ! »

Elle précise encore:

« C’est sur le parcours de l’après-midi que la petite S800 nous a le plus époustouflées. Même à 8000 tr/mn, ( la zone rouge est à 8500 tr/mn) à fond de 2, nous avions la sensation d’être dans une voiture de course ! D’une agilité redoutable, la S 800 a enchainé les virages avec brio et les derniers mètres parcourus avant le contrôle de passage en haut du col du Galibier à 2642 m, étaient notre plus belle victoire ! La descente vers le col du Lautaret en passant par Villar d’Arene et La Grave fut un terrain de jeu des plus savoureux …tout en respectant les limitations de vitesse bien sûr ! »

Petite confidence au passage dans la descente vers Briançon:

« Nous croisons nos amis journalistes, Yves Gallet, René Bougros, Frédéric Veillard venus « couvrir l’évènement » et leurs encouragements nous honorent. Nous saluons les dizaines et dizaines de cyclistes courageux qui s’entrainent sur ce parcours alpin et que nous avons croisés et qui ont bravé froid, pluie et brouillard pour gravir au ralenti, les plus hauts sommets. »

Et Nat de conclure:

« Quant à nous, même si les averses et le brouillard étaient encore au rendez-vous à partir du milieu de l’aprèsmidi et même si nous avons encore été obligées d’enfiler nos pantalons de K-way pour ne pas être trempées dans la voiture, nous avons apprécié cette longue et belle journée de pur plaisir automobile, dans l’ambiance sympathique de cette Coupe des Alpes. Nous parvenons à 19h30 au dernier point de contrôle à l’Alpe d’Huez, pas mécontentes d’arriver à bon port… Nous avons bien l’intention de profiter pleinement de notre dernière journée ce samedi avant une arrivée princière sur la Croisette… à Cannes »

 

Pensée du Jour

A mi parcours de la Coupe des Alpes, à quelques kilomètres de Grenoble, non loin du petit village d’Herbeys, il nous a semblé entendre le rire de Renée Saby dans la montagne. Depuis dix ans que nous faisons des rallyes avec Aurélie, Bruno Saby et Renée son épouse, avaient pour habitude de nous attendre entre deux spéciales et de nous offrir les fameuses confitures de Renée. Une immense et affectueuse pensée pour elle aujourd’hui qui, du haut du ciel, nous en sommes sures, nous a encouragées de son joli sourire !

(Renée est décédée le 26 avril dernier)

Texte : Nathalie Geslin

Photos : Aurélie Litzler

Sport

About Author

admin