24 HEURES DU MANS : AVEC PATRICK BORNHAUSER SUR LA CORVETTE DE LARBRE COMPETITION

 

Pour beaucoup d’amateurs du sport automobile Patrick Bornhauser est l’exemple même du gentleman driver éclairé et éclectique.

En effet qu’on en juge plutôt !

Vainqueur du Trophée Visa en 1984 et second du volant  F3 Avia La Châtre, il participe à quelques rallyes raids  puis trop occupé par ses affaires, il met en veilleuse sa passion pour une reprise remarquée en 1994 en Championnat de France 905 spider.

Ce sera ensuite  une nouvelle éclipse avant un retour  plus assidu d’abord en Championnat de France FFSA GT puis FIA GT3 avec chaque année 3 victoires.

C’est en 2OO7 que l’orléanais rejoint la structure réputée de Larbre compétition. Les qualités  indéniables du pilote se conjuguent avec la très  bonne structuration du team et ce sont deux titres de Champion de France qui  couronnent cette association, d’abord  en  2OO8 sur une Saleen en FFSA GT puis  en GT3 sur Porsche 997 en 2010.

 


Pour les 24 Heures du Mans après une première expérience sur VBM en 1995  Patrick Borhnauser revient en 2006, 2007 et 2008 sur une Ferrari 550GTS, une Aston DBR9 et une Saleen.

Cette année  dans le cadre du Championnat ILMC, c’est au sein de Larbre compétition que  Patrick Bornhauser, Julien Canal et Gabriele  Gardel se présentaient  dans la Sarthe avec de  fermes espoirs d’un podium.

Même si à la  journée préliminaire des 24heures pour des raisons économiques, nos frenchies laissaient la place aux  cousins américains, sans trop  faire la grimace, ils  ne se doutaient  pas  que cette abnégation allait permettre de  sceller un partenariat  technique avec Chevrolet, que le  rusé Jacky Leconte s’employa à construire.

Cela permit  donc  à l’équipe du Vigeant de disposer  pour  leur Corvertte C6 R1 de toutes les pièces usine, hormis ce qui  touchait à l’aéro. La structure  poitevine avec  ses  neufsalariés (boss compris) sut mettre en musique cette opportunité technique fort intéressante pour préparer  une  machine dont les pilotes  Patrick Bornhauser en tête disaient en chœur :

 

« Cette voiture est  très facile à conduire, avec la climatisation , les palettes au volant , on  enchaine sans  problème deux  relais  consécutifs, et  vous  pouvez constater qu’en descendant on  n’est  pas  trempés de sueur et encore bien presque dispos. »

 

Effectivement, , malgré la concentration   extrême nécessaire en raison d’un trafic  intense, et  beaucoup  de zones traitreusement  poussiéreuses  ou souillées par  du carbone  ou des graviers, les trois pilotes se montraient à l’aise  et  disponibles  pour debriefer  avec  les  techniciens ou  répondre aux journalistes.

Notre ami orléanais Patrick Bornhauser avait pour cette course qu’il affectionne, tous  les atouts dans sa  manche. Sa santé  contrariée l’an dernier au  point d’être  encore actuellement  sous anti-inflammatoires, lui a  commandé  de  mettre en place  un programme drastique de  préparation physique avec 3  footings sérieux  par semaine  et  ce depuis 6 mois !

Une machine performante et endurante, des pilotes  en forme et motivés cela  ne suffirait  pourtant  pas pour gagner la catégorie GT am. C’est là qu’intervient le team Larbre compétition.

D’entrée de jeu Jacky Leconte dévoile une forte personnalité doublée d’une compétence avérée pour  la gestion. Licence en droit, études  de notariat  puis onze années  dans la logistique ce personnage se  consacre à la course automobile à plein  temps  depuis 2000.

Il  a  déjà  fait  rouler des Aston Martin, Ferrari, Saleen,  Dodge Viper ou Chevrolet.

Cette année le partenariat est excellent avec  les amis  américains et les excellents  résultats habituels  et cette  brillante  victoire  en GTam obtenue  ce dimanche au Mans ne pourront que le renforcer encore.

La force  du team réside sans doute  dans le fait  que Leconte a compris avant  les autres structures qu’il  ne  fallait  pas s’entêter  à  faire  rouler  deux  voitures en course mais regrouper  toutes  ses ressources sur  une seule machine.

 


Ceci  est le cas à Larbre  depuis 2007. Ecurie  privée  certes,  mais  gérée  de  manière très professionnelle avec pour le Mans  un budget de 650 000 euros et  de deux millions et demi d’euros  pour  toute  la saison en ILMC  et  le Championnat de France GT FFSA, on ne gaspille  rien mais  on  a  tout  ce qu’il  faut.

Outillage, stand, réceptif, habillage tout  est  clean  et d’équerre. Chacun  se  trouve à sa  place naturellement  et  comme  le  dit  le coach, Jérome Vassia, embauché  pour  les compétitions :

«  Avec trois pilotes  et  un  patron  , tous à  fort  tempérament, je prône les  principes  de  calme  et  sang froid dans   bonne humeur, le  tout  avec  un esprit latin mais avec  la rigueur germanique . »

On a constaté  que  la formule  portait  ses  fruits.

 

Ce dimanche,  le  team  fête  une très grande victoire, et reprend  la tête du Championnat du  monde ILMC.

Ce résultat flatteur  et  non usurpé, bien au contraire, conforte  cette écurie  dans  son  approche rigoureuse où tous les   membre, pilotes  en tête,  sont bien briefés et  se montrent très disciplinés et  très professionnels.

La cohésion du groupe saute aux  yeux , les exigences du patron également, les voies du succès ne s’arrêteront  pas au Mans.

Merci  à  toute  l’équipe Larbre pour sa disponibilité  y  compris dans  les  moments «  chauds »  au cours de la nuit et  bon  vent  pour  la suite de la saison !

 

Texte : Alain Monnot

Photos : Patrick Martinoli – Thierry Coulibaly

 

Sport

About Author

admin