GP MOTO DE VITESSE A SILVERSTONE : STONER, UN VRAI HORS BORD!

Sous une pluie battante, Stoner a pulvérisé la concurrence. Qui plus est, la chute de Lorenzo lui donne des ailes au général, aujourd’hui, Stoner était donc un poisson volant ! En Moto2, si Bradl gagne, une fois de plus, c’est la remontée démentielle de Smith, du teal tech3, de la 28ème à la seconde place qui est le fait du jour. En 125, le français Zarco est second. Récit…

 

SINGING IN THE RAIN…

Il est connu qu’en Angleterre, la pluie est la raison principale de ces sublimes gazons devant lesquels le visiteur s’extasie. Il ya évidemment une contrepartie, assez crispante pour certains pilotes, dopante pour les autres, c’est que la piste de Silverstone, un circuit très rapide, devient glissante. A moto, toute victoire sur la piste mouillée compte double dans la renommée d’un pilote, et sur la pluie du circuit le plus mythique des godons, donne un statut divin au vainqueur.

 

MOTOGP : STONER SURFE, LORENZ « EAU » PLONGE, SIMONCELLI GIT, YAMAHA SE NOIE

Et il pleut toujours. Formidable début de course, Lorenzo est parti en tête mais Stoner et Dovizioso le repassent immédiatement. Et même Simoncelli. Dans ces débuts de course, Lorenzo est donc mal, il est en train de perdre son leadership au classement général du mondial. Puis Simoncelli se rate, se rattrape par miracle, repart quatre et tente de remonter sur Alonso. On est donc comme ça. Stoner, Dovizioso, Lorenzo. Le Champion di Monde remonte sur l’italien de cehz Honda, le colle à quelques centimètres et puis… dans le même tour, Yamaha perd tout son monde. D’abord Ben Spies qui détruit sa moto dans une chute, puis Lorenzo lui-même, l’homme qui finit toujours sur les podiums, perd l’arrière et finit à plat dos.

 

 

Simoncelli est donc podium ! Pas longtemps, il freine beaucoup trop fort en entrée de virage, alors qu’il prend de l’angle et c’est tout de suite par terre. Décidément, la flotte, ce n’est pas le truc de Simoncelli. En revanche, c’est le truc de Colin Edwards. Le pilote du team français Tech3.Clavicule cassée il ya une semaine… Pas mal, il est troisième. Formidable même.

 

Bon, troisième victoire consécutive pour Stoner, qui prend la première place au général. Nous avions dit dans ces colonnes que Stoner serait Champion du Monde s’il ne finissait pas ses courses à plat ventre, nous sommes au tiers du Championnat, et Stoner est bien devant, 18 points devant Lorenzo. Il finit ce GP avec 15 secondes d’avance sur Dovizioso, c’est dire si ces deux pilotes ne courent pas tout à fait la même course.

Déclaration du vainqueur à l’arrivée : « J’étais bien, il fallait faire super gaffe à ne pas aller par terre. Cela dit, cette course était une torture. Je comptais les tours à la fin. J’étais frigorifié».

 


Edwards, troisième,  donne son premier podium de l’année à Tech3, bravo « ponpon », Hervé Poncharal, l’homme le plus passionné et le plus compétent de ces GP.

Il faut signaler que Rossi sauve bien les meubles, parti 13 ; il finit 6 et prend encore de gros points au général. Mais un Rossi ne court pas pour sauver les meubles ! A sa décharge, il ne connaissait pas ce circuit « new look », l’an dernier il était blessé.

De Puniet finit 12 mais…à un tour de Stoner. Il est envisageable que le pilote français regrette son passage chez Ducati…

 

MOTO2 ; BRADL AGAIN, CLUZEL FOURTH

Et oui, on avait espéré que le pilote allemand quasi imbattable depuis le début de saison, soit gêné, ne disposant pas de la pole, surtout sous la pluie où don reçoit les panaches d’eau du mec qui est devant. A savoir Marc Marquez et Scott Redding. Nenni ! Marquez est tombé, Redding finira cinq. Bradl gagne Silverstone. Devant Bradley Smith, du team français Tech3  Racing, ce qui console un peu son boss, Hervé Poncharal, d’avoir perdu en Moto GP son pilote Crutchlow, qui s’est cassé une clavicule. Il faut signaler que Bradley Smith est le vrai héros de cette course. Parti 28 ème sur la grille de départ, il est déjà treizième à la fin du premier tour. Et second à l’arrivée. A suivre, un vrai talent ! Michele Pirro du team Italie Gresini est troisième, et, formidable perf sur ce circuit détrempé, Jules Cluzel, prend une superbe quatrième place. Mike di Meglio, l’autre pilote français de Tech3 est dix-septième. Sur 6 GP disputés, Bradl en a donc gagné quatre.

« C’était la course la plus difficile de la saison et probablement la meilleure de ma carrière car je préfère vraiment courir sur le sec. Mais j’ai su rester bien concentré. On a fait du bon boulot » dit le Champion allemand à l’arrivée.

 


125 : ZARCO SECOND !


C’est l’allemand Folger, pilote Aprilia, qui part en tête de ce GP, devant la Derbi du français Johann Zarco ! Nicola Terol l’invincible est troisième. C’est vers la mi-course, neuf tours avant la fin, que le chambardement commence. Terol se retrouve neuvième et Zarco prend la tête. Et puis c’est à nouveau Folger qui redevient leader. Course de folie annoncée, course de folie courue. Bien entendu, le fait que Terol soit loin signifie que la victoire est vraiment là, alors il faut tout donner, sur cette piste où la pluie pose un piège fatal à chaque freinage. Et puis, il y a Vinales, juste derrière. Avoir un sponsor ridicule (Paris Hilton) n’est pas une raison pour ne pas aller chercher la victoire. Il passe de quatre secondes derrière les deux leaders, il revient à 1 seconde. Bref, le paquet de trois, le rêve de spectateur, à cinq tours de la fin. Zarco reprend le lead, d’un cheveu. Vinales disparaît, c’est l’Aprilia de Faubel qui est troisième. Et puis, trois tours avant la fin, l’allemand  repasse et s’éloigne. Dommage bien sûr, c’eût été une belle revanche pour le français dont la victoire en Espagne a été volée par le jury. Bon, ne boudons pas notre plaisir. Johann, bravo !

Prochaine manche à Assen, aux Pays Bas, c’est samedi prochain, c’est la tradition de ce GP qui est au calendrier depuis 1949 !

 

Résultats MotoGP Silverstone

1.  Casey Stoner, Australie, Honda. 2. Andrea Dovizioso, Italie, Honda à 15’’159 ‘’. 3. Colin Edwards, USA, Monster Tech3 Yamaha à 21’’480. 4. Nicky Hayden, USA, Ducati, à 26’’984. 5. Alvaro Bautista, Espagne, Suzuki à 35’’569. 6. Valentino Rossi, Italie, Ducati, à 1’04’’526. 7. Karel Abraham, République Tchèque, Ducati, à 1’32’’650. 8. Toni Elias, Espagne, Honda, à  1’51’’938.9. Hiroshi Aoyama, japon, Honda, à 1’52’’350. 10. Loris Capirossi, Italie, Ducati, à 2’03’’312. Hector Barbera et Randy de Puniet sont à un tour.

 

Positions au classement général motoGP

1.  Casey Stoner, 116 points. 2. Jorge Lorenzo, 98 pts. 3. Andrea Dovizioso, 83 pts. 4. Valentino Rossi, 68 pts. 5. Dani Pedrosa, 61 pts. 6. Nicky Hayden, 60 pts. 7. Hiroshi Aoyama, 43 pts. 8. Colin Edwards, 37 pts. 9. Ben Spies, 36 pts.

 

Article : Jean-Louis Bernardelli

Photos : MotoGP

Moto Moto - Vitesse

About Author

admin