ACO : UNE CONFERENCE DE PRESSE EN TROIS TEMPS

 

La traditionnelle conférence de presse préliminaire aux 24 heures du Mans s’est déroulée ce jeudi matin dans l’enceinte du magnifique Musée ou se trouvent des dizaines de bolides ayant par le passé triomphés en Sarthe.

Trois grands sujets ont successivement été abordés

Tout d’abord les signes distinctifs de cette édition 2012, la 79ème du nom puis l’annonce des trois projets retenus pour l’attribution du 56ème stand en 2012 et enfin la création du tout nouveau Championnat du Monde d’Endurance, annoncé il y a tout juste une semaine.

 

Japon et 908 HDI FAP

 

Pour commémorer la victoire de Mazda, premier constructeur nippon à remporter l’épreuve mancelle que nos amis Japonais dénomment ‘’ Le long, long jour ‘’ il y a 20 ans le juin mais aussi pour se souvenir des évènement dramatiques du mois de mars 2011, l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) a décidé de mettre en évidence le pays du soleil levant.

Ainsi, la Mazda 787 B, revenue du Japon pour l’occasion, effectuera quelques tours ce jeudi soir avec Patrick Dempsey à son volant. Lequel fait courir une écurie Mazda aux USA ;

Samedi, ce sera au tour de Johnny Herbert, l’un des trois pilotes victorieux il y a déjà deux décennies de retrouver à son tour le baquet. .

 

Par ailleurs, le drapeau tricolore qui lancera la course samedi a été signé par les 168 pilotes engagés.

Après la course il sera envoyé au Japon, où il sera mis en vente au profit d’œuvres caritatives d’aide aux sinistrés du tremblement de terre et du tsunami du mois de mars dernier.

 

Enfin, le Professeur Hayachi, a reçu le 25ème ‘’Trophée Le Mans Spirit’’.

Cet universitaire, ancien pilote, qui a contribué à l’engagement de Nissan au Mans dans les années 90 (pole position et 5ème place en 1990), a conçu à l’université de Tokai un programme d’enseignement  de l‘ingénierie « Le Mans Project » qui mobilise 200 étudiants au travers du sport automobile et des voitures de compétition.

 

Pour clôturer ce volet événementiel, Olivier Quesnel, responsable de l’écurie Peugeot a remis au Musée de l’Automobile de l’ACO, une 908 HDI FAP, auréolée d’un superbe doublé au Mans en 2009 et aussi l’an passé du premier titre ILMC de l’histoire.

 

La course au 56ème stand

 

Il sera bien construit et une équipe présentant des solutions novatrices pour les 24 heures du Mans et pour l’automobile en général, en bénéficiera en 2012.

L’ACO a d’ores et déjà sélectionné trois projets très différents qui entrent dès à présent en compétition pour obtenir ce 56ème stand, très attendu.

Le premier vient des USA, sous le label ‘’Deltawing’’.

Il regroupe de grands noms comme le ‘’Highcroft Racing’’, le ‘’All American Racer’’ de l’ancien grand Champion Yankee, Dan Gurney ainsi que Don Panoz, le patron de Petit Le Mans.

Il propose une voiture étonnante complètement orientée « downsizing ».

 

Leur maître mot ?

 

Plus léger, moins de trainée aérodynamique et petit moteur. Ce dossier vise ainsi une consommation réduite de moitié par rapport aux LMP1 actuelles, soit environ 15 litres aux 100 en gas oil ou 20 litres en essence.

Le moteur répondra aux nouvelles normes FIA sur le moteur universel, soit 1.6 l turbo.

Les premiers dessins de la voiture sont surprenants, en forme de flèche, avec un train avant extrêmement étroit, 700 mm de voie environ, et des roues avant ne dépassant pas 100 mm de large en jantes de 15’’.

Le train arrière restant lui sur des valeurs de voie et de pneumatiques traditionnelles mais toujours sur jantes de 15’’, la coque se retrouve ainsi sur trois points d’appui au lieu de quatre ce qui permet d’optimiser les dimensions et le poids du châssis.

Le deuxième vient de Green GT. L’équipe Suisse, qui fait rouler depuis près de deux ans un prototype électrique et qui a fournit châssis et power train à Citroën pour la Survolt, propose de son coté un prototype plus traditionnel de look, mais hybride électrique / pile à combustible.

Le ravitaillement se fera uniquement par remplacement de cartouches d’hydrogène. Les performances seront celles que l’on peut espérer d’un véhicule électrique disposant d’un moteur de 300 kW (environ 410 ch)…

Le troisième projet vient du manceau Yves Courage qui travaille depuis plus d’un an maintenant sur un prototype  « pure electric ».

Il sera similaires aux LMP2, tant en aspect qu’en performances.

Sa particularité aura d’avoir des batteries interchangeables. On remplacera ainsi le jeu de batterie toutes les 25’ environ et ce en un peu plus d’une minute !!!

 

Le Championnat du Monde d’Endurance.

 

 

Jean Todt, Président de la FIA et Jean-Claude Plassart, Président de l’ACO, ont signé devant le parterre de journalistes l’accord définissant le futur Championnat du Monde d’Endurance, en présence de juristes qui l’authentifient.

Accord valable pour une durée de dix ans.

Il comportera en 2012, six courses. Deux en Europe, deux en Amérique et deux en Asie.

Il y aura un titre constructeur, un titre pilote et une Coupe du Monde GTE, plus des Trophées pour les LMP2 et les LMP2, les GTEM et la meilleure écurie toutes catégories.

Le barème des points comme toute compétition FIA, récompensera les dix premiers de chaque classement.

Fréderic Henry-Biabaud, ancien directeur de la compétition Michelin et actuel patron de l’ILMC reste responsable de l’organisation.

En effet, si la FIA définit, suivant un schéma habituel de commission et de groupes de travail, l’aspect réglementation technique et sportive, elle confie à l’ACO, en tant que promoteur commercial, l’organisation et la gestion des droits commerciaux et ce y compris les droits TV !!!!!

Si l’ensemble des acteurs de l’endurance se réjouissent de la création d’un tel Championnat, quelques murmures inquiets souhaitent malgré tout que l’on oublie pas dans ces grands objectifs que certaines équipes restent de petites structures dont l‘endurance a besoin dans sa diversité…

Car qui dit Championnat à label mondial, sous-entend, budget conséquent …

Néanmoins, la naissance de ce Championnat du monde d’endurance semble rallier tous les suffrages

Nous y reviendrons avec les principaux intéressés : Equipes usines mais aussi structures privées

 

Patrick Martinoli : Texte et photos

 

Sport

About Author

admin