24 HEURES DU MANS 2011 : PEUGEOT OU LE GRAND DEFI

 

Un an après le triplé réalisé par Audi aux 24 Heures du Mans, l’équipe Peugeot revient en Sarthe avec une seule et unique obsession.

 

 

Prendre sa revanche aprés le cuisant échec vécu l’an passé ou ses quatre 908 avaient du renoncer et abandonner sur une cascade d’ennuis mécaniques. Et ce douze mois aprés avoir triomphé en s’offrant un formidable doublé, lequel mettait fin à des années de domination Audi !!!

 

 

L’édition 2011 marque l’introduction d’une nouvelle réglementation et, pour les deux principaux constructeurs engagés, une nouvelle voiture : R18 pour Audi, 908 pour Peugeot.

La firme au Lion n’a cette année qu’un objectif, qu’une ambition : gagner.

 

 

Peugeot Sport, après avoir gagné les 24 Heures du Mans en 2009, semblait bien parti pour une nouvelle victoire en 2010. Mais, malgré une Peugeot 908 HDi FAP plus rapide que sa grande rivale, l’Audi R15 Plus TDI, le constructeur français avait dû renoncer on l’a dit, sur un quadruple abandon.

Un an après cette désillusion, c’est dans l’optique de retrouver la plus haute marche du podium que Peugeot a travaillé sur sa nouvelle voiture, la 908.

« Cette voiture est l’aboutissement d’un long travail et tout notre programme 908 est bâti autour de cette course des 24 Heures du Mans, une légende », nous rappelait très récemment Olivier Quesnel, directeur de Peugeot Sport.

 

Et, comme pour mieux resserrer les rangs de son équipe avant ce défi qui mobilise le travail de toute une année, le patron du team a choisi d’arriver au Mans à vélo, après 130 km d’effort et accompagné de ses pilotes.

« Ce n’était pas une course, c’était juste pour le plaisir. Nous souhaitions continuer à construire l’esprit d’équipe. Je pense que c’est fait car nous avons pris beaucoup de plaisir. C’était la meilleure façon de débuter Le Mans », expliquait Olivier Quesnel ce lundi en rejoignant au Mans, le pesage, Place des Jacobins.

 

 

Peugeot aura et comme son grand rival Allemand Audi, notamment comme atout de pouvoir compter sur les mêmes neuf pilotes qui étaient présents en 2010. Chacun de ses pilotes ayant dû abandonner sur des problèmes mécaniques ou de structure l’année passée, nul doute que la motivation sera encore plus forte cette année, pour ne pas passer à côté d’un deuxième succès en trois ans.

Malgré le degré extrême de préparation de l’équipe Peugeot, Olivier Quesnel sait qu’il reste une part d’incertitude.

 

 

« Les 24 Heures du Mans sont une épreuve à part où rien n’est jamais écrit d’avance. C’est ce qui rend la défaite terrible et la victoire hors norme. Nous avons comme chaque année travaillé pour nous présenter avec la voiture la plus aboutie possible et une équipe prête. On sait que tout peut arriver en 24 heures. Il faudra réaliser un sans faute pour l’emporter. »

 


Quoiqu’il en soit, ces 79émes 24 Heures du Mans ne peuvent échapper aux lionnes car un second échec en douze mois pourrait avoir de sérieuses conséquences sur l’avenir de l’écurie en Endurance.

Et ce même si il y a quelques jours , l’ACO et la FIA nous ont annoncés conjointement la création des 2012 d’un tout nouveau Championnat du monde de la discipline.

 

 

Il faut encore rappeler qu’exception faite de l’échec aux 24 Heures du Mans 2010, les 908 Peugeot ont depuis gagnées et remportées TOUTES les courses auxquelles les 908 ont participés : Silvertone – Zhuhai – Petit Le Mans – Sebring et Spa.

 

 

C’est la raison pour laquelle ,on peut légitimement espérer que les 908 renouvelleront cette année leur victoire de 2009 en terre Sarthoise, la déconvenue de l’édition 2010, n’étant finalement qu’un simple incident de parcours…

 

Gilles Gaignault
Photos : Patrick Martinoli – Thierry Coulibaly

 

Sport

About Author

admin