ILMC 2011 : LA SAISON S’EMBALLE AVEC LES 24 HEURES DU MANS !!!

 

Dans une semaine samedi 11 juin, sera donné à 15 heures, le départ de la 79éme édition des très prestigieuses  24 Heures du Mans 2011.

La plus grande des courses d’endurance du monde sera la troisième manche du calendrier 2011 du Championnat ILMC(Intercontinental Le Mans Cup)

Une étape déterminante car outre la renommée d’une victoire obtenue en Sarthe, les points acquis au classement compteront double.

Prestige manceau oblige !!!

 

Depuis 1992, les 24 Heures du Mans ne faisaient plus partie d’aucun championnat. En créant l’ILMC (Intercontinental Le Mans Cup),socle du tout nouveau Championnat du Monde d’endurance FIA, annoncé ce vendredi à partir de 2012, l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) s’était engagé à y faire figurer l’épreuve majeure de la discipline, créée, rappelons- le dés… 1923 !

Mais à course exceptionnelle, ‘’ noblesse oblige ‘’ statut exceptionnel

De ce fait, les points inscrits à l’issue de l’épreuve mancelle, dimanche 12 juin, compteront double.

Sachant qu’il restera ensuite encore quatre épreuves au calendrier de la saison 2011, les 24 Heures du Mans 2011 marqueront donc exactement la moitié de la saison ILMC.

Les 26 engagés à la saison en ILMC seront bien évidemment présents et, comme le règlement leur en laisse le droit, certains constructeurs ont inscrit une deuxième ou une troisième voiture capable de marquer des points au Championnat constructeur (pour mémoire seules les deux meilleures voitures classées inscrivent des points).

 


Après les deux premières courses de la saison (12 Heures de Sebring puis 1 000 Km de Spa-Francorchamps) et avant les 24 Heures du Mans, Peugeot, fort des succès acquis à Sebring (grâce à l’écurie Oreca) puis à Spa-Francorchamps, est en tête du classement LM P1 avec dix sept points d’avance sur Audi.

 

En catégorie LM GTE, BMW, auteur du doublé à Sebring, possède neuf unités de mieux que Ferrari, victorieux à Spa et vingt cinq sur Corvette.

La page Le Mans tournée, la caravane de l’ILMC se rendra en Italie pour les Six Heures d’Imola en Emilie Romagne le 3 juillet prochain.

Une épreuve organisée dans le jardin de Ferrari dont les usines se trouvent pas très éloignées à Maranello au sud de Modéne et qui prouve l’attachement du Cheval cabré pour cette série internationale.

Où la Scuderia est engagé directement en tant que constructeur, tout en laissant le soin à ses écuries satellites, AF Corse et Luxury Racing, d’engager ses 458 Italia officielles.

 

Enfin, après la pause estivale la série reprendra la piste en Angleterre pour les Six Heures de Silverstone, programmées le 11 septembre.

De manière à remercier les innombrables supporters britanniques qui viennent assister au Mans (35.000 en 2010), l’ILMC installe un dispositif spécial Silverstone dans le village des 24 Heures du Mans.

Un autobus à Impériale anglais, décoré spécialement aux couleurs des Six Heures de Silverstone, en sera le cœur.

 

 

Les spectateurs pourront venir y acquérir des tickets d’entrée pour la manche anglaise de l’ILMC à tarifs réduits et nombre de pilotes engagés dans cette série, à commencer par les Britanniques viendront y tenir des séances spéciales d’autographes pour les fans.

Alors que le pesage bat son plein et est toujours aussi populaire, la foule des grands jours s’y presse depuis dimanche, le paddock au circuit est lui déjà en pleine effervescence…

Il est vrai que les 24 Heures font toujours autant rêver, tant le prestige et la renommée de cette course sont immenses

Même en pleine semaine les soirées d’essais – mercredi et jeudi – tout comme au cœur de la nuit, le paddock est bondé, saturé.

Ce légendaire label ‘’ 24 Heures du Mans ‘’ est magique. Et l’épreuve mythique.

 

Assurément plus populaire que les actuels GP de F1, complètement sans âmes eux, avec des paddocks désertés et aseptisés, réservés a trois- quatre VIP, qui avouent s’y ennuyer

Ce qui est loin d’être le cas au Mans ou justement le paddock a lui, une âme, le public, les fans, les accrocs, les passionnés, pouvant y côtoyer, les pilotes et les ingénieurs et papoter à loisir, tout en  quémandant moult autographes…

 

 

Ce n’est pas par hasard si les 24 Heures continuent d’attirer la grande foule, plus de 250.000 spectateurs ces dernières années

On en est loin, très loin, en F1 !!

 

Gilles Gaignault

Photos : Patrick Martinoli – Thierry Coulibaly

 

24 H du Mans ILMC Le Mans

About Author

admin