IRC : VICTOIRE FINALE POUR LA SKODA DE JUHO HANNINEN, BOUFFIER SECOND

 

Victoire finale pour la Škoda de Juho Hanninen au Rallye d’Ukraine ce samedi après-midi, à Yalta.

Le Finlandais devance à l’arrivée la Peugeot 207 S2000 du Français Bryan Bouffier de 11’’7.

Le podium étant complété par une autre Škoda, celle du Tchèque Jan Kopecky qui termine à 38’’7

 


Grâce à ce succès, Hanninen, déjà Champion IRC en titre, reprend la tête du classement général provisoire, totalisant dorénavant après  quatre manches sur les douze au calendrier, 58 points contre 55 à son dauphin, un autre pilote Skoda, le Tchèque Jan Kopecky. Bouffier sixième avant Yalta, remontant lui avec 49 points au troisième rang

Le suspense aura donc duré jusqu’au bout des quatorze spéciales – six ce dimanche – puisqu’avant de s’élancer pour les ultimes 17,07 km de Uchan-Su2, seulement 17’’4, séparaient Hanninen de Bouffier.

Le pilote de la Peugeot 207 S2000, n’ayant plus rien à perdre et libéré par cette « provisoire » seconde place, se lançait à fond, plein gaz !

Résultat, à l’arrivée, il était crédité du meilleur temps et  remportait par la même occasion sa première victoire en spéciale du week-end Ukrainien.

Malheureusement et malgré cette belle perf, Bouffier ne reprenait que 5’’7 des 17’’4 de retard qu’il possédait avant cette ultime chrono et il devait laisser la première place à son adversaire Finlandais, déjà victorieux au Rallye des Canaries, le 16 avril dernier

 

Il affichait cependant un large sourire :

« L’essentiel était de scorer de gros points ici à Yalta après ma déconvenue en Corse. Alors cette seconde place me comble. Je remonte   au classement et il reste huit épreuves avant la conclusion de l’IRC 2011»


A ses côtès Xavier Panseri, son fidèle copilote – depuis 2004 – qui vit à Varsovie en Pologne ou il possède des stations de lavage, ajoutait:

« C’est un bon résultat vu la concurrence.Il fallait pas forcement être le plus rapide ici mais surtout éviter de faire des erreurs et notamment des crevaisons. La preuve, sur le podium on retrouve trois équipages qui n’ont pas crevé. J’ajouterais que nous avions connu cette infortune en Corse. Donc on se replace au Championnat et c’était le but. Comme lors de chaque rallye, l’objectif reste de scorer et les gros points des premières places. Sachant qu’on ne retient que sept des douze manches d’où la nécessité de marquer les points importants du podium »

 


Cette journée qui avait attiré la grande foule – le Président en personne s’étant déplacé sur le Rallye – a longtemps été « Škoda », plusieurs pilotes de la firme Tchèque de Mlada Boleslav, autre qu’Hanninen, enquillant au fil des heures, les meilleurs chronos et ce,spéciale après spéciale.

 

La 9 (Opolnevoje1) et la 11 (Uchan-Su1) pour le Norvégien Andreas Mikkelsen.

La 10 (Sokolinoje1), la 12 (Opolnevoje2) et la 13 (Sokolinoje2) pour le Tchèque Jan Kopecky

Finalement, en remportant la 14, la der, celle dénommée  Uchan-Su2, Bryan Bouffier non seulement sauvait l’honneur de Peugeot mais en outre il empêchait s’une part Škoda de s’offrir un Grand Chelem en ce dimanche ensoleillé sur les bords de la Mer Noire.

 

Et, d’autre part, il sauvait sa seconde place que convoitait un très incisif Kopecky.

Lequel devait finalement malgré son accumulation de temps scratch, se contenter de la troisième marche du podium, encore devancé de 27’’ par la Peugeot du Français

Derrière le trio Hanninen, Bouffier, Kopecky, les places d’honneur reviennent dans l’ordre à la Škoda du Norvégien Andreas Mikkelsen (4éme), suivi des deux Peugeot 207 S2000  du Team Kronos de Marc Van Dalen et Jean Pierre Mondron, celle de l’Anglais Guy Wilks et du Belge Thierry Neuville.

 

Ce dernier longtemps en tête lors des premières spéciales disputées jeudi et vendredi. Avant de rétrograder d’abord sur une légère sortie puis suite à une crevaison.

Laquelle le condamnait irrémédiablement car il lâchait plus de 3’ dans cette regrettable affaire !

Quoiqu’il en soit, après sa superbe victoire au récent Tour de Corse, Thierry Neuville a une fois encore démontré avant que la poisse ne s’en mêle, toute l’étendue de son talent.

Sur que l’on va très vite reparler de lui… et en bien.

Ensuite, le Top 10 est complété par trois autres Škoda avec aux septième, huitième et neuvième places, celles du Finlandais Toni Gardemeister, de l’Estonien Karl Kruuda et celle enfin du Suédois Patrik Sandell.

On retiendra enfin la magnifique dixième place de l’équipage Français Jean-Michael Raoux-Laurent Magat qui se classe dixième avec leur Renault Clio R3

 

Gilles Gaignault

Photos : André Limbourg – Jo Lillini – Pierrick Lebreton

 

 

LE CLASSEMENT GENERAL FINAL A YALTA

 

1 Juho Hänninen-Mikko Markkula (Škoda Fabia S2000) en 2h27’06’’6

2 Bryan Bouffier-Xavier Panseri (Peugeot 207 S2000) à 11’’7

3 Jan Kopecký-Petr Starý (Škoda Fabia S2000) à 38’’7

4 Andreas Mikkelsen-Ola Fløene (Škoda Fabia S2000) à 57’’3

5 Guy Wilks-Phil Pugh (Peugeot 207 S2000) à 4’00’’4

6 Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (Peugeot 207 S2000) à 5’01’’5

7 Toni Gardemeister-Tapio Suominen (Škoda Fabia S2000) à 7’59’’3

8 Karl Kruuda-Martin Järveoja (Škoda Fabia S2000) à 10’01’’3

9 Patrik Sandell-Staffan Parmander (Škoda Fabia S2000) à 18’08’’9

10 Jean-Michael Raoux-Laurent Magat (Renault Clio R3) à 21’42’’9

 

 

LE CLASSEMENT PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT IRC


1 Hanninen : 58 points

2 Kopecky : 55 points

3 Bouffier : 49 points

4 Neuville : 48 points

5 Loix : 45 points

6 Wilks : 35 points

7 Mikkelsen : 28 points

 


 


 

Sport

About Author

admin