MERCEDES SLS ROADSTER : ELLE ENLEVE LE HAUT

L’inspiratrice, la fameuse 300 SL des années 50 à ailes de mouette avait eu une déclinaison roadster, aux portes plus conventionnelles ? Il ne pouvait en être autrement pour sa descendante moderne, la SLS…

 

 

Voilà, c’est presque fait. Le coupé SLS à ailes de mouette aura, comme attendu, sa variante roadster… comme la « Gullwing » de 1954 fut secondée par une décapotable trois ans plus tard.

Le roadster SLS, comme son lointain ancêtre, renoncera bien évidemment aux fameuses ailes de mouette du coupé, et aura droit, comme lui, à une très traditionnelle capote en toile. Il sera officiellement lancé au prochain salon de Francfort, à l’automne, mais sa mise au point est en cours de finalisation. Mercedes en a déjà dévoilé les premières images. Encore très légèrement camouflée (logo, phares et feux arrière), juste pour se faire désirer…

 

 

Contrairement à ce qu’on pouvait craindre, le poids de la coque du roadster est quasiment le même que pour le coupé (243 contre 240 kg). Ce qui permet de préserver intégralement les performances délivrées par le V8 6.2 atmosphérique à carter sec de 571 chevaux, toujours assisté par une boîte automatique à double embrayage à sept rapports : soit une vitesse de pointe… bridée à 317 km/h !

 

 

On a hâte d’être déjà à la rentrée, pour vous faire profiter de l’essai de la belle.

En attendant, avec la complicité de notre confrère Motors TV, vous reprendrez bien en vidéo un peu de sensations à bord de la bête, le coupé SLS AMG ?

 

Jean Michel Cravy

Sport

About Author

admin