IRC : THIERRY NEUVILLE VEUT CONFIRMER AU RALLYE D’UKRAINE A YALTA


 

Superbe vainqueur au volant de la 207 S2000 du Team Kronos, du récent Tour de Corse disputé du 12 au 14 mai, le Belge Thierry Neuville, retrouve ses adversaires ce week-end à l’occasion du Rallye Prime qui se déroule à Yalta en Ukraine, 4e manche du Championnat IRC.

 

 

Yalta ?

Une vieille cité « Historique » mondialement connu ou fut signé le fameux « Traité »

Tenue du 4 au 11 février 1945 dans le Palais de Livadia situé dans les environs de la station balnéaire de Yalta sur la côte de la mer Noire, en Crimée, la conférence de Yalta réunit en grand secret les chefs de gouvernement de l’Union soviétique (Joseph Staline),du Royaume-Uni (Winston Churchill), des États-Unis (Franklin D. Roosevelt) dans les buts suivants :

Adopter une stratégie commune afin de hâter la fin de la seconde guerre mondiale, régler le sort de l’Europe après la défaite du IIIeReich et garantir la stabilité du monde au-delà de la victoire.

Les années ont passé…

Nous voici donc au cœur de Yalta, face a cette splendide mer Noire ou se déroule en cette fin de semaine la quatrième manche du Championnat des Rallyes IRC qu’organise Eurosports Events ;

Yalta ou les organisateurs locaux nous ont formidablement bien reçu et chouchouté comme pour faire oublier les heures noires qui ont révélé au monde entier l’existence et le nom de cette superbe localité balnéaire considéré de nos jours et à juste titre comme le Saint-Tropez des pays de l’Est

Mais revenons au Rallye.

 

Et laissons tout d’abord la parole, au boss de l’équipe Kronos qui aligne la 207 S2000 de Thierry Neuville, Marc Van Dalen :

« C’est la grosse inconnue. La conséquence, c’est que nous ne savons pas ce qui nous y attend. Nous avons regardé des vidéos, nous avons parlé aux rares personnes averties à avoir jamais été sur place. A priori, le tracé paraît relativement montagneux, le goudron a l’air lisse et l’adhérence devrait être plutôt faible. Nous verrons quand nous serons sur place et nous nous adapterons.»

Cette part laissée, sans doute pas à l’improvisation, mais à la préparation de dernière minute, n’inquiète outre-mesure personne.

« La Peugeot 207 S2000 est la plus expérimentée de toutes les S2000 » nous informe Bertrand Vallat, l’ingénieur chargé par Peugeot Sport du développement de la 207 S2000.

Lequel, ajoute :

« Nous avons, dans nos cartons, des réglages pour tous les terrains. Plus important, au fil des saisons, elle se révèle de plus en plus ‘polyvalente’. Je veux dire par là que son comportement de base est bon sur toutes les surfaces.»

 

C’est pourquoi, au sein de l’équipe Peugeot Kronos (Belgique-Luxembourg), cette découverte d’un nouveau rallye n’est pas vécue comme un handicap.

« Connaissant les capacités d’adaptation de Thierry et son aptitude à être compétitif dès le premier passage en spéciale, nous ne nous tracassons pas trop » reprend Van Dalen.

 

Qui enchaine :

« Cela dit, nous allons découvrir un nouveau pays, une nouvelle langue, un nouveau terrain. A chacun, dans l’équipe, d’être plus concentré et plus attentif que jamais pour permettre à notre pilote de s’exprimer dans les meilleures conditions. Il vient de gagner en Corse, certes, mais le Championnat est encore long ( neuf épreuves). Maintenant, tout le monde attend qu’il confirme. A nous de lui faciliter autant que possible la tâche »

A quelques heures du départ, rencontre donc avec le ‘’ Héros’’ du dernier Tour de Corse, l’espoir Belge de Peugeot, Thierry Neuville

Mais s’il aspire à briller de nouveau, le pilote du Team Kronos souhaite avant tout finir l’épreuve et marquer de gros points.

Trois semaines après l’arrivée du Tour de Corse où il a décroché sa première victoire en IRC, Thierry Neuville est en pleine confiance mais serein et il a bien les pieds sur terre à défaut d’avoir encore la tête dans les étoiles suite à son succès à Ajaccio:

 

« Ce n’est pas une raison pour s’emballer. J’aborderai cette compétirion comme je l’ai fait lors des récentes manches IRC : avec sérénité mais sans me précipiter. Suite à mes récentes séances d’essais, je me sens parfaitement à l’aise au volant de ma 207 S2000. »

Mais s’il a remporté le  très réputé Tour de Corse, Thierry Neuville aspire maintenant à viser plus haut.

 

Pour lui mais aussi pour l’équipe qui le soutient.

« Je sais ce que je dois à l’équipe Kronos de Marc Van Dalen et à Peugeot Belgique pour en être arrivé là. Je sens leur soutien et je ne désire pas les décevoir. La seule manière de les remercier, c’est avant tout d’être à l’arrivée bien évidemment à la meilleure place possible. »

Pour parvenir à ses fins et tenir ses promesses, Neuville devra apprendre vite, lui, qui initialement ne devait pas participer à cette manche asphalte du Championnat. Mais Peugeot a préféré l’envoyer rouler en Ukraine plutôt que sur le Barum Rallye fin août.

 

C’est ce qu’indique Marc Van Dalen :

« Nous pensons que Thierry peut être particulièrement compétitif ici. Cela va lui permettre de multiplier ses chances de victoires et d’accumuler des kilomètres sur asphalte en vue du futur Rallye d’Ypres.»

Sur un rallye qu’il découvrira, comme  tous ses adversaires, ce Rallye de Yalta n’incorporant l’IRC que cette année après avoir figuré ces dernières années dans le calendrier du Championnat d’Europe, Neuville a préparé l’épreuve, au cours des reconnaissances.

 

Il raconte :

« Comme elles sont limitées à deux passages partout, le plus important a été de prendre d’emblée les meilleures notes et ce afin d’aider nos ingénieurs en leur décrivant avec la plus grande précision possible le terrain.»

Un parcours que Bryan Bouffier – victorieux lui du dernier Monte Carlo – et croisé  ce matin, nous a décrit laconiquement:

« C’est terriblement bosselé. Hyper glissant. On a l’impression même sur le sec, de rouler sur du verglas !!! »

Un terrain qu’il va malgré tout bien falloir apprivoiser pour ceux qui comme Bouffier et Neuville comptent bien aller au bout.

 

Thierry concluant :

« Ma priorité est de rallier l’arrivée mais pas n’importe où. Je veux inscrire des points qui me seront utiles au Championnat ».

 

Totalisant à la veille de l’épreuve Ukrainienne, quarante points au classement provisoire actuel, le jeune Belge après trois manches(Monte Carlo – Canaries – Corse) figure à la seconde place du classement général à égalité avec le Tchèque de Skoda, Jan Kopecky

Précédé seulement de cinq petits points par le leader, un autre pilote de la firme de Mlada Boleslav, son compatriote Freddy Loix.

Cependant qu’Hanninen en compte trente trois et Bouffier, trente et un.

Lequel est absent en Ukraine, l’usine Skoda n’alignant dans chaque épreuve que deux voitures officielles.

 

Ici à Yalta, elles ont été attribuées à Kopecky et au revenant pilote Finlandais Juho Hanninen, le Champion en titre de l’IRC. Ce dernier ne disputant cette saison que quelques rares courses IRC, retenu prioritairement par son programme en SWRC

L’occasion est donc trop belle pour Neuville de s’emparer du commandement du Championnat IRC et ce pour la première fois, trois semaines seulement après sa toute première victoire dans la discipline sur l’Ile de Beauté

 

Gilles Gaignault

Photos : Jo Lillini – Teams.

 

Rallye IRC

About Author

admin