GP DE FRANCE DE CROSS : LE MUST DE JUIN

 

Ce week-end, le truc à ne rater sous aucun prétexte est le GP de France de Motocross à Saint Jean d’Angely. On vous a proposé d’aller à Alès l’hiver dernier, c’était somptueux. Puis on a évoqué la journée de la moto au Ricard, le GP de France au Mans… Succès phénoménaux. Vous avez été servis ! Ce mois de juin, c’est à Saint Jean d’Angely qu’il faut aller. C’est un terrain superbe et le cross outdoor est le sport le plus violent au monde. Spectacle garanti, avec des pilotes français tout à fait au top !

 

 

SAINT JEAN D’ANGELY : LE MUST DU MX

 

MX cher lecteur, signifie motocross, une de ces abréviations dont les américains raffolent. Saint-Jean d’Angely en est une Cathédrale, une Mecque, un Temple et pour sortir des poncifs bondieusards, un paradis terrestre. Dans terrestre il ya « terre » et c’est justement ce dont les pilotes de motocross ont besoin et envie. Saint-Jean est entre La Rochelle et Cognac, un endroit où l’on imagine que quand on mange, on ne fait pas semblant. C’est la même chose avec le cross. Le terrain est à flanc de colline, avec visibilité quasi-totale sur tout le parcours, avec des descentes assez effroyables où il faut avoir de grosses…envies de gagner.

 

Ce n’est pas un hasard si ce terrain a reçu plein de manches de Championnat du Monde, et ce depuis une éternité.  Ce n’est pas un hasard non plus si l’on y verra le 25 septembre la plus grosse épreuve mondiale de Motocross, le MX des Nations. C’est qu’en plus du terrain, le club est passé maître en matière d’organisation. Bon, si vous êtes fans de motocross, je plaide pour des convaincus. Mais si vous n’avez jamais vu ça de votre vie, commencez par cet endroit et cette épreuve, vous serez « addict », ça c’est juré !

Cette épreuve de St-Jean est la cinquième des quinze manches du mondial de Motocross. Le Motocross, comme en GP de vitesse, est divisé en plusieurs catégories. Ici vous verrez trois championnats! Le MX1, le MX2 et l’EMX2. Explication

 

 

LES CATEGORIES

 

Le  MX1 est la catégorie dite « reine ». Sont utilisées en MX1 les motos à moteurs 2-temps de 250 cm³ et à moteurs 4-temps de 450 cm³. Ce qui fait un boucan de tonnerre, qui en rajoute encore un peu au côté diabolique du truc. Les deux champions français que l’on y suivra sont Steven Frossard et Xavier Boog. Steven est actuellement cinquième au général, et bien sûr ce GP de France est une occasion de remonter vers le titre. L’actuel leader de ce Championnat du Monde est le belge Desalle.

Le MX2 est réservé aux motos à moteurs 2-temps de 125 cm³ et 4-temps de 250 cm³. Deux français à suivre encore, avec Gautier Paulin (cinquième) et Jordi Tixier, ce dernier est Champion du monde junior en titre. Le leader de ce Championnat 2011 est l’allemand Ken Roczen, battu l’an dernier par le français Marvin Musquin qui est allé rouler aux USA après son titre mondial.

 

On verra aussi rouler l’EMX2. C’est donc le Championnat d’Europe des Juniors. Un Championnat où les Français ont souvent été les maîtres, à l’image de Paulin par exemple. Il faudra encourager des jeunes peu connus mais au gros talent. Ils s’appellent Dylan Ferrandis, Maxime Desprey, Sullivan Jaulin, Arnaud Aubin, Romain Febvre, Charles Lefrançois ou Alexis Gaudrée. Ils se sont fait un peu tourner autour en première manche, une course dans le sable dans le nord de l’Europe, et c’est donc l’heure de la revanche.

Si vous tendez l’oreille du côté du sud-ouest, vous entendrez peut-être déjà le tonnerre. Normal, c’est du tonnerre…

 

Jean Louis Bernardelli

P. Haudiquert/Mediacross

 

Moto Moto - Tout Terrain

About Author

admin