WSR : MONACO, LA PRINCIPAUTE DES ROOKIES !!

 

Charles Pic en 2008, Oliver Turvey en 2009, Daniel Ricciardo en 2010, depuis trois ans les Rookies font la loi dans les rues de Monaco !

En lever de rideau du Grand Prix de Formule 1 le plus glamour de la saison, les vingt-six pilotes de la Formula Renault 3.5 Series, rêvent tous d’accrocher cette victoire de prestige à leur palmarès. L’Australien Daniel Ricciardo tentera de devenir le premier à s’imposer à deux reprises et d’affilée à Monaco, en Formula Renault 3.5 Series.

Rappelons que pareil exploit fut réalisé au siècle passé  (1981-1982) par le pilote Français Alain Ferté deux fois victorieux lorsque le GP accueillait une épreuve de F3 !!!

Monaco est un événement à part, une course hors du commun que tout pilote veut accrocher au moins une fois à son palmarès, quelle que soit la discipline.

Circuit atypique, où il faut savoir faire preuve de dextérité afin d’évoluer le plus rapidement possible entre les rails, le Grand Prix de Monaco est un endroit idéal pour se faire remarquer.

Face au ‘’gotha’’ de la Formule 1, le vainqueur de cette course est assuré de se distinguer.

Depuis trois ans, les débutants ont la mainmise sur cette épreuve. Carlos Ghosn, patron du Groupe Renailt-Nissan et venu en personne féliciter Charles Pic à l’arrivée de la course en 2008, l’émotion d’Oliver Turvey après son triomphe en 2009 ou la première victoire de Daniel Ricciardo dans la discipline en 2010, quelques heures avant qu’un autre Australien Mark Webber, également propulsé par un moteur Renault, ne remporte le Grand Prix de F1, sont autant d’images ayant marqué l’histoire, liant Renault à Monaco.

Alexander Rossi (Fortec Motorsports), Kevin Korjus (Tech 1 Racing) et César Ramos (Fortec Motorsports) sont pour l’heure les Rookies les plus en vue cette saison.

Dans la Principauté où le jeu est roi, ces trois pilotes pourraient faire le bonheur des parieurs.

Seulement, après six courses les statistiques brouillent les cartes puisque cinq pilotes différents  se sont imposés, neuf ont terminé au moins une fois sur le podium et vingt-deux ont marqué des points !

L’espoir tricolore Jean-Eric Vergne (Carlin) se présentera en tête du Championnat à Monte-Carlo. Avec dix-sept points d’avance sur Alexander Rossi, le Français devra choisir entre prendre tous les risques ou assurer de gros points.

Alexander Rossi, qui avait impressionné la saison dernière sur ce tracé urbain à l’occasion de sa première prestation en Formula Renault 3.5 Series, devra pour sa part contenir Robert Wickens (Carlin) et Albert Costa (Epic Racing). Le Canadien aura à cœur de se racheter après un rendez-vous italien vierge de tout point.

Pour Albert Costa, très régulier depuis le début de l’année, l’endroit serait idéal pour accrocher sa première victoire dans la discipline et se libérer d’un poids certain dans sa quête de titre.
Daniel Ricciardo va forcément vivre un moment à part à Monaco, puisque celui qui tentera de s’imposer pour la deuxième fois consécutive en Formula Renault 3.5 Series sur ce circuit, tout en évoluant en F1 le même week-end ! Jeudi matin, l’Australien se présentera à bord de sa monoplace du Team ISR avant de prendre les commandes de la Toro Rosso STR6 lors de la première séance d’essais libres de Formule 1.

Il retrouvera ensuite le baquet de sa Formula Renault 3.5 pour les qualifications et la seule course au programme, dimanche 29 mai à 11h10.

DEUX POIDS- DEUX MESURES… Seule interrogation mais de taille !!!

Comment accepter et tolérer de la part des promoteurs des WSR qu’un des pilotes bénéficie de ce sacré et sérieux avantage de rouler beaucoup plus que la totalité des concurrents des WSR et ce sur un tracé aussi redoutable, redouté et difficile que Monaco…

Franchement je ne comprend pas cette inadmissible tolérance qui va bien servir les intérêts de Ricciardo lui permettant ainsi de mieux et plus longuement re mémoriser ce tracé sinueux et dangereux à souhait.

Comprenne qui pourra dans la mesure où le WSR est une formule de promotion !!!!

Offrir et autoriser un tel avantage nous parait contraire à la morale et la logique. Simple question de bon sens…

Mais revenons à la présentation de cette manche monégasque.

L’émotion sera grande également pour Stéphane Richelmi (International Draco Racing). Le Monégasque, Vice-champion de Formule 3 Italie en 2010, disputera là sa première course en monoplace dans les rues de sa ville natale. Comme Louis Chiron naguère, ou Olivier Beretta, Stéphane Ortelli, Clivio Piccione et Stefano Coletti plus récemment, Stéphane Richelmi goutera aux joies si particulières d’évoluer à près de 300 km/h dans les rues de son enfance !

 

 

Si Monaco sourit souvent aux rookies, un autre jeune pilote fera ses débuts en Formula Renault 3.5 Series à l’occasion du rendez-vous de la principauté.

Adrien TambayAdrien n’est autre rappelons-le que le fils de Patrick Tambay, l’ancien Champion de Ferrari notamment. Il a brillé dans plusieurs disciplines de monoplaces ces dernières saisons et il rejoint l’écurie Pons Racing à Monaco et évoluera aux côtés d’Oliver Webb.

Pilote de la Gravity Academy au même titre que Kevin Korjus, il aura à cœur de briller pour sa première course en Formula Renault 3.5 Series et de suivre les traces de l’Estonien, déjà vainqueur de deux courses pour sa première saison dans la discipline.

Nous suivrons aussi également la prestation d’un autre tricolore, Nelson Panciatici.Ce dernier au volant de la monoplace de l’écurie KMP de Bruno Besson, auteur d’un bon début d’entame du Championnat avec déjà un podium obtenu à Motorland suivi d’une cinquième place à Spa et d’une septième à Monza.

 

Gilles Gaignault

Photos : Teams

 


Sport

About Author

admin