RADARS : C’EST LA GUERRE !

Les nouvelles mesures, purement répressives et financières, édictées par le gouvernement, sont  scélérates mais aussi imbéciles et surtout inutiles.  On ôte les panneaux d’annonce des radars fixes, on interdit les outils de repérage par satellite et encore quelques trouvailles magiques. Sans aucune référence aux vraies raisons d’une augmentation récente du nombre de tués sur la route. La sécurité routière dans tout cela ? Zéro.

 

 

REGLES SCÉLÉRATES

Criminel, coupable et perfide. Voilà la définition du mot scélérat. Et c’est exactement ce qu’est le genre de décision venant du ministère de l’intérieur.

Criminelle parce que clairement, ce que l’on veut fabriquer ce n’est pas de la sécurité, ce sont des  coupables, des délinquants et pour cela, on pousse au crime. On est évidemment très loin de la protection et de la sécurité routière. Parce que l’absence de panneau, pour ceux qui regardent surtout la route et n’ont donc pas les yeux rivés sur le compteur, c’est un  piège grossier. Pour ceux qui parlent en voiture, ce qui permet de ne pas s’endormir, c’est un pousse-au-crime. Il faudrait aussi interdire les discussions au volant, la radio… On nage en plein délire ! On aurait pu carrément aussi   définitivement régler le problème. Ce qu’il fallait interdire, c’est l’auto, et la moto tant que l’on y est !  Et le vélo, et la marche à pieds puisqu’il ya aussi des piétons qui se font tuer.

 

Coupable parce que cette attitude de pousse-au-crime est totalement volontaire. L’automobiliste, le motard deviennent les chèvres de Monsieur Seguin, des appâts. Bien sûr, on dit que l’on vise les grands délinquants de la vitesse routière, ceux qui roulent à 200. Il ya en a. Je roule encore pas mal ; j’en vois. Rarissime. Ensuite, ce sont souvent des engins qui ont des puissances de freinage de F1. D’accord, ce n’est pas une raison pour rouler à 200, mais ces voitures sont souvent infiniment plus sûres, ce qui est un autre débat. Encore une fois, c’es rarissime.  Mais alors qui formera les gros bataillons de conducteurs flashés ? Ceux qui vont rouler à cinq kilomètres heure au dessus de ce qui est autorisé. Parce qu’ils ne peuvent avoir les yeux rivés sur le compteur, surtout en zone urbaine où l’impéritie des forces de l’ordre créée justement des bouchons aussi brutaux qu’innombrables, avec freinages d’urgence obligatoires.  En bout de raisonnement, dans cette logique purement répressive, alors que l’on sait qu’aujourd’hui, il y déjà des centaines de milliers de gens qui roulent sans permis, on augmentera considérablement le nombre de ces personnes.

 

 

Perfide, dans le dictionnaire, signifie trompeur, déloyal, sournois. C’est en plus, absurde. On imagine par exemple qu’en ville, on pourrait établir un sens interdit sans le signaler ? Un stationnement interdit sans panneaux ? Cette mesure est perfide parce qu’elle trompe le client. Client qui est d’ailleurs toujours le même, qui paie 90% de taxes sur le carburant, 20% de TVA sur son achat.  C‘est sournois parce qu’à terme, il est évident que cela ne diminuera pas la vitesse, cela augmentera seulement le nombre de PV !

 


REGLE IMBECILE

L’imbécillité de la mesure désastreuse imposée par le  Ministre de l’Intérieur est patente. Parce qu’il n’aura échappé à personne que ces nouvelles règles se voulaient avant tout électorales. Or, toutes tendances politiques confondues, les français ont horreur qu’on les prenne pour des cons. En tous cas de façon aussi flagrante. Cette fois, ce sont les propres députés de la majorité qui sont montés au créneau, les plus diplomates parlant de « trou d’air »  du Premier Ministre. Du coup, il y a recul, on arrête le démontage des panneaux, on jure bien sûr que cela reprendra… On est dans le grand nimportenawak, pour l’instant le gouvernement et son chef doivent manger leur chapeau,  avec promesse que l’on continuera, parce que la vitesse, voilà l’ennemi. Enorme erreur. Très grave erreur. Parce que nous sommes dans le domaine de la sécurité, rappelons qu’il s’agit d’abord de cela. Quand on constate que le nombre de tués sur la route augmente, on veut réagir, normal. Dans ce cas, on essaie d’abord de savoir pourquoi non ? Alors que les vraies raisons d’accidents sont connues, alcool et stupéfiants, médicaments, non-respect des distances de sécurité, on a décidé comme ça tout de go que c’était seulement la vitesse qui était en cause. Cela me rappelle un dicton chinois. « Quand le  sage montre la lune,  l’imbécile regarde le doigt »…

 


VRAIS ARGUMENTS, VRAIES ENQUÊTES.

Il est évident que les radars ont fait chuter le nombre d’accidents mortels. Il est établi que grâce à une diminution de vitesse de 10km/h, on a fait tomber le chiffre de tués de 75%. Et qu’est ce qui a motivé cette diminution de la vitesse ? Les radars ET les panneaux d’avertissement. Il faut bien comprendre que dans notre système, les deux sont indissociables. C’est grâce aux panneaux que les automobilistes français ont accepté et respecté les radars.  Ce que fait aujourd’hui le gouvernement est une rupture de notre système de vie, de nos accords fondamentaux entre un peuple et  le pouvoir. D’où la bronca  actuelle, qui a fait reculer les mesures démentielles qui entraient en vigueur. Avec des sondages « anti-électoraux » à la clé : 69% des français sont contre ces mesures, 79% des français doutent de leur efficacité. Loïc Rattier, dont nous publions l’interview ci-dessous, spécialiste de ces questions, rappelle que nous venons d’avoir un temps sublime depuis des mois, avec augmentation considérable du trafic… et donc probablement une hausse des accidents.

Les chiffres. Aujourd’hui, 30% des accidents mortels sont dus à l’alcool au volant. 18% à la vitesse, souvent induite d’ailleurs par l’alcool.

 

 

On trouve ensuite, au-dessous de  10%, le non-respect des distances de sécurité, le non-port de la ceinture, l’endormissement, le téléphone. Rappelons ici que l’endormissement sur autoroute peut être dû à la fatigue, à l’alcool, mais que la limitation de vitesse est un facteur aggravant.

Le seul élément sur lequel on n’a fait aucun progrès depuis des années est l’alcool. Alcool dont on rappellera qu’en Europe, il est une mine d’or pour les gouvernements. Alors, pas touche à ce qui rapporte ? Mais si ça tue ? On s’en fout, de ces morts-là ?

Un autre chiffre fait peur : regarder son compteur prend six secondes. A 120 km/h, cela représente deux cent mètres. Autrement dit, à chaque coup d’œil, la voiture roule en  aveugle sur deux cent mètres. Or, faute de panneaux, cette vérification se fera de façon permanente. Faut faire un dessin ?  On ajoute que les coups de frein en vue du radar seront dix fois plus importants qu’en vue du panneau indiquant le radar. Faut faire un autre dessin, sachant que les distances de sécurité ne sont pas respectées ?  Guéant, t’es sûrement un balaise dans ton job, mais sur ce coup-là t’as pas révisé. ZÉ-RO !


BIP ! BIP ! INTERDITS…  DÉLIRANT…

Alors bien sûr, puisque l’on voulait enlever les panneaux, pas question de laisser aux usagers une chance de respecter Les limitations de vitesse. Faut multiplier les délinquants pour multiplier les rentrées financières ! Alors on veut aussi interdire les appareils, sur base GPS, qui indiquent la position des radars fixes et mobiles, ces derniers étant repérés et signalés par le réseau des utilisateurs.

Nous avons contacté Loïc Rattier, qui est le responsable de l’AFFTAC, l’association qui représente les constructeurs et les utilisateurs d’outils d’aide à la conduite, en somme les avertisseurs de radars embarqués.

 

« Nous avons été très surpris, nous savions que se préparait une sorte d’offensive sur les kits mains libres mais rien de plus. Mais surtout, nous avons reçu en mai, je parle de la filière, près d’un million d’euros d’aides de l’Etat, dont la moitié provient d’OSEO, entreprise publique  qui vient en aide aux petites entreprises, pour favoriser la croissance et l’emploi. Etonnant donc que trois semaines plus tard, on veuille fermer nos boîtes !». Nous nous intéressons alors aux chiffres de cette activité. Nombre d’utilisateurs, emplois générés… « Beaucoup de monde. Près de six millions d’utilisateurs, auxquels il faut ajouter encore plusieurs millions de conducteurs se servant de leur i phone. Et pourtant, consultation zéro. Nous avons rendez vous vendredi avec Mr Guéant, Ministre de l’Intérieur qui veut, ce sont ses mots, passer un « deal » avec nous. Nous lui dirons que nos appareils sont des éléments de sécurité, qu’ils pourraient relayer encore plus d’infos de sécurité, comme les accidents sur les autoroutes. Accessoirement, la filière représente deux mille emplois en France ! »

Nous lui demandons alors s’il ya un profil type du conducteur visé par la maison poulaga dans les semaines à venir.

« Bien sûr, on nous rétorquera que l’on se sert de nos outils pour dépasser impunément les limitations. Nous, nous savons bien que ce que l’Etat va récupérer, ce sont des dizaines de milliers de gens qui dépassent à peine les limitations. Qui vont perdre des petits points. Et qui vont surtout rapporter des fortunes. Aujourd’hui, les radars rapportent 500 millions d’euros par an à l’Etat. Vous imaginez le pont d’or si l’on met en oeuvre les mesures annoncées ? En revanche, sur le plan de la sécurité, c’est zéro ».

 

 

CONCLUSION : C’EST LA GUERRE !

La guerre, c’est ce que le gouvernement a déclaré à 40 millions de français, les utilisateurs d’autos et de motos. Ce que l’on appelle « le nerf de la guerre » est l’argent, c’est le seul but de nos (très) chers gouvernants, avec en prime une envie de brutaliser encore un peu plus ce qu’Auto Plus désigne comme « l’un des systèmes les plus répressifs au monde ». La première arme d’un peuple attaqué est la résistance. La deuxième, dans nos rares pays bénéficiant d’un système démocratique, s’appelle le vote. Cette arme là, les députés l’ont déjà vue se mettre en batterie. D’où le recul tactique du Ministre de l’Intérieur. Tactique signifie à court terme. A terme plus long, le mot d’ordre est donc « Vigilance ! ».
Jean Louis Bernardelli
Photos : Thierry Coulibaly

 

 

 

DEUX POIDS… DEUX MESURES !!!

Ce qui est le plus énervant, le plus rageant mais aussi et surtout le plus scandaleux dans cette ‘’ affaire ‘’ c’’est tout simplement de constater et ce quotidiennement  qu’il existe deux poids et deux mesures !!!
Effectivement, je constate chaque jour et cela me met dans une colère et une rage folle que nos bons dirigeants et leur chère police et gendarmerie se contrefoutent des lois qu’ils votent, font voter et nous IMPOSENT à nous pauvres coupables  que nous sommes d’être au fond finalement que de simples citoyens de base…

Explications

Je trouve SCANDALEUX et INADMISSIBLE que nos chers élus et nos chers policiers et autres gendarmes se placent au dessus des lois, roulant constamment à tombeau ouvert, toutes sirènes hurlantes avec moult escortes !!!!
S’AUTORISANT dans Paris de franchir les lignes jaunes et de rouler à vive, très  vive allure et à contre sens… Oui, c’est ce spectacle auquel j’assiste régulièrement.

PITOYABLE…

Et on nous demande de respecter la loi, les lois.

OUI mais nous ne sommes pas de ses ignares ni des butors !!!

Nous avons une cervelle et nous votons…

Gare à l’inévitable boomerang au printemps 2012 !!!

RAS LE BOL de ces politiques de TOUS bords qui vivent dans leur monde, dans leur bulle au mépris de leurs concitoyens.

Trop  c’est TROP

S’ils veulent qu’on les respecte, qu’ils commencent eux par RESPECTER les Français

 

Gilles GAIGNAULT

 


Sport

About Author

admin