F1 : GP D’ESPAGNE DE FORMULE 1 : PREMIERE MANCHE POUR WEBBER

 

 

Il l’annonce depuis des jours et des jours. Mark Webber a dit sur tous les tons que ce GP d’Espagne est le sien.

Façon assez guerrière de déclarer la guerre au monde entier et surtout… à sa propre écurie, pour qui Vettel aurait un statut de gagnant naturel.

Mais ici, Red Bull ne sera peut-être pas, comme sur les GP précédents, à la fête « taurine » absolue.

Il ya de gros arguments de résistance ailleurs…

PAS GAGNÉ D’AVANCE POUR RED BULL

 

 

 

On commence d’ailleurs par ce qui intéresse le plus les aficionados espagnols, qui seront plus de 100.000 sur le circuit de Montmélo au nord de Barcelone dimanche : leur champion, Alonso, a resigné chez Ferrari. Et ce jusqu’en 2016.

Avec une seule obligation, une seule règle, un seul objectif, gagner un titre mondial.

C’est mal parti cette année, on sait cependant que l’an dernier, la situation était identique mais Alonso avait réussi en s’arrachant la paume des mains à revenir sur les leaders pour échouer lors de la dernière épreuve de la saison, à Abu Dhabi.

Mais cela en dit long sur l’envie de gagner du team rouge et de son pilote vedette.

 

 

 

 

 

Lors des essais libres ce vendredi, sa Ferrari a pris le cinquième temps.

De façon non accessoire, cela signifie aussi que les arrivées prévues chez Ferrari de Hamilton et Vettel se feront au mieux dans quatre ans.

Autrement dit, pas de cadeaux !

Autre point essentiel : Barcelone est un circuit ultra rapide, que les pilotes connaissent par cœur, on y roule aussi constamment lors des essais hivernaux.

Autrement dit, la tenue de route imbattable des Red Bull sera moins avantageuse que d’habitude.

Tout le monde arrive avec des réglages au petit poil. Et le résultat est encourageant, si Webber fait le meilleur temps de la journée, Hamilton est second, Vettel troisième temps et Button quatrième.

Les Mc Laren sont donc, pour l’instant, au niveau des Red Bull.

Rappelons que Schumacher est le pilote qui a le plus gagné ici, il a six victoires au compteur, c’est le record.

Les Mercedes actuellement marchent pas mal, Rosberg est sixième temps, Schum septième.

Bref, ces temps là feraient une grille de départ sympa. Sauf que…

DEMAIN EST HELAS UN AUTRE JOUR

 

 

C’est en effet la séance d’essais chronos de demain qui fera la vraie grille de départ. Sur ce circuit, les pilotes Mc Laren savent que s’ils peuvent aller chercher les Red Bull, c’est au départ.

Il faut donc être en première ligne…

Absolument

Et ça se joue de façon très brutale, sur les trois séances de qualif.

Un soupçon de ratage sur chaque séance et c’est un drame.
Il faudra aux pilotes Mc Laren beaucoup de concentration pour ne pas se faire avoir à un jeu où excellent Vettel et Webber.

Ensuite, il ya aura la redoutable et oh combien délicate gestion des pneus!

Pirelli a annoncé de vrais pneus durs, il serait temps !

Et si l’on a encore trois ravitos, voire quatre par équipe, ce sera un bazar pas possible dans les stands, une course illisible par les spectateurs et un résultat forcément décevant.

Bref, on risque soit un GP génial, soit un GP insupportable.

On y verra un peu plus clair après les essais qualif, en espérant une vraie grille de départ…

Jean Louis Bernardelli
Photos : Red Bull –Bernard Asset

 

F1

About Author

admin